Sens d’une commémoration

La commémoration de 14-18 permet le croisement de plusieurs registres, de l’Histoire, de la mémoire, individuelle et collective. Elle est abordée différemment selon les pays mais aussi, au plan national, par les institutions qui y contribuent. Les possibilités offertes par le numérique et internet ont donné à cet événement une portée radicalement nouvelle et la BDIC, du fait de son histoire si spécifiquement liée à la Grande Guerre, a déployé un ensemble d’actions et d’expérimentations qui étendent et renouvellent sa vocation originelle : qu’il s’agisse de la valorisation des fonds, du renforcement de la fonction éducative, de formation mais aussi de recherche...