entête
entête

Secteur du livre : chiffres clés 2016-2017

L’Observatoire de l’économie du livre du Service du livre et de la lecture (SLL), rattaché au ministère de la Culture et de la Communication, a publié les chiffres clés 2016-2017 du secteur du livre.

En 2017, 81 263 titres ont été édités (contre 77 986 en 2016, + 4,2 %) et 775 170 livres imprimés étaiennt disponibles. (contre 756 360 en 2016, + 2,5 %). 248 530 e-books (contre 225 810 en 2016, + 10 %) étaient disponibles. De plus, 52 % de la population a acheté au moins un livre en 2017.

Concernant les bibliothèques, 279,4 millions de prêts ont été réalisés dans les bibliothèques municipales en 2015 et 10,4 millions (+ 1 %) dans les BU. Enfin, les BM ont acquis 7,97 millions de volumes (– 3 %) et les BU 0,849 million (– 3 %).

Au niveau des pratiques de lecture (livres imprimés), 89 % des personnes âgées de 15 ans et plus ont lu, sur les 12 mois écoulés, au moins 1 livre, 25 % de 1 à 4 livres, 40 % de 5 à 19 livres et 25 % plus de 20 livres. Pour les livres numériques, 21 % de la population a lu un titre et 7 % des personnes interrogées envisageaient de le faire.

Nouvelle évaluation de PNB

Réalisée par le ministère de la Culture, en collaboration avec Dilicom et sur la base des recommandations d’un groupe de travail (réunissant les signataires des 12 recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques), la 3e évaluation du dispositif Prêt numérique en bibliothèque (PNB) vient d’être publiée.

Cette synthèse présente des éléments d’évaluation liés à 4 thématiques : les acteurs, l’offre, les acquisitions et les prêts. Pour mettre en regard « les chiffres de la synthèse et les usages et les usagers de PNB, une infographie a été réalisée à partir des données d’usage des bibliothèques de Grenoble (baromètre Enssib) et de la Ville de Paris ».

Retrouvez l’infographie et plus d’informations sur le site du ministère de la Culture.

Le bac… et après ?

L’ADBU, la BnF et la Bpi organisent une journée d’étude intitulée « Le bac... et après ? Des révisions en bibliothèque aux premiers pas dans l’université », le 11 avril prochain sur le site François-Mitterrand de la BnF.

S’adressant aux professionnels des bibliothèques et de l’éducation, cette journée « se concentre sur le passage du lycée à l’université dans le cadre du Continuum -3/+3 et aborde la question sous l’angle de l’accueil des lycéens en bibliothèque, en interrogeant les dynamiques de socialisation et d’apprentissage de la condition d’étudiant ».  

Retrouvez plus d’informations sur le site de la BnF.

Consultation participative pour la journée « Ouvrir plus, ouvrir mieux »

Dans le prolongement du rapport d’Erik Orsenna et de Noël Corbin, Voyage au pays des bibliothèques, le ministère de la Culture organise le 9 avril prochain (au Centre Pompidou, à Paris) la journée des bibliothèques « Ouvrir plus, ouvrir mieux ». Réunissant « élus et cadres administratifs des collectivités territoriales, professionnels des bibliothèques et représentants d’associations de développement de la lecture », celle-ci permettra d’échanger sur la transformation des bibliothèques, selon trois thèmes principaux :

  • l’extension des horaires d’ouverture (ouvrir plus les bibliothèques) ;
  • les nouvelles missions des bibliothèques (ouvrir mieux les bibliothèques) ;
  • et l’évolution des métiers.

En amont, une consultation en ligne (dont les résultats seront présentés lors de la journée) permet de « voter et argumenter sur les propositions formulées par le rapport Voyage au pays des bibliothèques ». Des partages d’expérience ainsi que de nouvelles propositions peuvent également être renseignés.

Participez à la consultation avant le 31 mars prochain.

La bibliothèque des Invalides a rouvert

Après douze années de fermeture, l’espace Documentation et bibliothèque et le Cabinet des dessins, estampes et photographies du musée de l’Armée de Paris viennent de rouvrir leurs portes dans de nouveaux espaces, situés dans l’angle sud-ouest de la cour d’honneur de l’hôtel des Invalides.

La grande majorité des collections (30 000 ouvrages et 650 périodiques) reste conservée dans les réserves. La salle général Niox, nouvel espace d’accueil des services de documentation, accessible à tous les publics, propose 1 400 livres et 70 titres de revues. Le Cabinet des dessins, estampes et photographies offre 9 000 dessins, 20 000 estampes et affiches, ainsi que 60 000 photographies.

La bibliothèque, dont les collections « couvrent tous les aspects de la vie et de l’histoire militaires – armes, uniformes, décorations, musique militaire – du 16e siècle à nos jours », attire de nombreux chercheurs, mais aussi des costumiers, décorateurs, documentaristes, réalisateurs, ainsi que les particuliers intéressés par l’histoire militaire ou à la recherche d’une partie de leur histoire familiale.

Pierre-Yves Cachard nommé inspecteur à l’IGB

Conservateur général des bibliothèques, Pierre-Yves Cachard a rejoint l’Inspection générale des bibliothèques depuis le 1er mars 2018.

Texte alternatif pour l'image
Pierre-Yves Cachard

Titulaire d’un DEA de littérature comparée (obtenue à l’université Lyon 3), Pierre-Yves Cachard a passé le concours de conservateur d’État des bibliothèques en 1990. Après avoir exercé différentes responsabilités au sein du SCD du Havre à partir de 1991, il a rejoint l’équipe de préfiguration du projet de médiathèque régionale de la ville de Rouen en 2002, en qualité de chef de projet informatique et numérisation. En 2006, il a exercé l’intérim de la direction du réseau des bibliothèques publiques de la ville de Rouen, puis dirigé le SCD de l’université Le Havre Normandie de septembre 2007 à mars 2018. Pierre-Yves Cachard a également été vice-président de l’ADBU entre 2010 et 2012, et chargé de la commission permanente « Pédagogie universitaire et documentation ».

Bibliothèques et exception handicap : objectif 300 bibliothèques !

Le ministère de la Culture a publié les conclusions du groupe de travail relatif à la mise en œuvre de l’exception handicap dans les bibliothèques publiques. Celles-ci ont notamment « un rôle fort à jouer dans l’offre de lecture et de services accessibles sur l’ensemble du territoire, au plus près des personnes en situation de handicap ».

La page "Bibliothèques et Exception handicap" du site du ministère de la Culture donne accès :

  • au vade-mecum relatif à la mise en œuvre de l’exception handicap dans les bibliothèques publiques ;
  • à un mémorandum en 10 points pour l’accueil des personnes en situation de handicap en bibliothèque ;
  • à la Charte d’engagement de l’usager.

19 propositions pour les bibliothèques recommandées par le Rapport Orsenna

Rédigé par Erik Orsenna et Noël Corbin, le rapport sur les bibliothèques a été présenté ce mardi 20 février à Françoise Nyssen, ministre de la Culture, en présence d’Emmanuel Macron, président de la République.

Intitulé « Voyage au pays des bibliothèques, lire aujourd’hui, lire demain », ce rapport mentionne 19 propositions regroupées en 6 grands axes :

  • les horaires : ouvrir plus, ouvrir mieux ;
  • renforcer les partenariats ;
  • lire hors les murs ;
  • les bibliothèques, points d’accès à toutes les pratiques culturelles ;
  • lutter contre les fractures de la société ;
  • une plateforme nationale d’échanges interprofessionnels et un label pour les collectivités qui s’engagent à faire de la lecture publique.

Le rapport propose également de « lancer un plan national pour les bibliothèques » s’appuyant sur une réflexion basée « non depuis Paris mais sur chaque bassin de vie qui paraîtra pertinent ».

Canada : de la publicité au cinéma pour les bibliothèques

Un partenariat avec un cinéma permet à la bibliothèque de la ville de Morinville (Canada) de bénéficier, durant les bandes annonces et publicités d’avant projection, d’un espace publicitaire de 15 secondes durant lequel est diffusée une vidéo de promotion des bibliothèques.

Cette vidéo met en avant la manifestation Book-to-Movie qui « lie la littérature à ses adaptations cinématographiques à venir ». En parallèle, deux autres vidéos (soulignant respectivement « le pouvoir de voyage de la littérature » et le fait que l’on ne trouve pas seulement des livres en bibliothèques) sont dédiées à être relayées sur le web.

Luttant contre les stéréotypes, ces trois vidéos montrent que les bibliothèques sont devenues des lieux « dynamiques et engagées (…) où la connaissance, l’innovation et l’action se lient pour créer l’un des endroits les plus inspirants que la société a à offrir ».

La bibliothèque Assia-Djebar, fruit d’une démarche participative

Début janvier, la bibliothèque Assia-Djebar a ouvert ses portes dans le 20e arrondissement de Paris. Médiation sociale et convivialité étaient au cœur de l’élaboration de ce nouvel établissement situé dans un secteur proche d’un des 20 quartiers prioritaires définis dans le contrat de ville 2015-2020.

La démarche participative de co-construction du projet d'établissement et d’une partie de la politique documentaire a démarré « avant même l’ouverture, grâce aux collaborations tissées par l’équipe de la bibliothèque avec les habitants et les acteurs locaux autour de trois projets » :

Sur une surface de 848 m² où le jeu « occupe une place importante et sert de fil conducteur à la promotion du vivre-ensemble et du lien intergénérationnel », la bibliothèque Assia-Djebar propose trois salles aux usages distincts et 35 000 documents notamment spécialisés dans l’autoformation, le parascolaire, l’apprentissage des langues et le soutien à la parentalité.

Des tables tactiles à Montpellier

Depuis le début de l’année, les médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole proposent aux usagers trois grandes tables tactiles de 42 pouces destinées à valoriser la richesse de leurs collections numérisées. Celles-ci « ne donnent pas accès à l’intégralité des collections mais à des sélections via des applications de découverte », présentées comme des expositions virtuelles.

S’inscrivant dans la phase 2 du label Bibliothèque numérique de référence (dont les médiathèques de Montpellier Méditerranée bénéficient depuis 2011), cette initiative vient compléter le portail Mémonum, qui permet d’accéder en ligne aux 23 000 documents patrimoniaux numérisés des médiathèques.

Articuler œuvres muséales et documentation

Créée en 1992, la bibliothèque du Service des musées de France possède un « ensemble documentaire unique sur les collections permanentes des musées français, mais également étrangers, grâce aux dépôts effectués depuis 1995 par l’International Council of Museums ». Cet établissement rassemble aussi « les rapports annuels des musées, des bulletins d’associations de musées, ainsi qu’un fonds documentaire sur la muséologie, la médiation, l’environnement législatif et administratif des musées ».

En 2018, la bibliothèque va lancer « une campagne de numérisation de ses microfiches » et utiliser son expertise pour « actualiser les pages dédiées à la documentation scientifique » sur le portail Joconde (catalogue collectif des œuvres des musées de France), afin de « développer une articulation plus forte entre les œuvres muséales et la documentation ».

Rapport IGB : l’ABES et le chantier SGBm

Porté par l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur et de la recherche (ABES), le chantier du système de gestion de bibliothèque mutualisé (SGBm) a « été conçu pour doter les bibliothèques d’un outil informatique de nouvelle génération à un coût maîtrisé ».

Intitulé « Les nouveaux modes de coopération entre l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur et les établissements dans le cadre du Système de gestion de bibliothèque mutualisé », le dernier rapport de l’IGB fait un état des lieux du projet de SGBm et des nouveaux modes de coopération entre l’Abes et le réseau.

Vade-mecum de l’achat public de livres à l’usage des bibliothèques

Publiée par le ministère de la Culture et accompagnant les professionnels des bibliothèques et des services juridiques, l’édition 2018 du Vade-mecum de l’achat public de livres à l’usage des bibliothèques présente « le cadre normatif de la commande publique issu de la réforme de 2016, en rappelant les spécificités juridiques propres au secteur du livre ».

Ce document précise « le cadre juridique des achats publics de livres numériques et apporte des conseils pratiques pour répondre aux difficultés que rencontrent les acheteurs dans la mise en œuvre de procédures adaptées ou formalisées » :

  • comment départager les offres dans un contexte de prix fixe ?
  • comment valoriser le rôle de conseil des libraires, sans fragiliser leur équilibre économique ni enfreindre les principes d’égalité de traitement et de liberté d’accès à la commande publique ?

Ce vade-mecum favorise une « meilleure connaissance des besoins et contraintes réciproques des bibliothèques et de leurs fournisseurs » et « encourage les acheteurs à faire de leurs marchés publics un outil de soutien à la richesse et à la diversité du réseau de détaillants de livres sur le territoire ».

BU : la situation en France au regard de l’Europe

Lors d’une matinée d’étude à la Bulac, l’ADBU a dévoilé une enquête inédite comparant les données d’activité des bibliothèques universitaires de 13 pays européens, sur la période 2013-2016.  

Celle-ci permet « pour la première fois à la France de se comparer à ses voisins à partir de données objectivées, même si les différents intervenants ont souligné la difficulté à établir des indicateurs communs réellement comparables », car très peu de données se présentent sous la même forme dans tous les pays.

L’enquête souligne certains retards en France, mais aussi des éléments plus favorables. Le retard s’exprime notamment « dans les budgets consacrés aux bibliothèques (dépenses totales, dépenses de personnel et dépenses documentaires par étudiant ». Concernant le personnel de bibliothèque (ETP par étudiant) et les horaires d’ouverture, les bibliothèques françaises « sont nettement en retrait par rapport à la situation européenne ». Sur ce dernier point, le plan « Bibliothèques ouvertes » devrait porter ces fruits dès 2017 ou 2018. La dépense documentaire (par rapport aux dépenses de personnel ou aux dépenses totales des établissements) y est également moins importante qu’ailleurs. À l’inverse, la France témoigne d’une situation proportionnellement plus favorable dans « la formation des usagers par étudiant et la formation continue des personnels par ETP ».

Retrouvez l’ensemble des constats en consultant l’enquête complète sur le site web de l’ADBU.

Une nouvelle médiathèque à Stains

Depuis le début du mois de mars, une nouvelle médiathèque a ouvert dans la commune de Stains, au sein du réseau de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis). Baptisée médiathèque Louis-Aragon, celle-ci remplace deux bibliothèques vieillissantes et est ouverte 36 heures par semaine.

Installé à l’emplacement de l’ancien château de la Motte (18e siècle), l’équipement de 2 800 m2 propose, sur deux niveaux d’espaces ouverts,  50 000 documents, plusieurs salles de travail, 6 box individuels, un espace collaboratif de type fablab, un espace jeux vidéo et un auditorium de 80 places.

Au cœur des circulations internationales du livre

Ayant pour thématique « Au cœur des circulations internationales du livre : traducteurs, agents et autres passeurs », le prochain atelier du livre de la Bibliothèque nationale de France aura lieu le mercredi 28 mars 2018, de 14h à 18h30.

« Le livre, à la fois “marchandise”, “chef-d’œuvre” et “ferment”, pour reprendre les termes de l’historien Henri-Jean Martin, se situe dès son origine au cœur des échanges littéraires internationaux. »

Retrouvez le programme complet sur le site de la BnF.

Rapport IGB : l’offre numérique éditoriale pour les étudiants

Intitulé « l’offre numérique éditoriale pour les étudiants », le dernier rapport de l’IGB s’intéresse à l’édition commerciale proposée aux étudiants de niveau licence. L’étude fait un « état des lieux du marché mais aussi de l’offre qui en résulte en bibliothèques ».

Ce rapport met en balance atouts (les efforts des établissements pour former et informer, l’opportunité de l’innovation pédagogique) et facteurs défavorables (l’offre aux bibliothèques insuffisamment étendues, la prescription enseignante souvent absente ou faible). Plusieurs projets liés au développement et à la diffusion de l’offre numérique éditoriale envers les étudiants sont également présentés.

Proposant diverses recommandations, le rapport souligne aussi que le développement d’une « offre nourrie de ressources éducatives libres d’origine académique » ne peut « manquer d’interroger sur l’évolution du rôle de l’éditeur privé dans l’écosystème pédagogique contemporain ».

La nouvelle politique de lecture publique de la Métropole de Lyon est lancée !

Lors de sa création en 2015, la Métropole de Lyon a hérité « de la compétence obligatoire de soutien aux bibliothèques des petites et moyennes communes sur son territoire ». Celle-ci était jusqu’alors mise en œuvre par le Département, via la Médiathèque départementale de prêt du Rhône.

Assurant la continuité du service, la Métropole a, durant cette période de transition, élaboré une nouvelle politique de lecture publique en adéquation avec son territoire (totalisant 57 bibliothèques municipales pour 59 communes). Elle s’est ainsi associée aux élus locaux, a lancé un appel pour « identifier des communes volontaires pour coopérer et mutualiser des ressources » et a réalisé une enquête auprès des bibliothèques du territoire pour cibler leurs pratiques et leurs besoins.

La nouvelle politique de lecture publique, co-construite en lien avec ces différents acteurs, est définie selon trois axes :

  • le développement du soutien auprès des bibliothèques des 40 communes de moins de 12 000 habitants ;
  • l’animation du réseau des bibliothèques sur l’ensemble du territoire métropolitain ;
  • le soutien aux coopérations intercommunales volontaires.

Retrouvez plus d’informations en consultant le dossier de presse dédié.

Hommage à Robert Damien

« Tour à tour philosophe, rugbyman, auteur, Robert Damien a nourri la pensée des bibliothèques et sur les bibliothèques ». Cet éminent penseur nous a quittés en octobre 2017. Le BBF a choisi de lui rendre hommage afin de « saluer son œuvre et de remercier l’homme et l’allié des bibliothèques qu’il était. ». Vous pouvez consulter cet hommage en ligne, dans la rubrique Contributions du site du BBF.

Retrouvez également les différentes contributions de Robert Damien dans le BBF :

Et également aux Presses de l’enssib (2017) :
Robert Damien, du lecteur à l’électeur : bibliothèque, démocratie et autorité, sous la direction de Thomas Boccon-Gibod, Cristina Ion et Éric Mougenot (collection Papiers). Livre issu d’une journée d’étude tenue à la BnF en novembre 2014.

Les indicateurs clés des BU en Europe

Afin de pouvoir proposer aux établissements « des arguments potentiels dans les échanges avec leur gouvernance », l’ADBU a conduit une étude sur les indicateurs représentatifs des activités des bibliothèques universitaires en Europe.

Les résultats de cette enquête seront présentés le 26 mars prochain, lors d’une matinée d’étude qui se déroulera à l’auditorium de la BULAC. Pour y participer, il est nécessaire de vous inscrire en ligne en remplissant le formulaire dédié.

Retrouvez le programme de l’événement et plus d’informations sur le site de l’ADBU.

ABF : résultats de l’enquête sur les réseaux territoriaux

En septembre 2017, la commission "Bibliothèques en réseau" de l’ABF avait lancé une enquête sur les réseaux territoriaux de bibliothèque. Celle-ci avait pour objectif d’aider les élus, les cadres territoriaux et les personnels des bibliothèques à « concevoir des formes de coopération adaptées à leur contexte et à leurs projets ».

Les premiers résultats viennent d’être publiés. Ils « complètent et valident les analyses développées dans la boîte à outil de la commission ». Ils montrent aussi que « l’extension des services aux usagers (…) l’emporte largement sur les problématiques de transfert ».

Une nouvelle médiathèque à Bayeux

En janvier 2019, une nouvelle médiathèque verra le jour à Bayeux (Normandie). Ce futur établissement sera le premier en France à proposer un service de prêt d’objets divers (instruments de musique, jumelles, machines à coudre, télescopes, etc.).

Permettant aux usagers de « s’adonner aux arts, aux loisirs créatifs et aux sciences », cette médiathèque de 2 500 m² présentera ses collections selon une organisation inspirée des librairies. Au sein de cet établissement hybride mêlant activités de loisirs, de culture et de création, « une place centrale sera réservée aux pratiques amateurs et à la créativité des usagers via de nombreux ateliers, du jardinage au numérique en passant par la création audiovisuelle ».

La Bpi recrute !

En lien avec le mouvement 2018 des personnels des bibliothèques (du 7 février au 8 mars), la Bpi propose actuellement 10 postes de fonctionnaires, répartis en 4 corps :

  • 6 postes pour les fonctionnaires relevant des corps des conservateurs et conservateurs généraux des bibliothèques ;
  • 2 postes pour les fonctionnaires relevant du corps des bibliothécaires ;
  • 1 poste pour les fonctionnaires relevant du corps des bibliothécaires assistants spécialisés ;
  • 1 poste pour les fonctionnaires relevant du corps des magasiniers des bibliothèques.

Internet en libre accès : guide juridique pour les bibliothécaires

En partenariat avec La Quadrature du Net, le projet de recherche netCommons a publié « un guide pratique destiné aux organisations qui fournissent un libre accès à Internet (bibliothèques, locaux associatifs, magasins...) ».

D’abord pensé pour répondre aux inquiétudes des bibliothécaires, ce guide aborde trois questions concernant toute organisation fournissant Internet en libre accès :

  • Quels sites peuvent être bloqués ?
  • Quelles informations peuvent être collectées au sujet des utilisateurs et utilisatrices ?
  • Quelles informations doivent être collectées ?

Présenté lors d’un événement organisé par l’ABF, le guide sera régulièrement enrichi de retours d’expérience.

La bibliothèque Méjanes d’Aix-en-Provence se modernise

Depuis le début de l’année, la bibliothèque Méjanes d’Aix-en-Provence propose aux usagers plusieurs nouveaux espaces :

  • une zone « Information et actualité » mettant à disposition la presse papier et numérique, ainsi que les nouveautés documentaires ;
  • un espace dédié aux malvoyants ;
  • trois salles pour le travail individuel ou en groupe ;
  • un espace d’exposition ;
  • une salle destinée à accueillir les conférences.

L’organisation des fonds a également été repensée : les documents sont maintenant regroupés en deux grands ensembles thématiques – le pôle Arts, littérature, jeune public et le pôle Civilisation, société, sciences et techniques. Ce réaménagement constitue la première étape d’un grand programme de modernisation de l’établissement, qui se déroulera par phases successives jusqu’en 2020.

Des boîtes à livres dans les gares d’Ile-de-France

Depuis le début de l’année, 15 boîtes à livres ont été installées dans des gares de la région Ile-de-France. Fonctionnant sur le principe du bookcrossing, le dispositif permet aux usagers de prendre des livres et d’en déposer librement sans aucune formalité. 

Faisant partie des engagements de campagne de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, l’implantation des boîtes à livres « a été programmée en partenariat avec la SNCF et les bibliothèques locales, et cible en priorité des communes de la grande couronne ». Les bibliothèques partenaires s’engagent notamment « à fournir un fonds de lancement de plusieurs dizaines de livres et à veiller au bon fonctionnement de la boîte à livres ».

Ce projet devrait, à terme, totaliser 200 boîtes à livres installées dans des gares, des lycées et des zones de loisirs pour inciter les usagers à la lecture.

L’apport de la bibliographie matérielle

Un atelier méthodologique organisé par l’Early Modern Book project aura lieu le 16 février prochain à la Bibliothèque de l’Arsenal (Paris).

Cet atelier est organisé par Louis-Gabriel Bonicoli (State University of New York at Albany), Nadine Férey-Pfalzgraf (conservateur du fonds de livres anciens de la Bibliothèque de l’Arsenal), Martine Lefèvre (conservateur honoraire du fonds de livres anciens de la Bibliothèque de l’Arsenal) et Frédéric Michel (professeur au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt).

La présentation générale de la bibliothèque et de ses collections sera suivie d’un atelier ayant pour but « d’exposer en quoi les méthodes de la bibliographie matérielle sont utiles à la recherche en histoire du livre » et « d’initier les participants à ces méthodes, à partir d’exercices pratiques fondés sur la manipulation d’imprimés anciens ».

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 2 février.

Pages