entête
entête

Going Green : Implementing Sustainable Strategies in Libraries Around the World

Buildings, Management, Programmes and Services

Sous la direction de Petra Hauke, Madeleine Charney et Harri Sahavirta
De Gruyter Saur, collection « IFLA Publication », 177, 2018, 234 p.
ISBN 978-3-11-060584-6 : 99,95 €

par Joachim Schöpfel

Comment contribuer à la protection de l’environnement ? Comment participer au développement durable ? Comment limiter les effets du changement climatique ? Dans le cadre de l’IFLA, les associations des bibliothécaires et documentalistes s’engagent depuis 2018 en faveur des objectifs de développement durable établis par les États membres des Nations unies 1. Il s’agit d’un engagement en lien avec le développement international de l’IFLA depuis 2016 (International Advocacy Program 2) et de sa Déclaration de Lyon de 2014 sur l’accès à l’Information et au développement 3.

Concrètement, comment aider les bibliothèques à relever le défi du développement durable ? À partir de 2009, un groupe de travail s’est formé au sein de l’IFLA et s’est fixé les objectifs suivants :

  • analyser les effets du changement climatique sur les bibliothèques (modification des conditions de stockage et de conservation, isolation des bâtiments, impacts sur les finances et la gestion des bibliothèques…) ;
  • promouvoir l’application de pratiques respectueuses de l’environnement dans les bibliothèques (récupération des eaux de pluie, utilisation de sources d’énergie renouvelables, contrôle de l’impression, recyclage du papier, etc.) ;
  • proposer des recommandations environnementales pour la profession (recyclage de documents périmés, utilisation de matériaux biodégradables, etc.) ;
  • développer des ressources et des services de bibliothèque liés à la durabilité (développement de collections sur des thèmes environnementaux, expositions, sensibilisation, etc.), et sensibiliser des bibliothécaires aux préoccupations environnementales 4.

Parmi les activités de ce groupe, on peut énumérer des conférences et des journées, une liste de discussion, une page sur Facebook, une veille active, un prix annuel pour des initiatives et réalisations modèles (IFLA Green Library Award 5, sponsorisé par l’éditeur De Gruyter), et l’édition de recommandations (check-list) et de bilans d’actions. À ceci s’ajoute la publication d’un ouvrage collectif en novembre 2018, qui fait le point sur la préparation et la mise en œuvre de stratégies de développement durable dans les bibliothèques publiques et scientifiques. Coordonné par trois responsables du groupe ENSULIB, l’ouvrage positionne les bibliothèques comme acteurs-clés face à la crise écologique, avec une réponse « inclusive et globale ». L’objectif est de définir d’une manière exhaustive et précise ce que la prise de conscience environnementale signifie pour les bibliothèques.

L’ouvrage contient trois sections. Les cinq chapitres de la première partie proposent un cadre général autour d’une synthèse d’initiatives modèles, y compris pour évaluer les projets et pour développer une stratégie de management durable. La conviction partagée est qu’il ne suffit pas d’un toit végétalisé pour transformer une bibliothèque en « bibliothèque verte », respectant l’environnement et le développement durable ; qu’un projet durable ne coûte pas nécessairement cher ; qu’il s’agit d’une approche globale du fonctionnement d’une bibliothèque ; que toutes les bibliothèques sont concernées ; et qu’il s’agit d’enjeux et d’un engagement bien au-delà du périmètre de l’institution.

La deuxième partie contient huit études de cas d’une stratégie de développement durable mis en œuvre dans des bibliothèques publiques, avec des exemples de la Suède, du Kenya, de l’Ukraine, de la Chine, de la Serbie ou de l’Allemagne.

La troisième partie, consacrée aux bibliothèques scientifiques, rassemble cinq études de cas de réalisations dans des bibliothèques universitaires à Hong Kong, au Cameroun, en Allemagne, en Uganda et du Kenya. Pourquoi ce choix ? Il s’agit en fait des meilleurs articles de la réunion satellite ENSULIB 2017 à Berlin, de la session de la section ENSULIB / bibliothèques publiques à la conférence IFLA 2017 en Pologne et du prix IFLA Green Library Award 2017.

Tous les articles sont écrits en anglais. Rédigés d’une manière claire, et pour certains avec des illustrations, ils montrent d’une manière exemplaire comment une bibliothèque peut devenir actrice du développement durable, avec les facteurs-clés pour réussir, mais aussi les obstacles et impasses. Il s’agit d’un ouvrage écrit par des bibliothécaires à destination de leurs collègues, un retour d’expérience collectif, discuté, évalué et sélectionné, destiné à enrichir les débats au sein des associations et institutions.

À ce jour, il existe peu de littérature sur l’écologie et les bibliothèques, à l’exception notable d’un mémoire d’étude DCB de l’Enssib de 2018, rédigé par Manon Le Guennec et primé par les palmes de l’Enssib 6. Saluons d’autant plus la publication de l’ouvrage de l’IFLA, et souhaitons-lui beaucoup de lectrices et lecteurs attentifs et engagés, prêts à transformer leurs convictions en projets et en actions.