entête
entête

Concours de recrutement de restaurateurs spécialistes

Un arrêté du 7 octobre 1966 précise les modalités du concours prévu à l'article 7 du décret n° 66-546 du 22 juillet 1966 1.

ART. Ier. - Le concours de recrutement de restaurateurs spécialistes comporte une épreuve écrite, deux épreuves orales et une épreuve pratique, toutes obligatoires, réparties en cinq séries correspondant aux spécialités ci-après :
a) Relieur restaurateur spécialiste.
b) Relieuse restauratrice spécialiste.
c) Doreur restaurateur spécialiste.
d) Restaurateur spécialiste monteur de dessins et estampes.
e) Restaurateur spécialiste monteur de documents.

Chaque épreuve est notée de o à 20 et éventuellement affectée d'un coefficient.

Au moment de l'inscription, le candidat doit faire connaître la spécialité qu'il choisit pour le concours; il doit se munir de son outillage à main.

ART. 2. - Le registre des inscriptions, ouvert à la Direction des bibliothèques et de la lecture publique, est clos un mois avant la date du concours.

ART. 3. - Les candidatures devront être adressées par la voie hiérarchique au Ministère de l'éducation nationale (Direction des bibliothèques et de la lecture publique). Elles devront être datées et signées, porter les nom, prénoms et adresse des candidats, et être accompagnées d'un curriculum vitae détaillé, certifié par le chef d'établissement auquel appartient l'intéressé.

ART. 4. - Pour être admis, les candidats doivent obtenir un total de points égal ou supérieur à 100.

ART. 5. - L'épreuve écrite comprend :

Pour les séries a, b, c et e : devis technique de restauration comprenant la description d'un volume et des dommages qu'il a subis, et, dans la spécialité choisie, les propositions de restauration (durée : deux heures trente; coefficient I).

Pour la série d : description d'une gravure endommagée et des travaux à exécuter pour sa restauration et éventuellement sa présentation, bon de commande des fournitures nécessaires (durée : deux heures trente; coefficient I).

ART. 6. - La première épreuve orale commune à toutes les séries comprend : interrogation portant sur l'histoire de la fabrication et la composition des différents éléments des documents, les causes de leur détérioration et les moyens d'y parer (coefficient I).

La seconde épreuve orale consiste en :

I. Pour les séries a, b, c et e : interrogation sur l'histoire du livre, du périodique et de leur reliure ou sur les doctrines de restauration particulières aux livres et aux périodiques; reconnaissance de reliures anciennes (coefficient 1 [deux questions notées chacune sur 10]).

2. Pour la série d : interrogation sur l'histoire des styles appliqués à l'encadrement ; reconnaissance de gravures (coefficient 1 [deux questions notées chacune sur 10]).

ART. 7. - L'épreuve pratique est propre à chaque série :
Pour la série : a
Corps d'ouvrage à nerf ou grecqué.
Parure de maroquin.
Couvrure demi-chagrin sur nerfs.
Restauration d'un plat.
Tranchefile tressée.
Restauration d'une coiffe sans démontage du dos.
(Durée : dix heures; coefficient 7.)

L'examen portera sur quatre seulement de ces épreuves, au choix du jury.

Pour la série b :
Couture d'un volume sur septain ou sur buffle.
Tranchefile simple ou à chapiteau.
Montage sur onglets.
Restauration de feuillets endommagés par les insectes ou par l'humidité.
Montage sous matériau de remplacement.
Lavage et neutralisation, réencollage.
(Durée : douze heures; coefficient 7.)

L'examen portera sur quatre seulement de ces épreuves, au choix du jury.

Pour la série c :
Dos et plats ornés de diverses époques, fers, au choix des candidats.
Reprise de dorure et patinage.
Tirage d'une arme au balancier.
Mise en œuvre d'un ou de plusieurs procédés, au choix du jury.
(Durée : dix heures; coefficient 7.)

Pour la série d :
Démontage d'une pièce mal montée, remontage à charnières sur support.
Restauration d'une lacune dans une pièce.
Confection d'un passe-partout biseauté avec filet et lavis.
Réencadrement pour exposition.
Lavage d'une gravure piquée ou salie.
(Durée : dix-neuf heures; coefficient 7.)

Pour la série e :
Examen de documents en cours d'autodestruction.
Choix et éventuellement préparation des procédés et des matières ou produits à employer.
Mise en œuvre d'un procédé, au choix du jury.
(Durée : dix heures; coefficient 7.)

ART. 8. - Le jury comprendra six membres : deux membres du corps scientifique des bibliothèques, dont un conservateur en chef ou un conservateur, président ; un professeur de l'enseignement technique qualifié pour la spécialité; le chef des ateliers de restauration de la Bibliothèque nationale; un sous-chef d'atelier de restauration et un restaurateur spécialiste de la spécialité.

La liste des membres du jury est arrêtée par le Ministre de l'éducation nationale.

Le jury du premier concours sera composé de deux membres du corps scientifique des bibliothèques, dont un conservateur en chef ou un conservateur, président ; d'un professeur de l'enseignement technique qualifié pour la spécialité et du chef des ateliers de restauration de la Bibliothèque nationale.

(J. O. n° 242, 17 et 18 octobre 1966, pp. 9194 et 9195.)

  1.  (retour)↑  Voir : B. Bibl. France, IIe année, n° 9-10, sept.-oct. 1966, pp. 366-371 et n° II, novembre 1966, p. 437.