entête
entête

Un fonds insolite

Le polar à la bibliothèque municipale de Reims

Sabine Maffre

Depuis les années 1970, Reims et le polar sont étroitement liés, comme en témoigne la création en 1973 sous l’égide de François Le Lionnais de l’Ouvroir de littérature potentielle policière (Oulipopo). Plusieurs Rémois, dont Jacques Baudou et Paul Gayot, y participèrent. À partir de 1976, les bulletins Enigmatika et La bibliothèque énigmatique furent édités par l’Oulipopo.

Le polar fut ensuite mis à l’honneur à partir de 1979 avec le Festival international du roman et du film policier. Du 2 au 13 mai 1979 se déroula en effet à la maison de la culture de Reims la première édition de ce festival, animée par Jacques Baudou, Michel Lebrun et Jacques Lebedel, avec Robert Bloch en invité d’honneur. Ce festival devint rapidement, jusqu’en 1986, date de la huitième et dernière édition, le rendez-vous majeur à chaque Toussaint de tous les amoureux du polar. Il bénéficia d’une aura internationale en raison de la présence de nombreux auteurs, réalisateurs ou acteurs étrangers, comme Ed McBain, Robin Cook, Samuel Fuller ou encore Peter Falk.

En raison du succès de ce festival, la bibliothèque municipale de Reims a reçu en provenance de la Bibliothèque nationale de France, de 1983 à 2006, un exemplaire de chaque parution dans le domaine policier. Issus du dépôt légal, ces polars ont donc constitué le noyau du fonds policier à la bibliothèque Carnegie, pôle de conservation et de valorisation du patrimoine au sein de la bibliothèque municipale de Reims. Cotés en DL, suivi du numéro d’arrivée, ces exemplaires offrent un visage exhaustif de l’édition de polars pendant un temps donné. Après 2006, l’arrêt des versements de la Bibliothèque nationale de France marque un tournant dans la constitution du fonds polar. Ce dernier continue de s’accroître par le biais de dons d’envergure. Citons le don de Claude Benoît en 2005, fort de plus de 3 000 romans policiers et documentaires de cinéma, ainsi que le don de plus de 2 000 polars par Jacques Baudou, journaliste, critique et directeur de collection.

Le fonds s’enrichit également grâce à une politique d’acquisition annuelle de 1 500 titres.

Les collections de la bibliothèque municipale de Reims couvrent l’ensemble du genre littéraire :

  • tous les types de polars : énigme, roman noir, roman à suspense, thriller, historique, fantastique, ésotérique… ;
  • les grands succès de librairie mais aussi des publications plus discrètes des petites maisons d’édition ;
  • la quasi-totalité des œuvres ayant reçu des prix littéraires ;
  • l’intégrale des œuvres d’auteurs incontournables et les classiques du genre.

Les collections s’ouvrent en dehors du romanesque à d’autres registres : la bande dessinée, les documentaires (affaires criminelles, histoire du banditisme, histoire de la lutte contre le crime…), les revues et magazines, les romans jeunesse.

Au total, près de 30 000 livres, fictions et études critiques, sont ainsi consultables et empruntables à la bibliothèque Carnegie et près de 15 000 sur tout le réseau des bibliothèques.

Depuis 2015 et la réorganisation de la politique documentaire globale, la bibliothèque Carnegie n’achète plus de nouveautés dans le domaine policier, acquisitions réalisées par les autres succursales. Le fonds conservé à la bibliothèque Carnegie s’enrichit dorénavant de deux façons : par le don, et par le versement des exemplaires des autres bibliothèques. En effet, la bibliothèque Carnegie étant la bibliothèque patrimoniale du réseau, le plan de conservation définit la politique retenue en la matière, marquée par une évolution récente. Si la conservation exhaustive de tous les polars du réseau était de mise dans les années 2000, une réévaluation a été opérée ces dernières années, pour répondre notamment à des questions de saturation à venir des magasins de stockage. Les critères à respecter au moment du désherbage des polars dans les succursales ont été restreints. À présent, pour la conservation à Carnegie, seul le dernier exemplaire disponible sur le réseau est accepté et les doublons sont proscrits. Ne sont donc orientés vers Carnegie que les polars dont le titre ne figure pas déjà dans les collections. Des exceptions à la règle existent : s’il s’agit d’un exemplaire de l’édition originale non présent à Carnegie, le document peut être intégré aux collections. De la même façon, on accepte de doubler un titre si l’exemplaire de Carnegie n’est pas empruntable (ce qui est le cas des ouvrages ayant plus de 40 ans). Si le même titre était proposé en versement, mais sous forme d’un exemplaire d’une édition plus récente et donc empruntable, il serait donc accepté à Carnegie. Autre cas particulier qui autorise à doublonner un titre, s’il s’agit d’une nouvelle traduction ou si l’ouvrage comporte des particularités d’exemplaires, comme un envoi autographe signé de l’auteur.

La définition des polars conservés à Carnegie englobe non seulement les romans, les documentaires mais aussi les bandes dessinées, automatiquement reversées à Carnegie lorsqu’elles correspondent à ce genre.

Le polar est valorisé dans l’ensemble du réseau, avec des animations organisées dans différentes structures, non seulement à la bibliothèque Carnegie, lieu de conservation du fonds polar, mais aussi dans les bibliothèques de lecture publique.

Le fonds polar a ainsi fait l’objet d’une valorisation par différents biais, l’élaboration de bibliographies spécifiques à destination du public, autour d’un type particulier – comme le roman noir – ou une période – comme la Grande Guerre –, mais aussi sous forme de coups de cœur. En 2015, un livret intitulé Coup de sang : 100 polars du 21e siècle sélectionnés par les bibliothécaires de Reims propose une sélection de polars dans les catégories Déjanté, Énigmes, Faits divers & roman reportage, Polar historique, Polar et musique, Roman noir, Thriller et Prix roman Interpol’Art.

La bibliothèque Carnegie fait découvrir le fonds polar, avec la présentation des magasins de stockage, notamment celui où sont conservés les 30 000 polars. Dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre, une animation spécifique ponctuelle a été proposée le 27 septembre 2014, avec découverte des coulisses de la bibliothèque, puis présentation en salle de conférences d’une sélection de polars autour de la Grande Guerre.

En outre, une animation récurrente a été mise en place dans une des bibliothèques du réseau, la médiathèque Laon-Zola. Il s’agit d’un cercle de lecture autour du roman, mis en œuvre en 2006 par deux bibliothécaires, Emmanuelle Sinzot et Florence Leleux. Ce cercle s’appelait « Le mardi, on cause polar ». Le nom a été modifié en 2012, lors de la reprise par un autre bibliothécaire, chargé du fonds polar à la bibliothèque Carnegie, Thomas Maniquaire, pour devenir « Le jeudi, on ose le crime en prose ». Néanmoins, sa formule est restée inchangée : une fois par mois, un groupe de lecteurs se réunit avec un ou deux bibliothécaires pour échanger autour du roman policier. C’est une animation gratuite et ouverte à tous (il n’y a pas besoin d’avoir sa carte de bibliothèque pour assister à ces rencontres). Sa tonalité principale est le roman policier mais on y partage tous les coups de cœur, qu’il s’agisse de romans, de bandes dessinées, de documentaires ou de films.

Les objectifs principaux de cette animation sont de mettre en valeur les romans policiers du réseau, et notamment ceux conservés à la bibliothèque Carnegie dans le cadre du dépôt légal, et de fidéliser les lecteurs en créant des moments et des liens privilégiés entre eux avec les bibliothécaires.

Chaque séance du cercle aborde un thème différent (le thriller, le polar latino-américain, le polar au féminin, la Grande Guerre dans le cadre des commémorations…). Le bibliothécaire prépare une présentation sur le thème abordé avec une sélection de documents issus de l’ensemble des collections de la bibliothèque municipale. Ensuite, le dialogue s’amorce, chacun étant invité à parler de ses coups de cœur, à suggérer et conseiller des lectures aux autres participants. Le rôle de l’animateur est de faire parler les membres à tour de rôle et de mettre les lecteurs à l’aise afin qu’ils osent s’exprimer.

Au fil des années, c’est devenu un cercle d’habitués, mais de nouvelles personnes l’intègrent chaque année (1 à 2 par an), ce qui renouvelle le groupe tout en préservant le lien qui s’est progressivement créé entre les membres. La fidélité et l’assiduité des participants sont assez remarquables. Le cercle leur permet de partager des coups de cœur de lecture, d’échanger des avis sur des auteurs, et ils prolongent ainsi leur plaisir de lire par le bonheur de la rencontre. Cela donne à chacun la possibilité de passer un moment convivial dans le cadre de la bibliothèque. Pour le bibliothécaire, ces rendez-vous avec les lecteurs sont sources d’information et d’enrichissement, avec découverte d’auteurs et retours de lectures. Marylise Meunier, responsable de la médiathèque Laon-Zola, a elle aussi plusieurs fois animé ce cercle, et a rejoint en 2016 la bibliothèque Carnegie en tant que responsable du fonds d’étude qui englobe le fonds polar.

Chaque année, un auteur est convié à participer à une séance, ce qui donne lieu à la découverte de son parcours et de son œuvre. De nombreux auteurs ont été invités par la bibliothèque elle-même ou dans le cadre de partenariats, notamment avec Interbibly et Interpol’Art, festival se déroulant à Reims, dont la dixième édition a eu lieu en 2015 : Laurent Fétis, Elsa Marpeau, Franck Thilliez, Thierry Bourcy, Bernard Cornuaille. Thierry Dufresne, auteur local de roman policier, fréquente assidûment ce cercle depuis quelques années. Il fait part de l’avancement de la rédaction de ses ouvrages, de ses questionnements d’écrivain et de ses rencontres avec d’autres auteurs lors de salons aux participants. Ces derniers découvrent en avant-première ses œuvres en procédant à la relecture de ses romans pour correction.

Geraldine Jaujou, également auteur local de roman policier, a elle aussi assisté au cercle. L’animation se déroule à la médiathèque Laon-Zola mais peut avoir lieu dans d’autres structures du réseau, comme ce fut le cas avec la venue de Bernard Cornuaille. En effet, le 17 janvier 2013, une séance du cercle a eu lieu à la bibliothèque Carnegie pour faire découvrir le lieu aux participants. Les lecteurs ont pu accéder au magasin où est entreposé l’ensemble des romans conservés dans le cadre du dépôt légal. Ils ont pu ainsi constater l’importance de ce fonds en nombre de volumes et sa richesse du point de vue des collections et des auteurs proposés. Depuis cette visite, certains d’entre eux viennent régulièrement consulter et emprunter les romans policiers ou les documentaires en lien avec ce thème, documents d’étude dédiés à ce genre littéraire ou documents sur les affaires criminelles, acquis régulièrement par le réseau de la bibliothèque de Reims. Une résidence d’auteur est prévue à la rentrée 2016, du 19 novembre au 18 décembre, avec la venue de Craig Johnson, pour un programme d’animations variées dans l’ensemble du réseau. Ce projet est porté par Florian Chappuy, du secteur littérature à la médiathèque Falala, tête du réseau de la bibliothèque municipale de Reims.

Petite sélection de polars locaux

Éditeur de romans policiers installé à Reims

– David Baudet, Pagan Pandemia : le cloaque des dieux, traduit de l’armoricain par l’auteur en chair et en noces, Reims : OVNI éditeur d’autres réalités, 2015

– Julien Heylbroeck, Le dernier Vodianoï, Reims : OVNI éditeur d’autres réalités, 2015

– Christophe Rosati, La confidence d’Althios, tome 1 : le vélin oublié, Reims : OVNI éditeur d’autres réalités, 2015

Polars locaux

– Jean-Pierre Alaux, Et l’ange de Reims grimaça, Paris : 10-18, 2012

– Jérôme Bellay, L’ultime sacrilège, Paris : le Cherche Midi, 2006

– Laurent Boule, Les otages de la Sainte Ampoule, préface de Patrick Demouy, Reims : Éditions du Forum, 2013

– Bernard Cornuaille, La momie de la cathédrale, Vanves : Éd. du bout de la rue, 2012 (Detectivarium ; 14)

– Bernard Cornuaille, La femme qui ne voulait pas mourir deux fois, Reims : Éditions Aristote, 2015

– Bernard Cornuaille, Chimère, Châlons-en-Champagne : Éditions Aristote, 2012

– Patrick Drouot, Enquête champenoise, Villeneuve-d’Ascq : Ravet-Anceau, 2012 (Polars en Nord ; 105)

– Dominique Edler, Un privé en Champagne, Chaumont : Pythagore, 2011

– Nathalie Garance, Le sourire de l’ange, Cessey-sur-Tille : Mutine, 2009

– Armand Gautron, Furia châlonnaise, Blesme : AG Créations, 2009 (Polars d’ici)

– Armand Gautron, Quelques tours de manivelle, Scrupt : AG Créations, 2015

– Thierry Dufrenne, Le labyrinthe de Darwin, Plombières-les-Bains : Éditions Ex Aequo, 2013

– Thierry Dufrenne, 7 morts sur ordonnance, Plombières-les-Bains : Éditions Ex Aequo, 2012

– Géraldine Jaujou, La guérisseuse, Paris : J’ai Lu, 2012

– Léo Lapointe, Veuve coquelicot : meurtre au champagne, Lille : Nouvelles éditions Krakoen, 2013

– Jean-François Maillet, Champagne rouge garance, Chaumont : Pythagore, 2010

– Emmanuelle Marly, Complots dans la cité des sacres, Paris : Téqui, 2011

– Patricia Osganian, Meurtre en Champagne : une enquête de l’inspecteur Vouzelles, Chaumont : Pythagore, 2009

– Guillaume Paracuellos, Le sang de Reims, [Reims] : Éditions Interpol’Art, 2008. Publié dans le cadre du Festival Interpol’Art de 2008.

– Gérard Rondeau, À Reims, le suspect habite au 23 de la rue du Tambour, Reims : Éditions du Tralopretin, 2006

– Keith Spice, Bulles fatales : une enquête de la commissaire Denise Caron de la PJ de Champagne-Ardenne, Suresnes : Les Éditions du Net, 2014

Études sur le polar

– Le polar, dir. Jacques Baudou et Jean-Jacques Schleret, Paris : Larousse, 2001

– Jacques Baudou et Jean-Jacques Schleret, Le vrai visage du « Masque » : roman policier, espionnage, aventure, western : inventaire de 691 auteurs et de leurs œuvres publiées à la Librairie des Champs-Élysées, suivi d’une filmographie complète, vol. 2, Paris : Futuropolis, 1985

– Jacques Baudou et Jean-Jacques Schleret, Meurtres en séries : les séries policières de la télévision française, Paris : Huitième art, 1990

Documents réalisés par les bibliothécaires de Reims

– Polar, mode d’emploi, Reims : Bibliothèque municipale, 1982

– Coup de sang : 100 polars du 21e siècle sélectionnés par les bibliothécaires de Reims, Reims : Bibliothèque de Reims, 2015

– Coup de 100 : les 100 polars préférés des bibliothécaires de Reims, Reims : Bibliothèque de Reims, 2012

– Le roman policier pour enfants, Reims : Ethnics : Maison de la Culture André-Malraux, 1986. Publié dans le cadre du 8e Festival du roman, de théâtre et du film policier