Constituer une bibliothèque, constituer des savoirs

Comment une collection est-elle productrice d’un savoir ? Par quels rassemblements, quels rapprochements ? La bibliothèque est-elle intrinsèquement constitution de savoir ? Comment une collection parvient-elle à faire sens ? La création d’une bibliothèque, la constitution de collections, physiques ou numériques, sont, par elles-mêmes, une démarche de constitution d’un savoir dépassant la seule somme des contenus. Au prisme des bibliothèques, les savoirs s’organisent différemment : la classification choisie est ainsi susceptible de connecter des connaissances voire de susciter l’interdisciplinarité ou, à l’inverse, de neutraliser le croisement des sources. Dans le cadre de la bibliothèque numérique, le choix de l’organisation et des outils permettant la connexion des documents est l’élément qui déterminera l’exploitation des sources : une approche du savoir non pas tant universelle que par matière s’avère un moyen efficient pour susciter des liens « riches » entre les sources et l’interdisciplinarité.