L’évaluation, un levier du changement ?

L’évaluation est aujourd’hui au cœur des réformes de l’enseignement supérieur et de la recherche. Elle s’inscrit dans la révision générale des politiques publiques et introduit des logiques de projets (objectifs, moyens, résultats) là où ont longtemps prévalu des logiques de moyens. Elle se présente, dans ce contexte, comme l’un des nombreux leviers de changements qui bouleversent les principes et les valeurs sur lesquels se fondait jusque-là l’action des individus. Or, pour que l’évaluation puisse jouer son rôle d’outil au service de l’action, du changement et de l’apprentissage organisationnel, il faut lui donner du sens. Cela devient possible, à condition d’impliquer tous les acteurs dans le processus car si les outils sont nécessaires, il faut aussi – et surtout – des hommes et des femmes pour se les approprier et d’autres capables de coordonner et de piloter l’action collective.