entête
entête

Des bibliothèques pour les ouvriers et des lectures de ceux-ci au XIXe siècle. Le cas de Roubaix.

Bernay, Société d’histoire de la lecture, 2010, 63 p., 25 cm.
Coll. Matériaux pour une histoire de la lecture et de ses institutions. Deuxième série, I.
ISBN 978-2-912626-22-6 : 20 €

Pourquoi les ouvriers liraient-ils ? À la demande de leurs patrons, pour comprendre les consignes écrites utiles à leur travail ? À l’instigation des organisations ouvrières, parce qu’il n’y a pas d’amélioration possible dans le monde du travail sans compréhension globale du monde ? Ou par démarche personnelle, pour progresser dans l’échelle sociale ? Le cas de Roubaix ne permet pas, faute d’archives exploitables, de répondre complètement à la question des fonds documentaires disponibles ou des pratiques du lectorat ouvrier. Bibliothèques institutionnelles, bibliothèques populaires, syndicales ou politiques : leur étude dans le cadre roubaisien dans la seconde moitié du XIXe siècle constitue un apport à une synthèse à venir.

Noëlle Balley