entête
entête

Éditorial

Une nouvelle revue à l’Enssib

Anne-Marie Bertrand

L’Enssib, comme tous les établissements d’enseignement supérieur, produit et transmet du savoir. La production est l’affaire de tous ceux qui, à l’Enssib, avec l’Enssib, ses centres de recherche et ses partenaires, s’y investissent. La transmission se fait par les cours, les séminaires, les colloques, les journées d’étude, les Presses de l’Enssib, les dépôts en ligne, les publications diverses ailleurs, ici ou là.

Mais aussi dans cette nouvelle revue.

Pourquoi la Revue de l’Enssib ? Parce que le périmètre scientifique de l’Enssib a, aujourd’hui, besoin d’un lieu pour s’exprimer dans toute son ampleur : les sciences de l’information, l’histoire du livre, l’histoire des bibliothèques, l’anthropologie de la bibliothèque contemporaine. Dans sa complexité et sa complétude : la révolution numérique, les usages informationnels, l’outillage intellectuel, la transmission (du savoir, de la culture, du patrimoine), l’histoire et l’impact de leurs évolutions, les politiques qui les portent, leurs acteurs, leurs objectifs, représentations, fantasmes et enjeux. Le tout dans une perspective de comparaison internationale. Ce premier numéro, piloté par Raphaële Mouren, s’en veut la parfaite illustration.

Cette Revue est une revue académique, avec un comité scientifique, un comité de rédaction, des comités de lecture ad hoc et un responsable scientifique en fonction des thèmes des dossiers. Elle est numérique pour l’accessibilité et la réactivité (et le coût !).

L’Enssib s’investit pour qu’elle soit intéressante, curieuse, conviviale, utile et agréable à lire.

C’est notre engagement.

Anne-Marie Bertrand