entête
entête

Anne Langley

Jonathan D. Wallace

A Practical Writing Guide for Academic Librarians

Keeping it short and sweet

Cambridge, Chandos Publishing, 2010, 162 p., 24 cm
Coll. Chandos Information Professional Series
ISBN 978-1-84334-532-9 : 55 €

par Joachim Schöpfel

Pour une écriture efficace

Rédiger fait partie des activités d’un bibliothécaire. Savoir s’exprimer par écrit figure dans la liste des compétences du métier. Or, écrire est rarement facile. Parfois, la page blanche fait peur. Et puis, dans l’environnement professionnel, quel style utiliser ? Comment rendre un document lisible et efficace ?

L’objectif de ce livre est d’aider le professionnel dans une bibliothèque universitaire à améliorer son écriture pour renforcer l’impact de sa communication. Le message : « Sois concis, direct, et évite le jargon. Écris en fonction de tes lecteurs. Joue sur la forme pour que le lecteur trouve l’information plus facilement. » Le livre décline cette « règle d’or » en 29 documents professionnels.

Le plan

Après une courte introduction, le livre propose deux chapitres sur le style professionnel et sur l’audience, tous les deux avec quelques définitions et, surtout, des conseils pratiques d’ordre général (syntaxe, terminologie, style, relecture). Quant à l’audience, les auteurs proposent dix questions pour mieux cerner les lecteurs ou destinataires avant de commencer la rédaction.

Six chapitres sont consacrés aux différents cadres d’écriture en milieu bibliothécaire : recrutement et carrière, réunions et projets, gestion et administration, services publics et collections, site web et illustrations, articles et cours. Chaque chapitre suit la même logique : une courte description du domaine, plusieurs types de documents, puis une synthèse.

Le dixième et dernier chapitre contient quelques ressources et conseils utiles pour aller plus loin.

Les « projets d’écriture »

Chaque type de document est décrit suivant le même schéma : les destinataires et leurs caractéristiques démographiques et professionnelles, les objectifs du document, ses particularités (idiosyncrasies), les auteurs ou rédacteurs, les ressources utiles. Des exemples concrets aident à mieux comprendre les « projets d’écriture », leurs spécificités et problèmes.

Voici quelques exemples des documents que ce livre décrit : lettre de recommandation, auto-évaluation, note de remerciement, compte rendu de réunion, rapport annuel, proposition de projet, description de poste, demande budgétaire, évaluation de collection, description de collection à destination des enseignants-chercheurs, rédaction d’un site web, billet de blog, article, résumé, étude de cas, programme de cours.

À propos des auteurs

Anne Langley est bibliothécaire et professeur associé en chimie à l’université de Duke à Durham, NC. Elle a une licence en « écriture créative » et un master en bibliothéconomie. Jonathan D. Wallace a un master d’histoire, travaille dans la presse écrite comme rédacteur en chef et enseigne à l’école de journalisme et de la communication à l’université de la Caroline du Nord, Chapel Hill.

Pourquoi un tel livre pour un bibliothécaire français ?

Il y a d’autres livres sur l’expression écrite en français, quel est l’intérêt de lire celui-ci ? Pour plusieurs raisons : tout d’abord, les « règles d’or » des auteurs sont universelles, les mêmes règles sont enseignées dans les cours de méthodologie et de communication dans les universités en France. Le style du livre est clair et précis, son concept est pragmatique. L’anglais n’est pas un obstacle. Au contraire – pour ceux qui envisagent une mutation à l’étranger, qui travaillent avec des partenaires étrangers ou qui sont engagés dans des organisations internationales (Ifla, Liber, Icolc, etc.), ce livre sera plus qu’utile, en particulier pour la richesse de ses exemples. Il sera également utile pour l’enseignement de l’anglais à des (futurs) professionnels de l’information.