entête
entête

Une nouvelle bibliothèque pour le réseau de Quimper

Regroupant 14 communes et plus de 100 000 habitants dans le Finistère, l’agglomération de Quimper Bretagne Occidentale compte depuis le 1er avril dernier une nouvelle bibliothèque dans son réseau de lecture publique.

Au sein de la commune d’Ergué-Gabéric (8 100 habitants), la bibliothèque de 600 m² se constitue d’un unique plateau ouvert, pourvu de cloisons mobiles permettant de configurer les espaces selon les besoins. Elle propose « 22 000 documents tous supports, 14 postes informatiques, 9 iPad et liseuses et donne accès au bouquet de ressources numériques du réseau ».

« Lire en numérique : réalités et perspectives » : prochain « Atelier du Livre » à la BnF

Depuis 2010, la BnF consacre « une session annuelle à l'histoire des bibliothèques » dans le cadre de ses « Ateliers du livre », inaugurés en 2002. La prochaine édition permettra, jeudi 4 mai 2017 de 14 h à 19 h 30, d’étudier la lecture numérique, ses réalités et ses perspectives.

L’après-midi d’étude proposera des communications puis une table ronde de professionnels consacrée « aux moyens mis en place (…) pour s’adapter aux nouveaux usages de la lecture numérique et anticiper les évolutions de demain ».

Retrouvez plus d’informations sur le site de la BnF.

Un projet d’extension à la British Library

Des travaux d’agrandissement (d’un montant de 500 millions de livres sterling, soit 589,3 millions d’euros) seront prochainement effectués à la British Library.

L’établissement bénéficiera de 9 290 m² d’espace supplémentaire « pour l’éducation, les expositions et la recherche, à côté de son siège à Saint-Pancras à Londres ». Le nouveau site s’étendra au nord de la bibliothèque sur une surface de 2,8 hectares.

 Les plans du projet d’agrandissement devraient être révélés dans les dix-huit prochains mois.

Enquête : « La bibliothèque vaut-elle le coût ? »

Partant du postulat que « les budgets aux politiques publiques sont remis en question d’où un développement de l’évaluation », le conseil départemental du Val-d’Oise a récemment publié une enquête s’intéressant « aux impacts de la bibliothèque du point de vue de l’activité économique, de l’inclusion sociale, du développement éducatif et culturel ».

Convaincu que « la bibliothèque est un outil du lien social et un atout pour la collectivité », le conseil départemental a souhaité étudier le rôle de la bibliothèque sur le territoire, en analysant notamment son impact potentiel sur la qualité de vie des habitants.

Intitulée « La bibliothèque vaut-elle le coût ? », cette étude donne « de nombreux résultats, certains plus inattendus que d’autres » et met « en relief des impacts plus ou moins surprenants de la fréquentation de la bibliothèque ». Le rapport complet de l’enquête présente ces impacts de façon thématique (économiques, culturels, sociaux et éducatifs) et « vise à être un véritable outil d’aide à la décision ».

Décès d’Annie Béthery

Née en 1937, Annie Béthery, conservateur général honoraire des bibliothèques particulièrement investie dans le domaine de la formation professionnelle, est décédée le 8 avril 2017, à l’âge de 79 ans.

Annie Béthery travaille à la bibliothèque publique de Massy (Essonne), au département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale, puis crée en 1987 le centre de formation Médiadix de l’université Paris X-Nanterre, qu’elle dirige jusqu’en 1998. Au sein de cette université, elle contribue aussi à la création du département Information-Communication, option « Métiers du livre » de l’IUT et au pôle « Métiers du livre ».

Annie Béthery est l’auteur, entre autres, de l’Abrégé de la classification décimale de Dewey, plusieurs fois réédité aux Éditions du Cercle de la Librairie entre 1980 et 2013. Elle a aussi participé à la rédaction des ouvrages :

  • Ouvrages de référence pour les bibliothèques publiques : répertoire bibliographique (1978) ;
  • Développer un fonds de référence en bibliothèque : imprimés, cédéroms, sites Internet (2001) ;
  • Littérature contemporaine en bibliothèque (2001).

IGB : rapport annuel 2016

Suivant la lettre de mission des ministères de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de la Culture et de la Communication, l’IGB a en 2016 exercé son rôle  « d’évaluation et de contrôle auprès de 4 établissements d’enseignement supérieur et de 12 bibliothèques de collectivités territoriales ».

Elle a aussi mené une mission liée au projet de BU-BM de Besançon et une autre relative à la bibliothèque de l’hôtel de ville de Paris. L’IGB a également publié des rapports sur les thèmes suivants :

  • les dépenses documentaires des universités ;
  • l’adaptation des bâtiments de bibliothèques universitaires aux nouveaux usages ;
  • laïcité et fait religieux dans les bibliothèques publiques ;
  • premier bilan du dispositif des bibliothèques numériques de référence ;
  • l’impact de la structuration territoriale des établissements d’enseignement supérieur sur la politique documentaire des universités (avec l’IGAENR).

Nouveau rendez-vous lecture à Calais

À Calais, la médiathèque lance un nouveau rendez-vous autour de la lecture, intitulé « Livre et vous ». Une fois par mois, les usagers seront accueillis « en alternance à la médiathèque et à la librairie du Port pour parler d’un livre, quel qu’en soit le genre, qu’ils ont aimé ou détesté. »

Chaque lecteur est invité à « poser en bibliothèque un macaron sur le livre qu’ils auront présenté ou d’y glisser un signet avec leur commentaire », afin  que l’établissement garde une trace de cet avis. La librairie présentera en vitrine les ouvrages ayant reçu un commentaire.

Une bibliothèque musicale propose l’emprunt de partitions

Depuis 2010, l’école de musique Loire-Divatte a développé un fonds de documents musicaux composé de 800 partitions. La proximité avec la médiathèque Divatte-sur-Loire et « l’envie commune de proposer un nouveau service à la population » ont amené les deux établissements  à imaginer la mise à disposition de ces documents au public.

Désormais, le fonds de documents de l’école de musique est intégré au catalogue de l’Espace COOLturel, visible et réservable directement sur le site de la médiathèque. Pour emprunter les partitions, il suffit de les réserver en ligne.

ABF : des avancées encourageantes pour le réseau des bibliothèques de Sevran

Interpellée en février dernier « par un collectif de professionnels sur l'avenir incertain et préoccupant du réseau de lecture publique de Sevran (Seine-Saint-Denis) », l'Association des bibliothécaires de France s'était alarmée de la situation préoccupante de ce réseau de bibliothèques.

Dans un nouveau communiqué, l'ABF a indiqué avoir été informée « d'avancées encourageantes », la mobilisation des habitants et d'acteurs institutionnels ayant « contribué à débloquer la situation ».

A court terme, « des postes ont été débloqués et des travaux de réhabilitation des équipements sont programmés ». A moyen terme, « la mairie s'oriente vers la signature d'un contrat territoire-lecture avec la DRAC IDF », la mise en place d'une commission municipale dédiée à la lecture publique étant aussi prévue. Une réflexion quant à la reconstruction des deux bibliothèques impactées par les travaux de construction des futures gares du Grand Paris Express sera également engagée.

Culture : un dégel de 65 millions d’euros de crédits

Suite à l’accord du Premier ministre Bernard Cazeneuve, la ministre Audrey Azoulay a annoncé le dégel anticipé d'une partie des crédits du ministère de la Culture et de la Communication.

65 millions d'euros seront ainsi rendus « disponibles dans les prochaines semaines, en particulier auprès des Directions régionales des affaires culturelles ». Ces crédits supplémentaires serviront à :

  • « consolider, dans tous les secteurs de la création, le soutien aux artistes, aux institutions, aux réseaux labellisés, aux festivals et aux lieux d’art contemporain  (37 M€) » ;
  • renforcer l’éducation artistique et culturelle (9 M€) ;
  • mieux accompagner l’insertion professionnelle des jeunes créateurs et l’enseignement supérieur dans le domaine de la culture (6 M€) ;
  • faire bénéficier pour la première fois au programme Patrimoine d’un dégel de ses crédits (8 M€) pour financer des actions spécifiques, et notamment la participation du ministère au fonds Patrimoine en péril (4 M€).

Rapports IGB : bâtiments des bibliothèques universitaires et nouveaux usages

Intitulé « L’adaptation des bâtiments des bibliothèques universitaires aux nouveaux usages : bilan des constructions récentes et perspectives », un nouveau rapport de l’IGB « dresse un panorama des constructions et des rénovations de bibliothèques universitaires sur une période de trente ans ».

Alors qu’en 1989 le rapport Miquel s’alarmait de leur état, le schéma Université 2000, le plan Université du 3e millénaire, l’opération Campus et les contrats de plan État-régions ont permis  « des progrès qualitatifs et la construction ou la rénovation de 231 bibliothèques universitaires ».

Toutefois, avec le « doublement des effectifs étudiants sur la même période, les réformes des cursus universitaires et les évolutions technologiques », davantage de constructions de BU et de learning centers, la modernisation des bâtiments construits dans les années 1990 et « la construction de nouvelles bibliothèques modulables, conviviales et ouvertes » seraient nécessaires.

Arrêtés pour le recrutement de conservateurs parus au JO

Deux arrêtés (du 21 mars 2017) concernant le recrutement des conservateurs de bibliothèques viennent d’être publiés au Journal officiel du 29 mars.

Le nombre de postes offerts (au titre de l’année 2017) aux concours externe et interne pour le recrutement de conservateurs stagiaires, élèves de l’Enssib, est fixé à 19. Ces postes sont répartis de la manière suivante :

  • concours externe : 13 postes ;
  • concours interne : 6 postes.

2 postes sont également à pourvoir à la ville de Paris au concours externe.

Enfin, le nombre de postes offerts (au titre de l’année 2017) à l’examen professionnalisé réservé pour le recrutement de conservateurs de bibliothèques est fixé à 2.

Rapport IGB : numérique et ressources documentaires en SHS

Le nouveau rapport de l’IGB intitulé « les enjeux du numérique concernant les ressources documentaires en SHS » étudie l’évolution des dépenses documentaires en sciences humaines et sociales dans les bibliothèques universitaires entre 2007 et 2015.

Analysant les « évolutions des métiers de chercheur en SHS et de bibliothécaire, qui rendent la transformation numérique des ressources documentaires inéluctables », cette étude met notamment en lumière les facteurs favorisant la transformation numérique des ressources documentaires en SHS, mais aussi les freins à cette transformation.

Voici quelques recommandations proposées dans ce rapport :

  • améliorer la visibilité et la lisibilité de l’offre documentaire numérique, qu’elle soit commerciale ou en libre accès ;
  • mutualiser les dispositifs et les services au sein de la communauté de l’enseignement supérieur et de la recherche ;
  • inciter les bibliothèques universitaires à repenser leur politique documentaire.

Nouvelle évaluation du dispositif PNB

Le ministère de la Culture et de la Communication a récemment mis en ligne une deuxième évaluation de « l’activité de prêt de livres numériques des bibliothèques publiques ayant acquis des licences proposées par les éditeurs sur le portail PNB (Prêt numérique en bibliothèque) ».

Elaborée avec Dilicom (opérateur du portail PNB), cette évaluation a été réalisée « grâce au travail d'un groupe de suivi réunissant les signataires des Douze recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques ». Trois chiffres clés sont notamment à souligner :

  • 117 bibliothèques et 48 librairies sont raccordées à PNB ;
  • 134 683 titres sont proposés aux collectivités ;
  • 210 555 prêts ont été réalisés entre janvier et décembre 2016.

Secteur du livre : chiffres clés 2015-2016

L’Observatoire de l’économie du livre du Service du livre et de la lecture (SLL), rattaché au ministère de la Culture et de la Communication, a publié les chiffrés clés 2015-2016 du secteur du livre.

En 2016, 77 986 titres ont été édités (contre 76 287 en 2015, +2,2 %) et 756 360 livres imprimés (contre 728 400 en 2015, +3,8 %) ainsi que 225 810 e-books (contre 178 960 en 2015, + 26 %) étaient disponibles. 436,7 millions d’exemplaires (livres imprimés, numériques et audio) ont été vendus en 2015 (+ 3,5 %) et 53 % de la population a acheté au moins un livre.

Au niveau des pratiques de lecture (livres imprimés), 89 % des personnes âgées de 15 ans et plus ont lu au moins 1 livre, 25 % de 1 à 4 livres, 40 % de 5 à 19 livres et 25 % plus de 20 livres. Pour les livres numériques, 21 % de la population avait déjà, début mars 2017, lu un titre et 7 % des personnes interrogées envisageaient de le faire.

Concernant les bibliothèques, 279,4 millions de prêts (+ 5 %) ont été réalisés dans les bibliothèques municipales en 2015 et 10,4 millions (– 4 %) dans les bibliothèques universitaires. Enfin, les BM ont acquis 8,22 millions de volumes (+ 5 %) et les BU 0,875 million (– 4 %).

Geneviève Patte nommée chevalier de la Légion d’honneur

Le 14 avril dernier, une vingtaine de personnalités du monde du livre « ont été nommées ou promues (…) dans la promotion civile de Pâques de la Légion d’honneur par décret du président de la République ».

Geneviève Patte, bibliothécaire, fondatrice du Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres (rattaché depuis 2008 à la BnF) et de La Revue des livres pour enfants, a été à cette occasion nommée chevalier de la Légion d’honneur.

Nouvelle version d’un guide pour Horizon 2020

La Commission européenne a publié la nouvelle version d’un des deux guides « destinés aux chercheurs bénéficiant de financement dans le cadre d’Horizon 2020 » : Guidelines to the Rules on Open Access to Scientific Publications and Open Access to Research Data in Horizon 2020.

Le principal changement est « la proposition d’un modèle d’amendement, concernant les contrats signés par les auteurs et les éditeurs, pour être en conformité avec les exigences de la Commission quant au libre accès aux publications ».

Réouverture de la bibliothèque patrimoniale de Rouen

Depuis le 5 avril dernier, la bibliothèque municipale patrimoniale Jacques-Villon de Rouen (possédant  le troisième fonds ancien le plus important de France) a rouvert ses portes suite à une période de travaux et de réorganisation.

Afin de s’adresser à un public plus large, l’établissement propose maintenant « trois salles de lecture de 200 m², un espace dédié aux beaux-arts, 3 000 documents en libre accès, une salle de consultation des documents anciens et une salle d’étude ». Un espace destiné à accueillir des expositions a également été installé.

Etude sur les publications françaises Open Access

Une étude bibliométrique sur les publications françaises en Open Access (OA) en science technique médecine (STM), sur une période de cinq ans (de 2010 à 2014), a été réalisée par l’Inist-CNRS.

Réalisée sur demande du groupe de travail BSN4, cette enquête a notamment pour objectif de quantifier le poids de ces publications dans la production scientifique française.

Horaires d’ouverture élargis à Science-Po Lille

Ayant intégrée de nouveaux locaux en janvier dernier, la bibliothèque de Sciences-Po Lille ouvrira, dès le 24 avril prochain, de 9 h à 22 h du lundi au dimanche, soit 91 heures par semaine. Elle devient ainsi « l’une des bibliothèques universitaires les plus largement ouvertes et l’une des rares à proposer un accès dominical ».

Réalisé avec les trois universités publiques de Lille, ce programme fait partie des 21 premiers projets financés du plan « Bibliothèques ouvertes » lancé en février 2016 par le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Avec 1 850 étudiants présents à Sciences-Po (contre 70 000 à Lille 1, 2 et 3), l’extension horaire est ainsi portée non pas par « les grands établissements, mais par le plus petit ». Ce choix est justifié car cette BU, accessible à tous les étudiants de la ville, est la seule située en centre-ville et qu’elle dispose d’un fonds documentaire généraliste.

La BnF associée à un concours culinaire

La BnF et le Centre européen des professions culinaires (CEPROC) ont récemment proposé un concours aux apprentis des arts culinaires. Cet événement leur a donné « l’occasion de réinventer un chef-d’œuvre, sucré ou salé, à partir de leurs recherches menées dans les collections patrimoniales de la BnF ».

Les pièces réalisées seront exposées à la BnF site François-Mitterrand du 25 avril au 5 mai 2017.

Le bibliothécaire de demain

L’agence de la région Centre-Val de Loire pour le livre, l’image et la culture numérique (CICLIC) vient de débuter la « publication en ligne d’un cycle thématique sur l’avenir des métiers du livre ». Intitulé « Être bibliothécaire, demain », le premier volet de cette série d’articles est ainsi consacré au métier de bibliothécaire.

Signée par Éléna Da Rui (directrice des médiathèques de Créteil), cette publication met « en lumière la “force du lien humain”, un des “solides invariants” d’un métier né dans l’Antiquité et qui a toujours su s’adapter aux mutations des pratiques culturelles et des technologies ».  L’article décrit aussi les évolutions du 21e siècle « déjà largement amorcées dans les équipements de lecture publique » et explique pourquoi le métier restera incontournable dans les « rouages de l’acquisition des connaissances, de la constitution des savoirs, et de l’accès à la culture ».

Cambrai : une exposition collective sur le rock

Pour la 15e édition du festival de musiques actuelles Betizfest (les 7 et 8 avril prochains), la médiathèque d’agglomération de Cambrai (MAC) a proposé aux habitants « d’apporter leurs contributions à une exposition interactive autour de l’histoire locale du rock ».

Affiches, disques vinyles, photos, tickets de concert, etc., sont collectés et alimentent cette « exposition évolutive qui sera réactualisée tous les quinze jours avec les objets déposés au fur et à mesure ».

Prix de l’Innovation « Futurs Publics » pour le jeu « Hellink »

Le pôle innovation pédagogique de la bibliothèque universitaire Pierre-et-Marie-Curie (BUPMC) a travaillé pendant un an à la création d’un jeu vidéo de formation intitulé « Hellink », destiné aux étudiants de Licence.

« Hellink » et le service lié à son développement viennent de recevoir le Prix de l’Innovation « Futurs Publics » du SGMAP (secrétariat général pour la modernisation de l’action publique – services du Premier Ministre) le 16 mars dernier.

Développé avec des notions d’UX Design et doté d’une qualité graphique similaire aux jeux vidéo du circuit indépendant, « Hellink » permet notamment de sensibiliser les étudiants aux sciences de l’information.

Eurêkoi lance un service de conseils de livres, films et séries

Eurêkoi (service en ligne de questions-réponses gratuit créé en 2006 par la BPI et la Fédération Wallonie-Bruxelles) a récemment lancé un service de recommandation.

En plus des questions-réponses classiques, « les internautes peuvent désormais demander des conseils de livres, films ou séries TV ». Il suffit à l’utilisateur d’indiquer ses préférences sur le site du service ou sur l’application mobile et il obtiendra sous 72 heures une liste de recommandations « faite sur-mesure » !

Ce nouveau service de conseil est inspiré du « réseau des médiathèques de Lorient qui a créé, en juin 2013, le premier service en ligne de conseil de lecture par une bibliothèque, sous le nom de jenesaispasquoilire.net ».

CiDE’20 : appel à communication

Organisé par l’Enssib (en partenariat avec plusieurs équipes de recherche) les 23, 24 et 25 novembre prochains, la vingtième édition du Colloque international sur le document numérique (CiDE’20) sera notamment l’occasion de réinterroger les notions du « document ».

Un appel à communication a été lancé. Les propositions sont attendues avant le 12 juin 2017. Elles doivent être rédigées sous forme d’article (en français ou en anglais) d’une longueur maximale de 30 000 caractères (espaces compris).

Retrouvez toutes les informations en consultant l’appel à communication.

Mois des tout-petits à Troyes

Du 1er avril au 18 mai 2017, la médiathèque de Troyes Champagne Métropole (MTCM) organise dans les bibliothèques et médiathèques de l’agglomération troyenne le « Mois des tout-petits », proposant un large programme à destination des bambins.

Une quarantaine d’animations gratuites (spectacles, lectures, ateliers, etc.) seront organisées pour les tout-petits (de 0 à 5 ans) et leurs  parents : ateliers, cinéma, myriade de contes et de jeux, rencontres, spectacles, etc. 

ABF : une bibliothèque est un équipement de proximité

En 2016, l’ABF appelait « à la responsabilité alors que des projets de fermeture de bibliothèques s’annonçaient ». Dans un communiqué, l’association vient de nouveau de faire appel « à l’esprit de responsabilité des décideurs pour ne pas sacrifier un service public essentiel ». Elle a notamment indiqué que :

  • « diminuer les effectifs c’est réduire les services rendus à la population ;
  • diminuer les horaires d’ouverture, augmenter les tarifs d’inscription ou introduire une tarification, c’est écarter des publics, c’est restreindre l’utilisation de lieux publics essentiels à toute la population en particulier les publics jeunes et les publics défavorisés ;
  • supprimer des lieux d’accueil du public ne peut se faire que si le maillage du territoire demeure satisfaisant et n’écarte aucune population, notamment celle qui est la moins mobile (enfants, public familial, personnes âgées, publics éloignés de la lecture) ».

L’Association des bibliothécaires de France a également salué « les mobilisations citoyennes qui se manifestent régulièrement à l’occasion de projets de fermeture ».

Un Hackathon dédié à la jeunesse à Roubaix

Le week-end des 1er et 2 avril prochains, la médiathèque de la Grand-Plage de Roubaix organise une grande compétition informatique intitulée « Scratch Attaque ».

Ouverte à une quarantaine de jeunes âgés de 10 à 15 ans, cette manifestation « lance un défi simple aux participants : travailler en équipe pour concevoir et créer, le temps d’un week-end, un jeu avec le logiciel Scratch sur lequel la médiathèque organise depuis un an des ateliers d’initiation ». Développé par un groupe de recherche du Massachusetts Institute of Technology (MIT), Scratch est « un nouveau langage de programmation adapté à la création d’histoires interactives ».

Cette manifestation s’inscrit pleinement dans l’action de la médiathèque en faveur de « l’appropriation par ses usagers des technologies numériques ». Les créations seront par la suite proposées  à un jury de professionnels du numérique.

Pages