Rumination des livres et des bibliothèques

C’est à la bibliothèque de la Fondation Royaumont, où l’auteur a eu son premier contact avec l’OuLiPo en 1978, lors d’un stage d’écriture dirigé par Paul Fournel, Georges Perec et Jacques Roubaud que Jacques Jouet, au détour d’anecdotes, de citations et d’inventions oulipiennes comme celle du poème-bibliothèque, interroge avec humour le cycle vertueux ou vicieux qui va de la production des livres et de la création littéraire à la constitution de collections et l’accumulation des livres dont l’enceinte de la bibliothèque est le symbole. Pensée à la fois comme berceau et tombeau de l’écriture, de l’écrivain et du livre, la bibliothèque est envisagée dans son aptitude à classer, déclasser, ranger ou déranger l’ordre du savoir.