L'Institut bibliographique de Pologne

Né en 1928, en tant que section de la Bibliothèque nationale (Biblioteka narodowa) à Varsovie, cet Institut reprend une partie du personnel et la totalité des collections de l'Institut national du Livre de la ville de Łódź, après sa liquidation en 1949, au bout de quatre années d'existence (1946-1949). Il devient alors Centre national de bibliographie en même temps que Centre d'études théoriques et méthodologiques de bibliographie. Il dispose d'un fonds spécial de livres bibliologiques qui, tout en étant inventoriés par les soins de la Bibliothèque nationale, forment cependant une collection à part. Malgré cela, ces ouvrages sont accessibles non seulement aux travailleurs de la Bibliothèque nationale mais aussi aux autres chercheurs.

Cet Institut comprend, au point de vue de la structure, 5 services et 3 sections :
Service de théorie et d'organisation bibliographiques,
Service de bibliographie rétrospective,
Service de bibliographie courante générale,
Service de bibliographie courante spéciale,
Service de bibliographie des ouvrages recommandés (bibliographie sélective). et d'autre part :
Section de documentation bibliothéconomique (détachée du Service de théorie et d'organisation bibliographiques),
Section de fiches imprimées,
Section de statistique de l'édition.

1. Service de théorie et d'organisation bibliographiques avec la Section de documentation bibliothéconomique.

Héritier lui-même de deux sections de l'Institut national du Livre, ce service, créé en 1949, se scinde en deux en 1952 : la théorie, l'organisation et les publications dépendent du service lui-même, la documentation bibliothéconomique dépend de la section de documentation. Commençons par cette dernière. Elle se propose de réunir et de mettre à jour les matériaux concernant le livre dans son acceptation la plus large. Elle possède un fonds spécial, catalogues et fichiers mis à la disposition de multiples services de la Bibliothèque nationale, de ses travailleurs, de ses lecteurs et de bibliothécaires et bibliographes des autres institutions. Ce fonds comprenait en 196I, 20 245 livres, 844. manuels, 1 116 documents de la série « S » (Statuts, règlements, instructions), 1 065 périodiques dont 695 étrangers, 14 168 catalogues de libraires et d'éditeurs, 358 dossiers de petits documents bibliothéconomiques non inventoriés, déposés dans des boîtes, 33 370 extraits de presse polonaise, rangés dans l'ordre systématique (celui de la « Bibliographie des bibliographies », voir plus loin). Trois catalogues : alphabétique des livres, alphabétique des périodiques et systématique par matières, réunissent les fiches de ce fonds spécial. Pour faciliter ce travail documentaire, on a établi, outre ces catalogues, plusieurs fichiers distincts qui réunissent les fiches de publications ne se trouvant pas nécessairement dans cette section. Ce sont :
a) le catalogue collectif de bibliothéconomie, alphabétique et méthodique qui concerne actuellement 118 bibliothèques;
b) le catalogue collectif des archives bibliothéconomiques, inauguré en 1952; il décrit les manuscrits bibliologiques de la Bibliothèque nationale et signale les manuscrits du même genre se trouvant dans d'autres bibliothèques. Ce catalogue doit servir d'information sur l'existence de documents bibliologiques, non imprimés ou en cours d'élaboration. Malheureusement les travaux sur ce catalogue sont interrompus;
c) le fichier rétrospectif de bibliographie des bibliographies et de la science du livre, alphabétique et méthodique, tenu à jour grâce aux notices mentionnées dans les annuaires de la Bibliographia Poloniae bibliographica. Il s'agit de grouper ici la production bibliothéconomique polonaise en vue de faciliter aux chercheurs les travaux relatifs à cette discipline;
d) le fichier des bibliographies techniques;
e) le fichier des ouvrages et des comptes rendus d'articles étrangers consacrés à la documentation et à la science du livre, créé en 1950. (Ce fichier ne double pas la Revue de bibliothéconomie, éditée par le Service de la théorie lui-même; il est beaucoup plus complet. Voir plus loin.)

Le Service de théorie bibliographique lui-même édite des ouvrages traitant de la méthode et de l'organisation bibliographiques d'une part, des publications purement bibliographiques d'autre part. En voici la liste :
a) Bibliografia bibliografii i Nauki o Ksiąźce (Bibliographia Poloniae bibliographica) (Bibliographie des bibliographies et de la science du livre). Cette publication paraissait depuis 1914 sous forme de supplément à : Ex-libris ; depuis 1945 c'est un annuaire bibliographique, indépendant, enregistrant dans l'ordre systématique la littérature polonaise et les « Polonica » étrangers relatifs à ces deux domaines. Des index, sous forme de dictionnaires alphabétiques, sont très commodes. On prépare pour l'année 1963 une refonte des bibliographies polonaises enregistrées dans la Bibliographia Poloniae Bibliographica entre 195I-1960.
b) Przegląd pismiennictwa o Ksiąźce (Revue de bibliothéconomie) d'abord indépendante, paraît depuis 1955 trimestriellement comme supplément, séparé de Przegląd biblioteczny (Revue des bibliothèques), organe de l'Association des bibliothécaires polonais. Dans un ordre systématique, elle dépouille et analyse la littérature bibliothéconomique étrangère (surtout les articles de périodiques). Participent à sa rédaction les bibliothécaires de l'Institut bibliographique lui-même, ceux des autres départements et même des spécialistes de l'extérieur.
c) Entreprise en 1960, la collection intitulée Biuletyn Instytutu bibliograficznego (Bulletin de l'Institut bibliographique) et dont les tomes III et suivants sont la continuation des tomes 1 et II de l'Institut national du Livre, publie d'une façon irrégulière les travaux théoriques des collaborateurs de différents services de l'Institut. C'est ainsi qu'un des directeurs a publié sous différents titres plusieurs études dans lesquelles il a fixé les limites de la bibliographie et défini sa place dans la bibliothéconomie [Polska słuźba bibliograficzno-dokumentacyjna (Le service bibliographique et documentaire polonais), Określenie bibliografii (La définition de la bibliographie), etc.].
d) La normalisation constitue une des activités de ce service depuis 1950. En effet, à cette époque, on a entrepris des travaux de normalisation propres à la bibliographie et à la bibliothéconomie, dans le cadre de la Commission de bibliothéconomie et de bibliographie à l'intérieur du Comité polonais de normalisation. On a confié la préparation de ces projets de normes aux bibliothécaires de l'Institut bibliographique ainsi que des autres instituts, mais depuis 1956 l'Institut bibliographique est seul responsable des travaux de normalisation relatifs à la bibliographie proprement dite, à la présentation matérielle des livres et périodiques, etc. Jusqu'en 196I on a publié une vingtaine de normes par exemple : Skróty tytułów czasopism (Abréviations des titres de périodiques), Opis zasadniczy w bibliografii bieźącej specjalnej (Description principale dans la bibliographie courante spéciale), Opis bibliograficzny w bibliografii retrospektywnej (Description bibliographique dans la bibliographie rétrospective spéciale), Tytulatura ksiąźki (Éléments de la page du titre), Opis katalogowy mikrofilmu (Description catalographique d'un microfilm), etc...
e) Une autre section de ce service s'occupe de la coordination des travaux bibliographiques. A cet effet on a publié déjà plusieurs listes de bibliographies courantes spéciales, à divers intervalles de temps, et en 1953 a paru une liste des bibliographies en cours de rédaction; depuis, il y a eu une 3e édition en 196I, comportant environ 900 titres. D'après une circulaire de 1956, l'Institut bibliographique devient la seule institution ayant mission de prospecter et de centraliser les bibliographies polonaises projetées, entreprises mais pas encore publiées; par là, elle évite aux intéressés de se consacrer à un sujet qui, analogue ou identique, a été déjà choisi.
f) En dehors de tous ces travaux théoriques ce service se charge de donner des conseils relatifs à la méthode bibliographique elle-même. Les bibliothécaires peuvent être consultés par les auteurs de bibliographies, être appelés à apprécier des projets de titres de bibliographies ou des bibliographies préparées pour l'impression, à faire des comptes rendus critiques de bibliographies déjà publiées. Nombre d'institutions comme le Ministère de la Guerre, l'Institut d'études littéraires, l'Institut pédagogique et autres, profitent des avis prodigués par cette section.

2. Service de bibliographie rétrospective.

Bibliografia polska (La bibliographie polonaise), ouvrage édité successivement par les père, fils et petit-fils Estreicher, est un ouvrage capital pour toute la production polonaise du xve au xixe siècle. Il comprend plusieurs séries, publiées de 1870 à 195I. Faisant suite à ces séries, les travaux de bibliographie rétrospective prennent un nouvel essor à partir de 195I, année où on a décidé d'enregistrer en une seule série unique, livres (auteurs et anonymes) et brochures parus en Pologne (même les publications des minorités nationales, en langue lithuanienne, ukraïnienne, bielorussienne, juive, etc.) et à l'étranger pour l'époque 190I-1955, en dépouillant les bibliographies d'époque. En 1955, pour accélérer la publication, on a décidé de la diviser en trois tranches chronologiques :

190I-1939 : Catalogue alphabétique, y compris les « Polonica » étrangers (ces derniers pour le moment, dans un fichier à part).

1939 (sept.)-1944 (juillet) : Pour ce tronçon, l'Institut bibliographique a repris de la Bibliothèque nationale des matériaux incomplets et il est en train de les compléter, notamment en ce qui concerne la littérature clandestine pendant la dernière guerre.

1944 (août)-1955 : Cette période rejoint partiellement le Guide bibliographique. Liste officielle des imprimés... (voir plus loin, paragraphe de la bibliographie courante générale), mais depuis 1954 on a commencé à réunir des matériaux en vue de la publication de cette tranche. Dans ce but on a découpé et collé les notices de toutes les années du Guide et on les a présentées dans un ordre alphabétique unique, traitant à part cartes et plans, estampes, partitions de musique et périodiques. La rédaction de ce catalogue était en cours en 196I.

Pour les « Polonica » étrangers, il n'y a que la période de 1939 (sept.)-1955 qui paraîtra à part, la période 190I-1939 (fin août) ayant été englobée dans le catalogue de 190I-1939. On prévoit la fin de la rédaction de la tranche 1939-1955 pour l'année 1965. Le premier numéro des « Polonica » étrangers pour l'année 1956 a paru en 1960, dans l'ordre méthodique avec 2 index, alphabétique et topographique par pays. Le volume pour les années 1957-58 est sous presse. Comme sources on utilise les livres étrangers achetés, échangés ou offerts par l'étranger; on dépouille 30 bibliographies nationales de tous les pays (sauf les démocraties populaires qui envoient leurs ouvrages directement, ou, à défaut, les listes de ces ouvrages). On consulte en outre différents catalogues : celui de la « Library of Congress », l'Index translationum, etc. Chemin faisant, on réunit déjà des documents pour une bibliographie des bibliographies des « Polonica » étrangers.

On rassemble aussi les articles de périodiques ayant trait à la Pologne, parus à partir de 1958 en 8 pays : toutes les démocraties populaires (excepté l'Allemagne de l'est), la Yougoslavie et la Suède. Pour le moment on ne prévoit pas la publication de cette bibliographie.

Ce service prépare, enfin, des travaux concernant la théorie bibliographique nationale rétrospective en s'inspirant de méthodes appliquées dans les bibliographies étrangères.

3. Service de bibliographie courante générale.

Depuis 1928 et jusqu'à 1939 c'est la Bibliothèque nationale (et non plus les périodiques bibliographiques) qui éditait la bibliographie nationale courante sous le titre : Urzędowy wykaz druków (Liste officielle des imprimés). Après la guerre la publication de ce périodique a été reprise sous le titre : Przewodnik bibliograficzny. Urzędowy wykaz drukdw wydanych w Rzeczypospolitej Polskiej (Guide bibliographique. Liste officielle des imprimés édités dans la République polonaise). C'est un hebdomadaire qui répertorie, dans l'ordre systématique de 26 divisions, ouvrages, brochures, cartes et plans, estampes, partitions de musique, reçus par la voie du Dépôt légal. Les périodiques n'y figurent pas, mais on mentionne le premier numéro d'un périodique, sa reprise, son changement de titre et sa mort. A la fin de chaque mois paraît une table alphabétique distincte pour chaque catégorie de publications, et à la fin de chaque année il y a deux tables : alphabétique (élargie, avec les noms de traducteurs, éditeurs, rédacteurs) et analytique par sujets. La description bibliographique s'efforce d'être complète et contient même les sommaires des ouvrages collectifs; depuis 1949 on ajoute à chaque notice l'indice de la classification décimale (CDU) et depuis 1957 la vedette-matière. Plusieurs fichiers spéciaux, instruments de travail de cette publication : fichier des ouvrages d'après-guerre, fichier des traductions et des traducteurs sont accessibles aux lecteurs, bien qu'en principe ils soient destinés aux bibliothécaires.

4. Service de bibliographie courante spéciale.

a) Après maints tâtonnements depuis 1947, la publication mensuelle : Bibliografia zawartości czasopism (Bibliographie des articles de périodiques), enregistre les articles de plus de 750 périodiques scientifiques (y compris la vulgarisation scientifique), littéraires, professionnels, journaux officiels, ouvrages collectifs et depuis 1955 le sommaire de deux quotidiens de Varsovie. Divisée systématiquement en 26 sections (analogues à celles du Guide bibliographique mais plus étendues) cette publication est dotée chaque mois d'une liste des périodiques dépouillés, d'une table analytique par matières des principaux personnages, noms géographiques et institutions. Tous les ans paraît une table alphabétique des auteurs et collaborateurs des articles recensés et une table analytique par matières, analogue aux tables mensuelles.

b) En 1960 on a publié pour la première fois Bibliografia czasopism i wydawnictw zbiorowych. 1958. (Bibliographie des périodiques et des travaux collectifs. 1958.) Il comptait 1 404 numéros dont 900 périodiques. Les années 1959, 1960 ont paru en 1962 sous la même forme; pour l'année 196I on projette de signaler seulement les changements survenus dans la présentation de ces publications et d'éditer désormais tous les cinq ans un volume récapitulatif. Les notices par ordre alphabétique sont très détaillées; plusieurs tables, alphabétiques des rédacteurs, des institutions et des matières terminent ce répertoire.

5. Service de bibliographie des ouvrages recommandés (bibliographie sélective).

Ce service date de 1953 et son activité est double :
a) Rédaction de fiches imprimées et annotées (Karty katalogowe adnotowane) à l'usage principalement des bibliothèques de lecture publique qui en font la demande. Quatre mille cent quatorze bibliothèques publiques et deux cent vingt-quatre bibliothèques scolaires pilotes utilisent ce service. Les fiches de 800 ouvrages sur 8 000 signalés par le Guide bibliographique par an, leur sont fournies gratuitement; elles sont imprimées chaque semaine et envoyées immédiatement aux bibliothèques. Après avoir éliminé du Dépôt légal, chaque semaine, manuels, ouvrages étrangers, livres techniques, petits tirages etc., on choisit une vingtaine d'ouvrages dont on établit les fiches annotées qui sont revisées tous les huit jours par des chefs de service. Chaque fiche comporte la description de l'ouvrage, et de plus on ajoute des données biographiques, un bref résumé, éventuellement une appréciation sur la valeur du livre, l'indice décimal, la vedette-matière pour le catalogue par matières ainsi que l'indication du degré de formation du lecteur auquel s'adresse ce livre. Les notices doivent inciter à la lecture et non pas la remplacer. Les bibliothécaires chargés de ce travail ne peuvent souvent s'en acquitter qu'en lisant les ouvrages, surtout quand il s'agit de Belles-Lettres ou de livres n'ayant pas encore fait l'objet d'une critique littéraire.

b) Impression de bibliographies recommandées sur un sujet donné.

On a commencé cette sorte de publications en 195I par des listes bio-bibliographiques à propos d'une exposition, d'un anniversaire, d'un concours de lecteurs, etc. Depuis 1959 plusieurs bibliographies ont vu le jour et ont été mises en vente, notamment celle du poète Slowacki, de la poétesse Konopnicka, de Chopin et d'autres. D'habitude, cette publication (qui ne mentionne pas les articles de périodiques) commence par une substantielle préface, continue par la bibliographie des œuvres de l'auteur (œuvres complètes, choisies, particulières, toutes annotées) et finit par la liste des ouvrages les plus récents et toujours annotés critiquement, sur cet auteur.

Depuis 1954 on édite un annuaire intitulé : Literatura piękna (Les Belles Lettres). C'est toute la production littéraire polonaise (romans, poésie, théâtre) qui est passée en revue. Les notices elles-mêmes sont plus riches et plus critiques que celles des fiches, parce qu'elles bénéficient déjà de divers jugements de revues spécialisées. Ce service est appelé à coordonner, à partir de 196I les bibliographies sélectives préparées par les bibliothèques de lecture publique

La première des trois sections spéciales attachées à l'Institut bibliographique (Section de documentation bibliothéconomique) a été décrite avec le Service de théorie et d'organisation bibliographique auquel elle est rattachée.

Section centrale des fiches imprimées.

Cette section fonctionne depuis 195I. On imprime les fiches de presque 90 % d'ouvrages signalés dans le Guide bibliographique, toutefois avec des notices plus succinctes. Les fiches portent les indices de la classification décimale et des vedettes-matière; elle sont destinées aussi bien aux bibliothèques scientifiques que publiques. Par l'entremise de l'organe distributif de la Bibliothèque nationale, on en envoie la totalité aux bibliothèques universitaires et publiques, des fractions seulement aux bibliothèques spécialisées. Ces fiches sont gratuites et les organismes qui veulent en profiter peuvent les recevoir, en en faisant la demande, soit par sections, soit par symboles décimaux, soit par les numéros du Guide bibliographique.

Section de statistique de l'édition.

La Bibliothèque nationale a entrepris en 1955, après s'être mise d'accord avec le Bureau principal de statistique, d'établir la statistique courante de l'édition. Après la publication d'un cahier-spécimen pour la période janvier-juin 1955, intitulé : Ruch wydawniczy w liczbach (Edition en chiffres) on publie tous les ans une statistique générale des publications non périodiques, réparties selon 16 catégories, et les publications périodiques selon 10 catégories. Le texte est en polonais et en anglais. Cette section tient à jour, en outre, un fichier pour plus de 60 auteurs polonais et 120 auteurs étrangers, qui réunit toutes les données possibles relatives à leurs éditions et aux tirages de leurs œuvres, depuis 1944. Les différentes institutions nationales et étrangères ainsi que des personnes privées peuvent s'adresser à ce bureau pour avoir des renseignements statistiques concernant ces auteurs.

A la fin de cette étude sur l'Institut bibliographique il convient d'évoquer son activité pédagogique : il organise sporadiquement des cours bibliographiques pour ses propres bibliothécaires ainsi que pour les collaborateurs des autres institutions de Varsovie et de province. Les directeurs d'études et les chargés de cours sont choisis parmi les bibliothécaires des différents services de l'Institut. Ce sont les mêmes qui ont fait paraître en 1960 un ouvrage collectif : Bibliografia. Poradnik dla autorów bibliografii specjalnych (Guide pour les auteurs de bibliographies spéciales), publié par l'Association des bibliothécaires polonais. La 2e édition complétée est sous presse.

La Bibliothèque nationale est depuis 1950 membre associé de la Fédération internationale de documentation (FID) et à ce titre elle a pris part à la rédaction de l'Index bibliographicus. Elle collabore également à l'Index translationum et aux Services bibliographiques dans le monde.

En 1957, l'Institut bibliographique a organisé la Conférence internationale bibliographique consacrée aux problèmes de la bibliographie nationale, surtout rétrospective. Ont participé à cette Conférence les représentants des principaux centres bibliographiques de Bulgarie, Tchécoslovaquie, Yougoslavie, République démocratique allemande, Pologne, Roumanie, Hongrie et U.R.S.S. Les conclusions de cette conférence ont paru en 196I sous le titre : Conférence internationale de bibliographie sur les problèmes de la bibliographie nationale. Warszawa, 19-2I septembre 1957.

Résumer mon impression sur l'activité théorique et pratique de cet Institut, c'est constater que l'appareil bibliographique polonais est très développé et organisé de façon à répondre à presque tous les problèmes qui se posent au cours de recherches bibliographiques. La liste imposante et très variée de ses publications en est témoin 2.

  1. (retour)↑  Cet article est extrait du rapport rédigé par Mme Frédérique Rawicz à l'issue du voyage d'études qu'elle a effectué en Pologne de mars à mai 196I, au cours duquel elle a visité la Bibliothèque nationale de Varsovie (Biblioteka narodowa), cinq bibliothèques universitaires (Varsovie, Cracovie, Wroclaw, et deux à Lublin), quatre bibliothèques médicales (Varsovie, Gdansk, Cracovie, Wrocław), quelques bibliothèques publiques (Varsovie, Cracovie, Lublin) et la bibliothèque du Musée national de Czartoryski, à Cracovie. Mme Hélène Hleb-Koszanska, directrice de l'Institut bibliographique, a bien voulu revoir le texte de Mme Rawicz et en faciliter la mise à jour à la date du Ier janvier 1963. Nous tenons à lui adresser l'expression de notre très vive gratitude.
  2. (retour)↑  Cet article est extrait du rapport rédigé par Mme Frédérique Rawicz à l'issue du voyage d'études qu'elle a effectué en Pologne de mars à mai 196I, au cours duquel elle a visité la Bibliothèque nationale de Varsovie (Biblioteka narodowa), cinq bibliothèques universitaires (Varsovie, Cracovie, Wroclaw, et deux à Lublin), quatre bibliothèques médicales (Varsovie, Gdansk, Cracovie, Wrocław), quelques bibliothèques publiques (Varsovie, Cracovie, Lublin) et la bibliothèque du Musée national de Czartoryski, à Cracovie. Mme Hélène Hleb-Koszanska, directrice de l'Institut bibliographique, a bien voulu revoir le texte de Mme Rawicz et en faciliter la mise à jour à la date du Ier janvier 1963. Nous tenons à lui adresser l'expression de notre très vive gratitude.
  3. (retour)↑  Hleb-Koszanska (Hélène). - L'Institut bibliographique de la Pologne. [In : Nouvelles bibliographiques de la Division des bibliothèques de l'Unesco. 1956, pp. 5I-54, corrigendum, p. 80.]
    Biblioteka Narodowa w latach 1945-1956 (La Bibliothèque 'nationale 1945-1956). [Texte en polonais et résumés en français.] Chap. : Instytut bibliograficzny (L'Institut bibliographique), pp. 89-113.