Entre Lolf et Shanghai

L’évaluation des publications reste un facteur dominant dans les procédures de caractérisation des unités de recherche. En France, elle est notamment régie par le programme P150 de la loi organique relative aux lois de finances (Lolf). Les principaux objectifs du programme relatifs à l’aspect documentaire de l’évaluation (performances mesurées par les publications, transfert de technologie et coopération internationale) sont repris par l’Observatoire des sciences et des techniques à travers ses propres indicateurs. Le modèle d’analyse sur deux ans, préconisé par l’Institute for Scientific Information (ISI), favorise la recherche appliquée. Il marginalise de ce fait les sciences humaines dont les usages et les structures de publication se prêtent mal à l’exécution des méthodes scientométriques adaptées au domaine des sciences, de la technologie et de la médecine. Une prise de conscience de la communauté scientifique, en synergie avec les professionnels de l’information-documentation, devrait permettre de développer en France une réflexion sur les ajustements nécessaires, tant sur le plan méthodologique que sur celui de la déontologie.