Numériser et promouvoir les collections d’histoire naturelle

Conserver et diffuser sont les points clés de la gestion d’une collection d’histoire naturelle. La conservation suit une dynamique entièrement différente de celle de son étude. Le développement des nouvelles technologies offre la perspective d’une virtualisation du travail sur des objets naturalistes et ouvre ceux-ci à d’autres publics et à des utilisations nouvelles. La numérisation en nombre est une approche innovante qui force à se poser des questions. Faut-il numériser en masse ou choisir les objets à numériser ? La virtualisation incite à faire appel aux sciences participatives pour compléter les métadonnées liées aux objets. Le site « les herbonautes », présenté dans l’article, propose une méthode qui permet aussi une pré-validation des données. L’infrastructure nationale biosanté e-ReColNat se propose d‘aller plus loin en développant un portail et des bureaux virtuels pour travailler sur les collections.