Un poilu sur la Toile

L’article présente les origines, la conception, la mise en œuvre et la mise en ligne d’une page Facebook créée par le musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux : un soldat fictif, Léon Vivien, poste quotidiennement ce qu’il vit sur le front durant quelques mois entre 1914 et 1915. Les internautes d’aujourd’hui peuvent commenter ses posts, s’appropriant ainsi son histoire. Cette expérience originale montre tout l’intérêt de la médiation numérique autour d’objets patrimoniaux dans l’objectif de toucher un public plus large, éventuellement plus jeune, précurseur en matière de pratiques numériques. Ce public, que le musée a su capter via sa présence sur les réseaux sociaux, vient souvent ensuite dans les murs du musée pour compléter sa première expérience virtuelle, qui ne peut se substituer au contact direct avec les objets.