entête
entête

La bibliothèque du pôle Métiers du livre de Saint-Cloud

Christophe Pavlidès

Au sein du pôle Métiers du livre de l’université de Nanterre, qui a ouvert à Saint-Cloud à la rentrée 1999, la bibliothèque occupe l’aile sud du premier étage, pour une surface de 265 m2 (à laquelle s’ajoutent deux bureaux sur place ainsi que quelques mètres linéaires dans le local d’archives en sous-sol). Elle est gérée par Médiadix, Centre régional de formation aux carrières des bibliothèques, du livre et la documentation, qui la met à disposition de l’ensemble des filières du pôle Métiers du livre (département d’IUT – institut universitaire de technologie – et filières de licence et master en métiers du livre, ainsi qu’une filière de communication audiovisuelle), mais aussi de l’ensemble des professionnels souhaitant recourir à ses services. C’est une bibliothèque associée au service commun de la documentation de l’université de Nanterre (ses moyens ne sont donc pas gérés par le service commun de la documentation, mais par Médiadix).

Genèse de la bibliothèque

Avant 1999, la bibliothèque s’est développée à partir de plusieurs strates documentaires préexistantes : le fonds, constitué dès les années soixante, de « l’ENSB Paris » (antenne maintenue à Paris, après 1974, de l’École nationale supérieure des bibliothécaires), qui fut transféré à Nanterre lors de la création de Médiadix en 1987 ; une partie également du fonds professionnel de la bibliothèque de Massy, qui constitua l’autre implantation de Médiadix, de 1987 à sa fermeture en 1994, et pour lequel il y eut partage des documents avec l’Institut de formation des bibliothécaires. À cette double origine se sont naturellement ajoutées les acquisitions réalisées pendant les années nanterroises du Centre jusqu’en 1999. Enfin, un fonds pour les étudiants s’était développé dans le bâtiment provisoire commun avec l’IUT entre 1994 et 1999.

Le transfert à Saint-Cloud a été l’occasion pour Médiadix et pour sa directrice d’alors, Martine Poulain, qui venait de succéder à Annie Béthery, de repenser en profondeur la place de la documentation dans le pôle :

Un regroupement entre le fonds principal et le fonds des étudiants : il s’agit désormais d’une bibliothèque unique commune à plusieurs composantes universitaires dans un bâtiment unique.

Un service central pour l’ensemble des usagers du pôle, impliqué dans les formations.

Une modernisation s’appuyant sur un accroissement (et désherbage) du fonds, un remplacement complet du mobilier et de la signalétique, mais aussi sur une informatisation intégrée (au sein du catalogue de l’université comme au sein du Sudoc – Système universitaire de documentation).

Une politique de recrutement de personnels, passant – faute de supports en nombre suffisant – par des contrats payés sur les ressources propres du Centre. La bibliothèque, dirigée par une bibliothécaire adjointe spécialisée, repose actuellement sur une équipe de 2,6 agents, auxquels s’ajoutent (depuis fin 2008) deux moniteurs étudiants.

Des collections hybrides

La principale originalité de cette bibliothèque est sans doute que, par la nature même de ses publics et la diversité de leurs besoins, la composition des collections est en fait hybride :

C’est – d’abord, et très largement – un fonds professionnel, dans le domaine des bibliothèques mais aussi des autres métiers du livre (édition, librairie) ; les métiers de l’audio-visuel sont également bien représentés, compte tenu de la présence d’une formation dans ce domaine sur le Pôle.

C’est également, à l’instar de ce que fut Massy, une bibliothèque d’application vouée à illustrer les différentes facettes d’une bibliothèque publique au sens le plus général. On y trouve donc de la littérature générale (avec une surreprésentation de la littérature la plus contemporaine, très présente dans les enseignements du Pôle), mais aussi des fonds spécialisés : littérature jeunesse, bande dessinée, etc. Depuis cinq ans, l’accent a été mis sur le développement du fonds audiovisuel, vécu comme un point de convergence entre les attentes des différentes filières (métiers du livre/communication audiovisuelle) et de la bibliothèque elle-même, avec plusieurs axes actés dans le cadre du projet documentaire 2005-2008 : documentaires et fictions ayant trait à l’écrit et aux métiers du livre (notamment ceux des bibliothèques), documentaires concernant notamment les politiques culturelles, la sociologie et l’économie du livre ou le droit de la communication, interviews d’écrivains, films de réalisateurs-écrivains, documents en langue étrangère, films sur l’art et sur le cinéma.

Le pari initial, lors de son ouverture, était de faire de la bibliothèque un des points forts (et une vitrine) du pôle Métiers du livre, point de rencontre de ses identités multiples et de ses différents acteurs (professionnels/stagiaires, formateurs/étudiants). Dix ans après, ce pari apparaît toujours comme une réussite, même si la taille et la nature des locaux, ainsi que l’étroitesse des moyens, posent les limites d’un développement forcément plus qualitatif que quantitatif.

Bibliothèque du pôle Métiers du livre de Saint-Cloud

Médiadix, Pôle Métiers du livre de l’université Paris Ouest Nanterre

La Défense (Paris 10)

11 avenue Pozzo di Borgo

92210 Saint-Cloud

Tél. bibliothèque : 01 40 97 98 65

http://www.u-paris10.fr/mediadix

 

Responsable de la bibliothèque : Fanny Grosselin

Horaires d’ouverture

du lundi au vendredi de 9 h à 19 h

soit 50 heures par semaine depuis octobre 2008 (43 heures précédemment).

Collections

– 10 000 ouvrages imprimés

– 150 titres de périodiques

– 500 DVD et VHS

Services

– 52 places assises

– Accès libre (8 postes) au portail documentaire du SCD de Nanterre (abonnements électroniques, banques de données, etc.)

– Espace vidéo/multimédia de consultation

– Prêt des ouvrages et des DVD (et VHS)

– Consultation sur place des mémoires des étudiants

– Signalement des collections dans le catalogue de l’université (sur Aleph) et dans le Sudoc (Système universitaire de documentation).

 

Les nouveaux services sont régulièrement signalés sur le site web de Médiadix.

Enfin, la bibliothèque participe étroitement aux formations du Pôle (recherche documentaire, désherbage, etc.) et produit des bibliographies sur les thématiques des journées d’étude de Médiadix.