Le fonds de la guerre de la bibliothèque de Lyon

Afin de rassembler avec exhaustivité toute la documentation possible (quelle qu’en soit l’origine, française ou étrangère, alliée ou ennemie) sur la guerre en cours, le maire de Lyon Édouard Herriot met en place dès 1915 une Commission pour constituer et gérer ce fonds. Dans un contexte pourtant très difficile, l’ampleur du projet et de sa réalisation, victime de son succès, conduit à en redéfinir les objectifs, à travers notamment la valorisation et le catalogage, avant de sombrer dans l’oubli de l’immédiat après-guerre aux années… 2000. Ce fonds fait désormais l’objet d’un important travail bibliothéconomique, qui va de la relance des acquisitions jusqu’à la mise en valeur en termes d’action culturelle, dans un contexte commémoratif porteur.