entête
entête

Dominique Cartellier

Guide des formations aux métiers du livre

Paris, Éditions du Cercle de la librairie, 2011, 159 p., 24 cm
ISBN 9782765410027 : 25 €

par Laurence Tarin

Cette deuxième édition actualisée recense les formations aux métiers du livre de niveau post-baccalauréat. Elle tend à l’exhaustivité et semble s’en rapprocher effectivement, ce qui n’était pas évident a priori tant les formations aux métiers du livre se sont multipliées ces dernières années aussi bien dans les universités que dans d’autres établissements.

La première partie du guide constitue l’essentiel de l’ouvrage et présente les différentes formations existantes par niveau : bac + 2, licence professionnelle, master, et une rubrique « autres formations » qui permet de mentionner les diplômes d’université (diplômes habilités par une université mais pas au niveau national), les formations proposées par différentes écoles telles que l’Enssib ou l’École nationale des chartes ou par des associations professionnelles comme l’Association des bibliothécaires de France. La liste des douze centres régionaux de formation aux carrières des bibliothèques qui se consacrent à la formation continue figure également dans cette rubrique.

Chaque formation est présentée de façon synthétique mais complète, avec les coordonnées précises de l’établissement qui l’organise, la mention des objectifs de la formation et de ses débouchés, son coût et son volume horaire, mais aussi et surtout la maquette des cours, ce qui permet de se faire une idée assez précise des enseignements dispensés.

Deux ou trois parcours professionnels de personnes ayant suivi la formation présentée sont également décrits, mais il ne s’agit que d’exemples fournis par les organisateurs de la formation et il ne faudrait pas qu’ils soient confondus avec les résultats de véritables enquêtes sur l’insertion professionnelle des étudiants ayant obtenu les diplômes décrits. Cela permet toutefois de se faire une idée des postes qu’il est possible d’occuper une fois sa formation terminée.

On est surtout frappé en parcourant la liste de toutes ces formations de la tendance à la spécialisation, qui ne se justifie peut-être pas vraiment par l’état du marché du travail dans le domaine. On s’étonnera aussi de la multiplication des masters spécialisés dans le domaine de l’édition alors que les difficultés d’insertion professionnelle dans ce secteur sont connues.

La seconde partie du guide, beaucoup moins importante que la première puisqu’elle comporte 10 pages seulement (sur un total de 164) a l’ambition de présenter brièvement les différents métiers du livre. L’auteur y parvient bien pour les métiers de l’édition mais pas vraiment pour ceux des bibliothèques, et présente de façon plutôt décourageante le métier de libraire même s’il est vrai que le secteur de la librairie, du moins de la librairie traditionnelle, traverse actuellement une période de crise.

L’ouvrage comporte également en annexe une bibliographie sommaire et une liste d’adresses intéressantes.

Il s’agit d’un guide complet qui a le mérite d’avoir tenté de faire le tour de l’ensemble des formations existantes et qui sera très utile à tous les étudiants et à toutes les personnes souhaitant embrasser les carrières du livre.