entête
entête

La numérisation en sciences religieuses

Un programme en concertation

Corinne Bouquin

Depuis l’origine de la Bibliothèque nationale de France, les sciences religieuses font partie des domaines d’excellence des collections. Il en est de même dans sa bibliothèque numérique.

Aujourd’hui, le fonds dans Gallica  1 comprend environ 6 000 volumes, principalement des monographies centrées sur le domaine judéo-chrétien (christianisme). Ces chiffres sont appelés à évoluer rapidement dans les prochaines années grâce aux programmes de numérisation à partir des collections de la BnF, mais également de celles des nouveaux partenaires de la Bibliothèque.

État de la numérisation en sciences religieuses dans Gallica

Les religions chrétiennes

On peut citer :

  • Le corpus biblique, avec des éditions de la Bible antérieures à 1600 et quelques traductions modernes : Lemaistre de Sacy, Théodore de Bèze, Louis Segond et des éditions contemporaines. Ce corpus biblique est appelé à évoluer avec la numérisation – en cours à la BnF – de traductions françaises comme celles d’Olivétan, Lefèvre d’Étaples et Castellion. Ce corpus va bénéficier de l’intégration de documents rares et précieux.
  • L’exégèse biblique : dictionnaires, explications des évangiles, commentaire de Martin Luther et de Jean Calvin, recueils de psaumes de Clément Marot, cantiques…
  • De nombreux textes doctrinaux chrétiens, avec la mise en ligne, en 2009, de la Patrologie latine de l’abbé Migne, soit 221 volumes publiés de 1844 à 1864. L’année 2009 étant l’année Calvin, de nombreux textes de Jean Calvin ont été également numérisés : Traité des reliques, Commentaire sur le livre des psaumes…
  • Dans le domaine de l’Histoire de la chrétienté : histoire de l’église catholique, mais aussi des autres églises séparées, ouvrages de liturgie (missels, livres d’heures, catéchismes) et documents sur les missions.
  • On trouve également de nombreux ouvrages de controverses centrés pour les trois quarts sur la période révolutionnaire.

Les autres religions

Pour ces religions, le judaïsme est principalement représenté, même s’il est surtout traité sous l’angle historique. Par ailleurs, la mise en ligne des manuscrits de Dun Huang permet un premier abord des religions orientales.

Les périodiques

Pour les périodiques, on peut estimer le fonds dans Gallica à 80 titres. Ce chantier est en cours à partir des collections de la BnF et aussi de celles des partenaires. On peut citer de grands titres : la Revue Mabillon : archives de la France monastique (1905-1934), le Bulletin de la Société d’histoire du protestantisme français (1852-1938), la Revue pratique d’apologétique (1905-1939) ou encore les Études franciscaines (1899-1909).

On signalera tout particulièrement la numérisation de la revue Études, modèle de partenariat ayant permis de franchir la limite chronologique imposée par le droit d’auteur. Grâce au soutien de la Société d’édition de revues, la revue Études est disponible en ligne gratuitement sur Gallica, de 1856 à 2000  2 et, de 2001 aux plus récents, sur le portail Cairn  3.

Partenariat en sciences religieuses

Depuis plusieurs années, le département de la Coopération de la BnF, via des financements du ministère de la Culture et de la Communication, participe, dans le cadre du Plan d’action pour le patrimoine écrit et graphique (PAPE), au signalement de fonds de bibliothèques des communautés religieuses et mène une campagne importante de rétroconversions. À ces actions il faut ajouter le signalement, par le PAPE, de collections patrimoniales en sciences religieuses. À l’issue de ces opérations de signalement, les bibliothèques partenaires peuvent poursuivre la valorisation de leurs collections, via la numérisation, toujours en partenariat avec la BnF.

  • La bibliothèque de la Société de Port-Royal 4, pôle associé depuis 2006 pour la conversion rétrospective de son catalogue, pourra rejoindre le programme, en projet à la BnF, sur le jansénisme. À partir de 2010, une reconstitution virtuelle de la bibliothèque des Solitaires pourrait être envisagée avec l’appui de la BnF.
  • La bibliothèque du Saulchoir, bibliothèque de la province dominicaine de France  5, spécialisée en théologie, histoire religieuse et christianisme, dont la conversion rétrospective a été réalisée entre 2007 et 2009.
  • La bibliothèque du Centre culturel irlandais 6 : ce pôle associé en matière de signalement depuis 2006 s’est élargi, en 2009, à des opérations de numérisation, notamment des archives patrimoniales du collège des Irlandais, concernant 4 200 documents.
  • Le réseau européen des bibliothèques protestantes (Valdo) 7, association de sept institutions protestantes, est devenu pôle associé en 2008. Le premier partenariat s’est construit autour du signalement du fonds Paul Ricœur, conservé à la faculté de théologie de Paris. Depuis, les projets sont multiples et portent sur la presse protestante, les Bibles ou encore la numérisation du fonds André, conservé à la Société d’histoire du protestantisme français  8, composé d’ouvrages du XVIe siècle et d’éditions uniques du XIXe siècle (Luther, Erasme, Calvin). Le DEFAP  9, service protestant des missions, dont la rétroconversion du catalogue démarrera en 2010, a commencé la numérisation des archives iconographiques de la Société des missions évangéliques de Paris (SMEP) : 20 000 photographies de 1880 à 1960.
  • Le réseau européen des bibliothèques hebraica et judaica (REBJH) 10, pôle associé à l’origine pour la constitution du portail Rachel  11, a vu son périmètre de coopération s’élargir à la numérisation des périodiques de la communauté juive. Le REBJH souhaite à terme proposer, via Rachel, un recensement de l’ensemble des fonds hebraica et judaica.

Enfin, il faut citer le partenariat avec la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, également centre d’acquisition et de diffusion de l’information scientifique et technique (Cadist) en sciences religieuses. Ce partenariat, auparavant centré sur les acquisitions de documentation en langues étrangères, se repositionne progressivement vers des programmes de numérisation. Ainsi, un programme a-t-il démarré en 2009, qui concerne la numérisation d’un corpus de presse protestante, en complément des collections numérisées par la BnF. Initié avec la Bnus, ce projet sera étendu aux différents membres du réseau Valdo. Seraient traités des titres comme le Journal du protestantisme français (1878-1883) ou encore le Lien, journal des Églises réformées de France (1841-1870).

De la même façon, le partenariat avec l’Institut catholique, axé sur des acquisitions autour de la religion orthodoxe, devrait évoluer vers la numérisation.

 

Beaucoup d’autres axes seront à étudier dans les années à venir. Autour de la Bible par exemple, en lien avec la numérisation des collections de la BnF, des compléments pourront être apportés par la Boseb (Bibliothèque œcuménique et scientifique d’études bibliques)  12 au sein du pôle associé Institut catholique, et l’Institut biblique de Nogent, qui fait partie du réseau Valdo. La Société d’histoire du protestantisme et l’Alliance biblique française, également membres de Valdo, pourraient être sollicitées pour leurs collections très importantes de Bibles datant du xvie à la fin du XVIIIe siècle.

Tous ces programmes en coopération seront signalés dans Gallica par un référencement via le protocole OAI-PMH, qui permet, par le moissonnage des données, la consultation des documents sur le site Internet des partenaires.

Novembre 2009