entête
entête

Structuration territoriale de l'enseignement supérieur et politique documentaire des universités

L’IGB et l’inspection générale de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) ont récemment publié un rapport intitulé « L'impact de la structuration territoriale des établissements d’enseignement supérieur sur la politique documentaire des universités ».

Ce document a pour objectif de « préciser comment la politique documentaire des universités a évolué avec la nouvelle structuration territoriale dans l’enseignement supérieur ». Il évalue également si cette restructuration a « servi le développement de la documentation au profit d’une communauté élargie ou si au contraire le secteur documentaire a poursuivi sa propre évolution, de façon autonome ». A partir de l’étude de quatre sites universitaires, ce rapport permet de « prendre connaissance de la réalité de la politique documentaire » et met à la fois en lumière « l’engagement des services documentaires visités dans le mouvement de structuration territoriale » mais également leur trop grande discrétion.

Le document propose également certaines préconisations :

  • « faire de la documentation une compétence obligatoire des COMUE au même titre que le numérique » ;
  • « associer systématiquement les services de documentation à des dossiers où leur présence est essentielle, tels que l’innovation pédagogique, le numérique, l’immobilier, les publications des chercheurs » ;
  • « intégrer la documentation à la stratégie de développement de la recherche initiée par de nombreuses universités dans le cadre des fusions, des COMUE ou des associations » ;
  • « ouvrir la documentation à l’international » ;
  • « associer la documentation aux actions de rapprochement entre le monde universitaire et le monde de l’entreprise ».

 

Ajouter un commentaire