entête
entête

Une grainothèque à la médiathèque de la Canopée la fontaine

La médiathèque de la Canopée la fontaine (ouverte depuis le 6 avril dernier au sein du Forum des Halles de Paris) vient d’inaugurer sa grainothèque.

Permettant « l’échange continu de graines de fleurs, de fruits et de légumes hors du système marchand (…) une grainothèque peut s’installer dans des endroits variés ».  Basées sur le système du « troc », les grainothèques se remplissent et se vident en fonction des graines que déposent ou prennent les utilisateurs. Au sein des  bibliothèques, elles sont d’abord « apparues aux États-Unis, et fleurissent désormais dans les bibliothèques françaises ».

A l’occasion de cette inauguration, la médiathèque de la Canopée la fontaine organise deux événements :

  • « l’Heure du conte », dédié aux 4-7 ans et organisé autour de la thématique de la nature et des jardins : samedi 21 mai à 10 h 30 ;
  • « Cassons la graine », soirée proposant de débattre autour des questions du jardinage, de biodiversité et d’écologie : vendredi 27 mai de 19 h à 21 h 30.

50 bibliocyclistes au départ de Toulouse !

Après avoir relié Lyon depuis Montpellier en 2014, puis Strasbourg depuis Bâle en 2015, 50 bibliothécaires vont cette année pédaler entre Toulouse et Bordeaux du 1er au 7 juin, afin de « réaffirmer qu’une bibliothèque, c’est bien plus qu’une histoire de livres ».

Ayant pour thématique « vers des bibliothèques participatives ! », le lancement de Cyclo-biblio 2016 se fera à la médiathèque José-Cabanis de Toulouse, le 1er juin à 10h.

Voiron : une applithèque pour le secteur jeunesse

La médiathèque Philippe-Vial de Voiron (Isère) propose depuis peu, au sein de son secteur Jeunesse, une « applithèque ».

Equipé d’un canapé et de fauteuils, cet espace met à disposition du public « deux tablettes contenant une sélection de 25 applications choisies par les bibliothécaires pour leur qualité dans des domaines variés (lecture, création graphique, découverte, jeu) ». L’accès est libre, sans durée maximale d’utilisation et il n’est pas obligatoire de posséder une carte de lecteur pour s’y installer.

L’objectif de la médiathèque est de « donner aux applications le statut de documents à part entière, au même titre que les livres ». L’équipe a également pour projet de cataloguer les applications pour que « les lecteurs puissent les repérer dans le catalogue parmi les autres supports ». A partir de septembre, des ateliers et des animations seront organisés afin de présenter ces ressources aux jeunes lecteurs.

7e édition du Festival des mots libres

Du 20 au 22 mai prochains, le parc des Pléiades de Courbevoie accueillera la 7e édition du Festival des mots libres. Au programme : concerts, lectures, pièces de théâtre, rencontres avec les auteurs et tables rondes.

Cet évènement littéraire, dont la programmation s’étoffe chaque année, a pour objectif « de rendre accessible la culture et de favoriser l’échange entre les auteurs et le public ». Chaque spectacle est gratuit afin de permettre au plus grand nombre d’accéder à des représentations de qualité.

Le festival réserve cette année « une place de choix aux adolescents avec des évènements dédiés » : le prix du Roman graphique des lycéens, pour lequel chaque élève d'une classe de seconde a voté ; une exposition de travaux graphiques réalisée par des lycéens ; une lecture par Clémentine Beauvais, jeune écrivaine de 16 ans, de son ouvrage « Les Petites Reines »,  élu meilleur livre jeunesse par le magazine Lire

Pour les plus petits, en plus des spectacles, des animations seront proposées pour apprendre ou se distraire : ronde des mots, mots croisés géants, jeu de l’oie, dictée (…), heure du conte, coups de cœur des bibliothécaires », etc.

Découvrez la programmation détaillée sur le site du Festival.

Les apports des bibliothèques américaines à la réussite étudiante

Publiée par l’Association of College & Research Libraries (ACRL, association américaine des bibliothèques d’université et de recherche), une nouvelle enquête confirme l’apport essentiel des bibliothèques universitaires à la réussite des étudiants.

Rassemblant « les données collectées depuis 2013 par l’ACRL pour aider 200 bibliothèques à mener des études d’évaluation », cette enquête met en lumière quatre grands domaines :

  • les étudiants « tirent bénéfice des formations à la recherche documentaire qu’ils reçoivent au cours du premier cycle » ;
  • utiliser la bibliothèque « accroît les chances de réussite aux examens » ;
  • l’implication de la bibliothèque dans des programmes de l’université améliore l’apprentissage des étudiants ;
  • la formation à la culture informationnelle renforce les résultats généraux de l’université.

Bibliothèque Humaniste de Sélestat : début des travaux

Menée par l’architecte Rudy Riciotti, la rénovation de la Bibliothèque humaniste de Sélestat vient récemment de débuter.

Ce projet architectural « permettra de protéger le vaste fonds d’ouvrages anciens » de la bibliothèque, « inscrit au Registre Mémoire du monde Unesco ». Pour réaliser ce projet de restructuration, la ville de Sélestat a notamment sollicité « l’expertise de la Fondation du patrimoine », qui a lancé une souscription publique et un appel au mécénat des entreprises.

Olivier Caudron à l’IGB

Précédemment directeur de la bibliothèque municipale classée de Bordeaux, Olivier Caudron a pris ses fonctions à l'Inspection générale des bibliothèques le 2 mai dernier, en remplacement de Jean-Luc Gautier-Gentès.

Un Prix littéraire à destination de l'édition indépendante

Organisé par l’Académie Hors Concours, avec notamment le soutien du MOtif (Observatoire du livre et de la lecture en Ile-de-France), le prix Hors Concours « est construit sur le modèle des grands prix littéraires tout en proposant une structuration originale ». Proposant une « porte d’entrée vers les auteurs de l’édition indépendante », ce prix permet à l’interprofession « de découvrir l’actualité de l’édition indépendante » grâce à la promotion des meilleurs titres sur les réseaux sociaux, en librairie et en bibliothèque.

Chaque éditeur indépendant est invité à faire parvenir à l’Académie Hors-Concours « un titre de littérature française » issue de son catalogue, « qu’il s'agisse de polar, de science-fiction ou de fiction classique », ainsi qu’une « présentation de l’ouvrage, de l’auteur et de l’éditeur ».

En juin, l’Académie compilera les extraits des 100 premiers titres reçus dans un catalogue qui permettra à « 300 libraires, bibliothécaires ou institutions culturelles » de réaliser une pré-sélection de huit titres, dévoilée le 1er octobre.

Le lauréat recevra sa récompense lors de la remise des prix le 15 novembre et sera invité à présenter son roman lors du salon Livre Paris 2017.

Les bibliothèques de Grenoble : donnez votre avis

Le nouveau portail numérique des bibliothèques de Grenoble sera lancé à l’automne 2016. Afin de répondre au mieux aux attendes des usagers, le réseau grenoblois propose de tester (du 23 au 27 mai 2016) le prototype de ce nouveau portail.

Pour participer à cette phase de test, il suffit de remplir un formulaire sur le site web des bibliothèques municipales de Grenoble.

ABF et ADBDP : les bibliothèques départementales sont indispensables

Dans un communiqué intitulé « Les bibliothèques départementales indispensables au développement de la lecture publique dans les territoires », l’ABF et l’ADBDP ont regretté la fermeture des locaux de la bibliothèque départementale des Yvelines ainsi que la « dispersion de ses collections ». Pour les deux associations, ce sont des « signaux très inquiétants pour l’avenir de l'aménagement du territoire en matière de lecture publique ».

Pour l’ABF et l’ADBDP, « la décision du département des Yvelines ne saurait être élevée au rang de “modèle innovant” au regard du déficit criant des budgets d’acquisition de documents dans nombre de bibliothèques territoriales ». Sans les apports des BDP au sein des équipements les plus modestes, les deux associations ont déclaré que « les usagers devraient se contenter de collections en faible quantité, vieillissantes et peu renouvelées ».

L’ABF et l’ADBDP ont ainsi appelé les « élus départementaux à continuer d’exercer pleinement leur compétence dans ce domaine (…) et à poursuivre une politique ambitieuse de développement de la lecture publique ».

Un nouveau portail d’Information scientifique et technique

L’Institut de l’information scientifique et technique (Inist) prépare actuellement la refonte des portails d’information scientifique et technique du CNRS (BiblioSciences, BiblioVie, BiblioSHS, BiblioST2I, TitaneSciences). Ce portail sera opérationnel « à l’automne 2016 à travers une interface unique pour toute la communauté scientifique ».

Cette plateforme améliorera « sensiblement le contenu, l’infrastructure, la gestion des communautés et des accès, les fonctionnalités et l’ergonomie, ainsi que la personnalisation et la politique éditoriale ». L’Inist propose de tester cette nouvelle interface sur son site jeudi 16 juin 2016, afin de collecter des retours pour apporter les derniers « correctifs nécessaires à l’optimisation de la recherche d’information ».

Pour s’inscrire à cette journée, il suffit d’envoyer ses coordonnées à l’adresse  suivante : bibcnrs@inist.fr

« Objectif lire » : redonner le goût de la lecture aux enfants

Les accueils de loisirs et les écoles de la commune de Chaville (Île-de-France) organisent pour la 2e édition de l’opération « Objectif Lire ».

Souhaitant faire découvrir « le livre jeunesse, sous toutes ses formes, aux petits chavillois de 2 à 12 ans », cette initiative a pour objectifs de :

  • redonner le goût de la lecture à une génération qui s’y intéresse moins ;
  • s’intéresser au « pouvoir des mots » ;
  • promouvoir « l’accès à la culture pour tous en favorisant la lutte contre l’illettrisme » ;
  • créer du lien social, échanger, rencontrer.

Tout au long du mois de mai, il sera possible de découvrir la littérature jeunesse (BD, conte, magazine, manga, poésie, roman, etc.) en partenariat avec les accueils de loisirs, les écoles et  bibliothèque. Des jeux et concours seront organisés et des événements phares auront lieu les  mercredis 1er et 8 juin 2016.

Retrouvez plus d’informations sur le dossier de présentation de l’événement.

Retour sur la semaine d’inauguration de la Canopée

La médiathèque de la Canopée la fontaine (ouverte depuis le 6 avril dernier au sein du forum des Halles de Paris) revient, sur son blog, sur sa première semaine d’ouverture.

Inauguration, inscriptions, accueil, animations, explications sur le projet… tous les moments forts de la semaine d’ouverture sont relatés.  Les premières statistiques de fréquentation, d’inscriptions et de prêts sont également disponibles.

Améliorer l'accessibilité des documents numériques

Les personnes aveugles ou malvoyantes « disposent de moyens leur permettant d’utiliser un ordinateur, et ainsi rédiger ou lire des documents, envoyer et recevoir des messages électroniques ou encore consulter des sites web ». Afin de bénéficier de ces possibilités que les nouvelles technologies proposent, des précautions doivent être prises par les auteurs des documents, des e-mails ou des pages web afin de les rendre accessibles.

Souhaitant « promouvoir et renforcer les dispositifs liés à l’accessibilité numérique », l’association Valentin Haüy a publié une liste de quelques règles dont le respect, au moment de la conception de documents, permet d’améliorer « l’accessibilité numérique ».

Retrouvez ces recommandations sur le site web de l’association.

Biblio bingo à Languidic

La médiathèque municipale de Languidic (Morbihan) prépare pour cet été la 2e édition de son « Biblio bingo ».

Inspirée des États-Unis, « cette animation, dont la première édition s’est déroulée en juillet et août 2015, propose aux usagers de jouer à lire des livres ». Le principe est simple : munis d’une carte de bingo de neuf cases contenant chacune un défi à relever (par exemple : « lire un livre qui fait voyager »), le lecteur fait tamponner la case correspondante à chaque ouvrage lu. Ce dernier peut réaliser le petit bingo « en lisant trois ouvrages se trouvant sur une même ligne (…) ou le grand bingo en réalisant tous les défis de la carte ».

Abordant la lecture de manière ludique, ce jeu avait séduit une quarantaine de personnes l’été dernier. Actuellement, l’équipe de la médiathèque réfléchit à la manière de mieux valoriser cette action.

Congrès ABF 2016

C’est à Clermont-Ferrand, du 9 au 11 juin prochains, que se déroulera le 62e Congrès de l’ABF. Si son thème principal « l’innovation en bibliothèque : sociale, territoriale et technologique » était déjà connu, le programme définitif vient de paraître.

Les trois thématiques suivantes seront déroulées tout au long du congrès :

  • l’innovation émanant des bibliothèques et du secteur public ;
  • l’innovation dans la société qui nous entoure et son impact sur les bibliothèques ;
  • l’innovation ailleurs et autrement, peut-elle nous inspirer ?

Pour consulter l’intégralité du programme, rendez-vous sur le site de l’ABF.

Sauvegarder le patrimoine culturel

Réunies au sein du Réseau francophone numérique (RFN), les 26 plus grandes bibliothèques et institutions documentaires du monde francophone ont rendu publique une « déclaration sur le patrimoine culturel menacé par les dérives radicales ».

Réunis le 27 avril 2016 à l'occasion de la 10e assemblée générale du RFN, les signataires ont pris cette initiative suite aux attentats ayant « frappé des institutions culturelles et notamment leurs publics, dans plusieurs de leurs pays : Belgique, Côte d’Ivoire, France, Maroc, Mali et Tunisie ».

La Déclaration rappelle « la nécessité de préserver, valoriser et diffuser sous toutes ses formes le patrimoine culturel » et souligne « la dimension universelle du patrimoine culturel sous sa double forme matérielle et immatérielle ». Elle réaffirme également « la détermination des membres du Réseau à unir leurs efforts pour renforcer les conditions de conservation, de signalement, de diffusion et de valorisation des patrimoines ».

Abes : vers un entrepôt de métadonnées

Alors que la « qualité des métadonnées et leur visibilité sur le web deviennent des enjeux primordiaux », l’Agence bibliographique de l’enseignement supérieur (Abes) va prochainement créer un entrepôt national de métadonnées.

Cette plateforme aura pour vocation de « réunir les métadonnées de tous les documents produits (…) ou achetés par les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche ». Complétant les initiatives existantes telles que les archives ouvertes Hal, les métadonnées mises à disposition par la BnF sur Data.bnf.fr ou encore le portail Revues.org, ce nouvel outil sera mis en place pour « améliorer la connaissance de l’activité scientifique et pédagogique des établissements ».

Présenté lors des rencontres annuelles de l’Abes (10 et 11 mai à Montpellier), le projet s’articule autour de quatre axes :

  • collecter les métadonnées, les améliorer et les produire ;
  • mettre en place des « référentiels permettant de les inscrire dans le Web de données » ;
  • acheter des ressources numériques ;
  • mutualiser et développer « des services à valeur ajoutée tels que le projet SGBM (système de gestion de bibliothèque mutualisé) ».

Baromètre de l’accessibilité numérique 2016

En 2014, l’étude « accessibilité numérique des portails de bibliothèque » avait évalué le niveau de prise en compte du Référentiel général d’accessibilité des administrations (RGAA) par les portails de bibliothèque du territoire national.

Dans le prolongement de celle-ci, le Service du livre et de la lecture (SLL – ministère de la Culture et de la Communication / Direction générale des médias et des industries culturelles) « a souhaité reconduire le baromètre de l’accessibilité numérique en lecture publique, en l’appliquant à trois volets » :

  • accessibilité des sites web et portails de bibliothèques ;
  • accessibilité des OPAC (Online Public Access Catalog) ;
  • accessibilité des ressources numériques.

Mis en œuvre par la société Tosca consultants, ce baromètre est réalisé en partenariat avec :

  • la Fulbi (Fédération des utilisateurs de logiciels pour bibliothèques, information & documentation) pour le 2e volet ;
  • l’association RéseauCarel pour le 3e volet ;
  • la BnF, la BPI ainsi que l’Association Valentin Haüy (AVH) et BrailleNet pour « leur expertise sur les questions d’accès au livre et à l’information des publics empêchés de lire du fait d’un handicap ».

Consultez le baromètre sur le site web du ministère du SLL.

Partir en livre : la fête du livre pour la jeunesse de retour en juillet

Lancée par le ministère de la Culture et de la Communication, la grande fête du livre pour la jeunesse est organisée par le Centre national du livre, avec le soutien du salon Livre Paris et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. La manifestation aura lieu cette année du 20 au 31 juillet partout en France et consolidera la philosophie de l’événement : « proposer à tous les jeunes, qu’ils partent ou non en vacances, des livres et des activités autour de la lecture et de l’écriture ».

La 1re édition, qui s’était tenue du 17 au 31 juillet 2015, « avait permis à plus de 300 000 enfants de participer à des lectures » ainsi que « d’emprunter des livres grâce à plus de 1 360 événements organisés (…) par plus de 600 partenaires (libraires, bibliothèques, éditeurs et associations) ».

Cette année, afin de « refléter l’esprit fédérateur, ouvert et grand public de la manifestation », la grande  fête du livre de la jeunesse sera placée sous le thème de « Partir en livre » et s’installera « dans les jardins et les parcs, sur les plages urbaines, sur le littoral, mais aussi dans les campings et des lieux insolites qui s’associent à cette opération ».

Découvrez plus d’informations sur le site web de la manifestation.

Bertrand Calenge, photographe

Homme de bibliothèques accompli, Bertrand Calenge n’en était pas moins photographe passionné.

Arpenteur de sa ville, appareil en main et œil à l’affut, ses clichés témoignent avec poésie du quotidien de la rue, saisissent la profondeur inattendue d’une situation, capturent l’émotion d’un instant…

Texte alternatif pour l'image
Bertrand Calenge. La curiosité est un beau défaut. Novembre 2015. CC BY-NC-ND 2.0

Son travail photographique est à découvrir à l’occasion de l’exposition « Bertrand Calenge photographe » du 10 au 21 mai, à la Bibliothèque de la Part-Dieu, Lyon.

On peut également en avoir un aperçu dans Flickr.

DLIS : un nouveau carnet de recherche

Héritier de l’expérience éditoriale des Billets d’EnssibLab (blog de l’Enssib analysant l’innovation numérique en bibliothèque), le carnet DLIS (Digital Libraries & Information Sciences) est « né de la rencontre d’intérêts partagés entre le monde des bibliothèques et de la recherche ».  

Il est co-publié par Catherine Muller (conservateur des bibliothèques, responsable de médiation scientifique à EnssibLab), Hans Dillaerts (chercheurs en SIC à l’université Montpellier-3) et Benoît Epron (chercheur en SIB à l’Enssib).

Après plus de deux années de publications sur l’innovation numérique en bibliothèque, à destination notamment des bibliothécaires et des chercheurs en sciences de l’information, EnssibLab a « souhaité s’associer à d’autres communautés de recherche ». Le carnet DLIS a pour ambition de créer un espace d’échanges et de vulgarisation scientifique entre « une diversité de communautés francophones et d’ailleurs ». Ces échanges permettront le partage de « questionnements, de connaissances (…) sur les problématiques professionnelles et les démarches de recherche communes aux sciences de l’information et des bibliothèques, à l’information scientifique et technique et aux humanités numériques ».

Découvrez dès à présent le carnet DLIS sur la plateforme Hypothèses et rejoignez le compte Twitter @carnetdlis !

Les ressources musicales numériques peu plébiscitées

L’Acim a présenté lors de ses rencontres annuelles (14 et 15 mars 2016) les résultats d’une enquête s'intéressant aux ressources musicales numériques dans les bibliothèques françaises. Sur les 147 établissements ayant participé à l’étude, 83 % sont des bibliothèques municipales ou intercommunales et 14 % des bibliothèques départementales.

 Parmi celles-ci, seulement 37 % proposent des ressources musicales numériques :

  • les bibliothèques municipales représentent 80 % des établissements qui proposent ce type de ressources ;
  • les bibliothèques départementales en représentent 17 %.

Selon l’enquête, ces ressources « ne parviennent pas à trouver leur public ». En effet, l’offre des deux plus importants prestataires (60 % de l’offre totale) attire moins de 5 % des usagers, alors que le prêt de CD est également « globalement en déclin ». 

Pour Pierre Rebuffe (auteur de l’enquête), la période actuelle est une « phase de transition » : certains usagers n’ont « jamais connu le CD, d’autres n’ont pas encore adopté le streaming ». Pour le membre du CA de l’Acim, si « les collections physiques ont encore leur place », il est « nécessaire d’imaginer l’avenir à court terme, sans s’accrocher à des usages qui n’ont plus cours, pour que la musique garde toute sa place » au sein des établissements.

L’Atrium, futur learning center de l’université Montpellier-3

Porté par l’opération Campus (plan national visant à requalifier, dynamiser et fédérer les campus universitaires), le projet de l’Atrium, futur Learning Center de l’université Paul-Valéry Montpellier-3, a récemment été présenté par la COMUE Languedoc Roussillon Universités.

Au sein du campus de l'université Paul-Valéry Montpellier 3 (arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales), l’Atrium sera un « lieu du savoir vivant (…), modernisant la fonction de bibliothèque universitaire et les services aux étudiants ». Regroupant la bibliothèque universitaire traditionnelle et de nouveaux services multimédias et numériques, les 15 000 m² de ce Learning Center proposeront « des modes et des usages innovants et plus performants d'appropriation des connaissances, et permettra de tisser ou renouer du lien social ». Le bâtiment permettra tout autant le travail personnel que les échanges collectifs avec notamment des espaces d'exposition, une salle de conférence de 150 places et des « espaces multi-activités de co-working ».

Le futur Learning Center proposera des horaires d’ouvertures larges ainsi que des services disponibles à distance. Les travaux débuteront en 2018.

Baromètre 2015 des prêts et des acquisitions en bibliothèque

Quels sont les livres les plus empruntés au sein des bibliothèques de lecture publique ? Les livres les plus achetés par celles-ci ? Le ministère de la Culture et de la Communication, en partenariat avec les sociétés C3RB, TMO Régions et le magazine Livres Hebdo, vient de publier une étude sur les prêts et acquisitions en bibliothèque.

Concernant un panel représentatif de 142 bibliothèques « de tailles et de profils différents », ce baromètre témoigne « de la très grande dispersion des emprunts des usagers des bibliothèques ». En effet, les palmarès des 100 œuvres les plus empruntées par grande catégorie (bande dessinée, documentaire, fiction adulte, jeunesse) ne représente que 2 % du total des prêts.

Consultez la synthèse de ce baromètre sur le site du ministère.

Nouveau site pour Paris bibliothèques

Avec ses 57 bibliothèques de prêt et 11 bibliothèques patrimoniales et spécialisées, le catalogue du portail internet des bibliothèques de la Ville de Paris se compose de 3 millions de documents. Visité par 150 000 internautes tous les mois, le service vient d’être totalement refondu : amélioration des services aux lecteurs, refonte graphique et éditoriale, consultation possible sur tous les écrans (smartphone, tablette et ordinateur) et simplification des recherches.

En plus de la réservation de documents et de la prolongation des emprunts, le site propose de nombreux services :

  • un agenda des événements et animations organisés par les établissements ;
  • l’envoi d’alertes par courriel sur les nouveautés ;
  • de nouvelles rubriques, telles « musique » et « jeunesse» ;
  • des bons plans, conseils et coups de cœur des bibliothécaires ;
  • le partage d’avis sur l'ensemble des documents du catalogue. 

Le nouveau portail permet toujours d’accéder « aux catalogues de la bibliothèque numérique (5 500 livres récents et 1 200 classiques) et des bibliothèques spécialisées et patrimoniales », mais aussi de bénéficier d’un service de formation en ligne et de vidéos (code de la route, informatique, langue, multimédia, etc). Il propose aussi une autre nouveauté : « l’accès aux ressources multimédias de la Philharmonie » et à ces « centaines d'heures de vidéos et d’enregistrements sonores des plus grands concerts ».

CNRS : nouvelles photothèque et vidéothèque en ligne

La  photothèque et la vidéothèque en ligne du CNRS témoignent « des recherches scientifiques menées sur le terrain et dans les laboratoires du CNRS, aussi bien en France qu’à l’étranger ».

L’ergonomie des deux services vient d’être repensée, afin de laisser une part plus importante à l’image. L’affichage a également été « optimisé pour tous types d’écrans (ordinateurs, tablette, smartphone) ». Enfin, le partage au sein des médias sociaux a été facilité.

S’enrichissant de nouvelles productions et des images déposées par les scientifiques, ces deux sites  offrent « la possibilité de trouver des illustrations pour l’ensemble des disciplines scientifiques, d’identifier des intervenants ou des laboratoires et de connaître les conditions pour une éventuelle reproduction de ces images ». Par ailleurs, les documentalistes peuvent effectuer des recherches sur demande.

Rapport Serda Archimag : « La Gouvernance de l’Information numérique »

Depuis 2011, Serda mène chaque année une enquête sur la gouvernance de l'information numérique auprès d’organisations de divers horizons. La 5e édition proposait « un questionnaire de 27 questions auxquel ont répondu plus de 254 organisations publiques comme privées »

Le rapport souligne que les organisations veulent « mieux appréhender l’information au sens large (documents, données, dossiers, mails, etc.) ». Cette « matière première » devient en effet  « un enjeu de plus en plus puissant au sein de l’activité économique ». Un tiers des structures ne sont cependant pas encore engagées dans une telle démarche.

Un des résultats significatifs de ce baromètre 2016 est « la prédominance de l'archivage électronique dans les défis à relever pour les organisations (58 %).

Téléchargez  le rapport 2016 sur le site serda.com.

BPI : ouverture de la bibliothèque citoyenne et participative

Dans le cadre du festival Hors-Pistes (22 avril – 8 mai), la BPI a inauguré, vendredi 22 avril dernier au sous-sol du Centre Pompidou, sa bibliothèque participative et citoyenne autour du thème « L'art de la révolte ».

Il y a un mois, l’établissement avait « invité les professionnels et le public à donner un livre qui a nourri leur envie de se révolter ». La bibliothèque éphémère compte ainsi déjà plus de 900 ouvrages, répartis par grandes sections (« Culture et imaginaires de révolte », « Luttes citoyennes », « L'art de la révolte », etc.). Le principe de cette bibliothèque éphémère est simple : un lecteur « peut venir avec un livre qui a été moteur pour lui » puis repartir avec un autre.

Des enregistrements vidéo de personnes déposant un livre et expliquant ce que le texte leur a apporté sont également effectués et seront disponibles sur Balises, le webmagazine de la BPI.

La bibliothèque Jacques-Doucet accueille les archives Vialatte

La bibliothèque littéraire Jacques-Doucet (BLJD) de Paris vient de recevoir en don les archives de l’écrivain Alexandre Vialatte.

Constituées de « 120 boîtes d’archives et totalisant 12 mètres linéaires », celles-ci comprennent notamment « la quasi-totalité des manuscrits des œuvres de l’écrivain, ses nombreuses chroniques pour la presse » ainsi que des photos et des archives audiovisuelles.

À l’occasion de l’entrée des archives d’Alexandre Vialatte à la BLJD, une soirée de lectures sera organisée le 12 mai prochain à la Sorbonne.

Pages