entête
entête

Microportrait #6 – 2EIF-SIB 2017

Deux étudiantes de l’Enssib sont allées à la rencontre des participants à la 4e édition de l’école d’été internationale francophone en sciences de l’information et des bibliothèques (2eif-sib) à Montréal.

Valérie

 

Je fais ce métier depuis quinze ans, après avoir terminé un baccalauréat en communication. J'étudie la bibliothéconomie à l'EBSI depuis septembre 2016.

Qu'est-ce que pour vous signifie être bibliothécaire aujourd'hui ? 
C'est partager les connaissances à travers nos collections, mais aussi à travers les animations, les formations, notre site web. C'est répondre aux besoins d'information de nos multiples publics, en utilisant différentes manières et différents supports. 

Comment voyez-vous la place du numérique en bibliothèque ?
La numérisation des documents, le site web de l'organisation, les réseaux sociaux, les ressources en ligne, le livre numérique, plusieurs formes de labs...tout cela vise une chose : que le plus grand nombre de personnes possible aient accès à l'information, peu importe leur localisation ou leurs intérêts. En cela, c'est une excellente chose. Mais à la vitesse où les technologies se développent (sans compter leurs coûts), les bibliothécaires vont devoir être vigilants pour faire des choix durables.

Quelle est votre ambition pour la bibliothèque de demain ? 
Que la bibliothèque soit un lieu rassembleur et chaleureux, et que la population l'investisse massivement pour combler ses besoins d'information. Que les bibliothécaires d'aujourd'hui réussissent véritablement à changer l'image archaïque de la bibliothèque austère et poussiéreuse que des usagers ou non-usagers peuvent encore avoir, et que le nombre d'abonnés augmente. Qu'on se donne enfin les moyens d'offrir de belles bibliothèques à toutes les populations, des endroits en phase avec la société actuelle, des lieux foisonnant de professionnels de l'information pour répondre aux besoins de chacun.

Pourquoi avez-vous choisi de suivre cette école d'été ?
Pour rencontrer des bibliothécaires en provenance d'autres pays et en apprendre davantage sur leur réalité; pour être mieux armée côté marketing et ainsi être en meilleure posture pour attirer les usagers et mieux servir nos lecteurs une fois ma maîtrise terminée.


 

Ajouter un commentaire