L'évolution des publications d'astronomie

L'astronomie est une science d'observation, non d'expérience. Chaque observation étant unique, les nouvelles données ne remettent pas vraiment en cause les anciennes. D'où la longueur de vie des documents qui les contiennent. Au XIXe siècle, les produits éditoriaux sont essentiellement les « Publications d'observatoires », qui comprennent des « catalogues astronomiques », outils documentaires comparables aux catalogues bibliographiques des bibliothécaires. Vers 1850, l'apparition de la photographie astronomique, en permettant une observation beaucoup plus riche et précise, renforce l'importance de ces publications et diversifie les catalogues. Après la Seconde Guerre mondiale, la tendance au partage international des instruments s'accentue en radioastronomie. Le Centre de données stellaires, créé en 1972, coopère avec les organisations similaires des autres pays. Nouveaux éditeurs, ces centres assurent la relève des « Publications d'observatoires », bien appauvries depuis les années 50, en rassemblant et diffusant électroniquement l'information astronomique.