Et si les newsletters n'avaient pas dit leur dernier mot ?