Dedans/dehors

Quelles sont les pratiques aujourd'hui constatées, sur place et à distance, dans un établissement proposant à tous, sans inscription, une offre documentaire conséquente, à savoir la BPI ? Si de récents indicateurs révèlent une baisse du nombre des entrées ainsi qu'un recul de l'utilisation des collections imprimées, la bibliothèque comme espace physique n'en est pas pour autant délaissée au profit de l'offre disponible en ligne. Les pratiques numériques, bien loin d'introduire une quelconque forme d'opposition ou de concurrence entre visites réelles et virtuelles, incarnent à elles seules ce jeu complexe d'articulations et de redistributions permanentes entre usages sur place et usages distants, proximité et éloignement, connexion et déconnexion. En examinant les modalités de ce rapport au lieu, aux collections et aux services offerts par la BPI, cet article invite à repenser la distinction couramment établie entre présence sur place et consultation à distance, entre le « dedans » et le « dehors », au profit d'une nouvelle dynamique de proximité (ou d'éloignement) avec l'univers de la bibliothèque.