entête
entête

Éditorial

Reine Bürki

Ce qui définit le territoire, c’est ce qui l’habite : un espace construit humainement, culturellement, politiquement, mais également conscient de son au-dehors territorial. Un enjeu de périmètre donc, de lignes de flottaison. Dès lors, il s’agit de s’interroger sur la façon dont les bibliothèques, à l’heure des politiques de sites universitaires et des changements d’échelle dans les collectivités territoriales, se repositionnent – au sens topographique mais aussi stratégique – et ce, jusque dans leurs missions.

L’absence de cadres législatifs précis sur la présence de la documentation à l’échelle d’un territoire – que ce soit pour l’enseignement supérieur dans un contexte de ­fusions et de regroupements d’établissements, comme pour la lecture publique avec l’essor des projets métropolitains ou les enjeux de maillage numérique – n’empêche pour autant pas le déploiement d’actions, de services transversaux, de mutualisation de l’offre et de partage de compétences, qui inscrivent la bibliothèque dans ces restructurations territoriales.

Mais alors, qu’est-ce que « faire territoire » ? Plusieurs lectures possibles, que ce soit dans la capacité à rassembler, partager, qualifier un espace commun (on fait « territoire » comme on fait « société » – une capacité forte de la bibliothèque) ; ou comme partie prenante, la bibliothèque composante d’une urbanisation pertinemment incarnée dans sa capacité à « faire réseau ».

Transversalité et partenariats, coopération documentaire, capacité à travailler en commun sur des services comme la formation des usagers ou l’offre numérique… les bibliothèques réajustent leurs actions avec la reconfiguration des territoires, et mettent à profit leur aptitude à s’adapter et innover. Bousculées tout autant qu’incitées à se positionner – voire à être moteurs dans la modélisation de ces nouveaux paysages –, les bibliothèques sont également confrontées aux questions encore difficiles à mesurer de la pérennité des dispositifs, de l’efficience des services, du bénéfice pour les usagers…

Si les recompositions territoriales impactent la bibliothèque, celle-ci impacte-t-elle également la structuration du territoire qu’elle compose ? Dans quelle mesure est-elle associée à la construction d’un territoire qu’elle participe à qualifier tout autant qu’elle l’habite ? Éléments de réponses dans ce dossier qui mêle pistes de réflexion et projets mis en œuvre.