La médiathèque d'Issy-les-Moulineaux

Jean-François Jacques

La ville d'Issy-les-Moulineaux se dote, avec la construction de sa nouvelle médiathèque, d'un équipement ambitieux.

Des objectifs

Ambitieux par l'objectif de toucher une part importante de la population, en mettant en œuvre toutes les ressources nécessaires : importance et diversité des fonds, attention accordée à l'accueil, en particulier par des horaires d'ouverture d'une très grande amplitude (44 heures hebdomadaires,dimanches compris), par la prise en compte des demandes propres à l'environnement socio-économique : poids des entreprises, importance de la population scolaire, etc.

Ambitieux par la volonté de pousser le plus loin possible le concept de « médiathèque » : il s'agit non seulement de rassembler les supports traditionnels (livre, presse, disque compact, cassette) et de leur adjoindre les supports nouveaux (CD-Rom et logiciels), mais d'explorer les possibilités de leur intégration, de manière à offrir à l'usager, autour d'un même thème et sur les mêmes rayons, l'éventail le plus complet possible de documents et de services : logithèque, laboratoire de langues, salles de travail et de formation. Un câblage en plancher technique permet toutes les évolutions ultérieures.

Ambitieux par une politique d'animation dense, grâce à la création d'un poste spécifique, qui aura la charge de coordonner et de mettre en œuvre les propositions des différents secteurs, et de collaborer avec les partenaires de la ville, économiques, sociaux et culturels.

Ambitieux enfin par la place assignée sur la ville au réseau de lecture publique, dont la médiathèque est le cœur. Ce réseau s'étend progressivement : la médiathèque-annexe Marcel Aymé accueille le public depuis deux ans, sur près de 500 m2. La médiathèque comprend aussi un « secteur scolaire », dont la mission est la mise en place progressive de BCD dans chacune des 15 écoles primaires de la ville.

D'autres services existent ou sont envisagés, par exemple en ce qui concerne les handicapés ou les personnes à mobilité réduite.

Le programme architectural

Le programme architectural découle tout naturellement du choix du multimédia. Limitation du nombre des espaces, grande lisibilité de la répartition des fonctions, souplesse de l'aménagement, importance de la place accordée aux jeunes, luminosité, cohérence de l'architecture et du mobilier : en voilà les grandes lignes.

Le programme s'inscrit d'autre part dans un cadre urbanistique et économique particulièrement original. La médiathèque est en effet le cœur d'une Zac (Zone d'aménagement concertée) créée spécialement sur une parcelle de 3 500 m2. Le programme comporte des bureaux (3 500 m2) et des logements (1 800 m2). L'intégration architecturale de ces éléments est complète, mais préserve totalement l'identité du service public. Un montage particulièrement original a donc permis une large participation de l'aménageur à la construction de la médiathèque, limitant à 35 % la charge communale.

L'architecte Bernard Dupré a développé la médiathèque sur quatre niveaux, dont deux publics. Au sous-sol, un parking de service, une réserve. Au rez-de-chaussée, un grand hall d'accueil, l'espace musique et son, auditorium, l'espace jeunesse et son espace conte, une salle polyvalente de 75 places avec régie son, lumières et vidéo, une entrée de service et le bureau des discothécaires. Au premier étage, l'espace adultes, avec un petit auditorium vidéo, 6 cabines du laboratoire de langues, une salle de travail et de documentation adolescents, une salle de travail en groupe modulaire, un atelier d'activités pour les jeunes. Au deuxième étage, les bureaux, le secrétariat, l'informatique, un atelier, etc.

Les espaces publics reçoivent la lumière autant par les façades que par une vaste verrière en toiture qui forme l'axe du bâtiment, au-dessus du grand hall et du grand escalier. Aucune porte n'existe entre les différents secteurs ; les surfaces vitrées, y compris la verrière, sont toutes orientées au nord-ouest, au nord, et au nord-est, et ne reçoivent pratiquement jamais la lumière directe du soleil.

L'architecte a enfin porté une attention particulière au choix des matériaux et à la cohérence d'ensemble des coloris, ainsi qu'au choix du mobilier fabriqué spécialement par Interligne, donnant à l'ensemble un climat chaleureux et sans agressivité, très propre et fini, mais sans luxe intimidant.

Février 1994

Illustration
La médiathèque d'Issy-Les-Moulineaux