Politiques documentaires et politiques de collections

Réduire la bibliothèque à sa seule fonction documentaire, faire du bibliothécaire un médiateur passif d'un contenu dont la constitution lui est indifférente, seraient la conséquence funeste d'un envahissement de la bibliothèque par la seule urgence de la fourniture documentaire, au détriment de ses fonctions de mémoire, d'éducation et de culture. A partir de quelques réflexions théoriques sur la notion de « collection », il est possible de redéfinir les missions des bibliothèques et des bibliothécaires dans un environnement en pleine évolution et d'imaginer un équilibre entre politiques documentaires et politiques de collections.