Métadonnées en bibliothèques

N’oubliez pas les données d’autorité ! – BnF, 15 novembre 2019

Cécile Kattnig

Cette quatrième édition 1

de « Métadonnées en bibliothèques » a, comme chaque année, rencontré un réel succès. Cette journée professionnelle était organisée par le groupe Systèmes et données du programme national Transition bibliographique (TB) dans le grand auditorium de la BnF, faisant suite à une journée dédiée à un atelier Bibliostratus 2.

Les vidéos ainsi que les supports des intervenants sont disponibles sur le site https://www.transition-bibliographique.fr/. L’objectif des organisateurs est de présenter des retours d’expériences et les actualités du programme. La journée est construite en quatre temps : exemples d’applications, nouveautés du programme pour début 2020, services attendus à partir des données d’autorité et, en dernière partie de journée, un état d’avancement de RDA-FR avec sa traduction en Unimarc.

Françoise Leresche 3

X

Françoise Leresche travaille au département des Métadonnées de la BnF, présidente de l’AFNOR/CN46-9 « Identification et description » et pilote du groupe Normalisation « RDA en France ».

ouvre la journée avec un exposé sur la nouvelle structure des catalogues, illustré par le passage de la description selon RDA-FR des instances 4
X

Instance : objet constituant un exemplaire d’une entité donnée. Exemple : pour une personne « Pierre Jakez Helias », pour une œuvre « Le cheval d’orgueil ».

des entités 5
X

Entité : chose concrète ou abstraite qui constitue un objet utilisé dans un domaine d’application particulier et qui est identifiable par des caractéristiques répétées. Les entités du modèle IFLA LRM correspondent aux objets fondamentaux pour les utilisateurs de notices bibliographiques : œuvre, personne, lieu, etc.

« personne » et « œuvre » à leur transposition en RDF, leurs relations 6
X

Relation : lien entre une instance d’une entité et une autre Exemple : relation de création entre Pierre Jakez Helias et Le cheval d’orgueil.

et l’importance des identifiants (ARK, ISNI, etc.) nécessaires pour les liens et alignements : « Le catalogue est comme un graphe relié à d’autres graphes. »

Préparer son catalogue et ses données : ABES et ADAV

Aline Le Provost, experte métadonnées au service Autorités & référentiels de l’ABES, présente paprika.idref.fr 7

, une application professionnelle de curation des données d’autorité, orientée entités, et ouverte aux catalogueurs du réseau Sudoc depuis mars 2019 pour contrôler la qualité des liens entre notices bibliographiques et notices d’autorité personnes. 2 200 millions de données sont concernées. Qualinka, un service d’aide à la décision, intègre ce référentiel et permet de vérifier et de traiter les liens entre notices.

Thierry Bardon, responsable du service documentation de l’ADAV 8

X

L’ADAV est une centrale d’achat de programmes audiovisuels et multimédias réservée aux réseaux culturels et éducatifs depuis 1984.

, décrit étape par étape sa démarche avec l’applicatif Bibliostratus afin d’atteindre ses objectifs : aligner les fiches films et responsabilités avec les notices issues de la BnF et du Sudoc de façon trimestrielle, introduire des liens des notices BnF dans les notices ADAV, permettre aux bibliothèques la récupération des identifiants de la BnF et du Sudoc via des notices UNIMARC personnalisées et exploiter les données de la BnF et du Sudoc pour corriger et enrichir les notices de l’ADAV.

Conseils méthodologiques pour préparer son catalogue

Florence Tfibel 9

, du service aux professionnels de la BnF, décline les trois grandes nouveautés qui vont être mises en œuvre par la BnF dans ses produits et ses services de récupération des données à partir de janvier 2020, conformément à RDA-FR :

  • l’adresse bibliographique : nouvelle zone 214, mention de publication, production, distribution/diffusion, fabrication ;
  • le genre, forme : nouvelle zone A180 et zone B608 point d’accès forme, genre ;
  • équivalent dans d’autres référentiels ou classifications : nouvelle zone A 822.

Les conseils généraux d’implémentation énoncés par Christelle Gianolio du service Systèmes et catalogue de la Bibliothèque de la Cour internationale de Justice se présentent comme un guide méthodologique en trois étapes (analyse de la situation, analyse des données par rapport au changement et mise en œuvre), très utile pour étudier ce qui est réalisable dans son propre contexte 10

.

Quels services rendus au public grâce aux données d’autorité ?

La problématique de RERO 11

X

Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale.

avec son projet de nouveau système d’information est d’offrir un catalogue collectif en lien à un fichier d’autorités virtuel multilingue, le MEF (MultilingualEntityFile). Thierry Clavel 12
X

Coordinateur catalogage et indexation, RERO.

expose le scénario préférentiel pour maintenir une solution francophone en privilégiant IDRef pour les personnes, collectivités, lieux, œuvres et Rameau en version post-coordonnée pour les noms communs. Le démonstrateurprésente la visualisation de MEF en test. Le projet MEF envisage d’introduire progressivement d’autres sources comme GND, FNE (Fichier national d’entités 13), Wikidata.

Maïté Roux et Raphaëlle Poveda, du Labo ABES 14

, restituent une étude sur la visualisation des données selon le modèle LRM menée d’avril à juillet 2019, sans aborder les aspects techniques d’une interface de visualisation. Les prototypes intéressants au niveau graphique sont : FrbrVis 15 et BIBSURF 16 et un catalogue avec visualisation sous forme de graphe, celui de la bibliothèque de Vaux-en-Velin 17.

RDA-FR : et en France ?

Frédéric Puyrenier, de la BnF, pilote du groupe données d’autorité pour les œuvres et les expressions de la transition bibliographique, commente, illustrations à l’appui, un échantillon 18

X

https://www.youtube.com/watch?v=y1qc3veB-wM de time code : 5:51:00 à 6:00:00.

d’indicateurs de relations entre œuvres et expressions dans RDA-FR et dont des chapitres sur ces relations, ainsi que les instructions des relations et des listes d’indicateurs de relations, seront publiées au 1er trimestre 2020.

Florence Tfibel a mis l’accent sur le rôle du Comité français Unimarc et sur la méthode de travail engagée de mise en concordance à partir d’une liste de toutes les instructions des chapitres publiés de RDA-FR concernant les œuvres et expressions d’une part, et la liste des zones et sous-zones du format Unimarc de l’autre, afin d’en faire apparaître les lacunes et de préparer des évolutions nécessaires.

Frédérique Joannic-Seta, de la BnF, et David Aymonin, de l’ABES, pilotes du programme Transition bibliographique, ont clôturé cette journée en rappelant la trajectoire parcourue depuis cinq ans et l’état d’avancement du projet du FNE pour lequel les résultats de la preuve de concept sont attendus.

Rendez-vous l’année prochaine !