entête
entête

Annexe 1 : définir des indicateurs de performance

Julien Barbier

La définition des indicateurs du contrat de performance de la BnF a constitué un exercice contraint. Il fallait en effet reprendre des indicateurs du projet annuel de performance (PAP) du programme « Patrimoines » de la Mission Culture, auxquels la BnF contribue. Nous avions aussi la volonté de les compléter par des indicateurs, sinon directement repris, du moins s’inscrivant dans le cadre des normes édictées et des préconisations formulées par l’ISO en la matière  *. Enfin, il fallait rester nécessairement pragmatique, ce qui limite in fine le choix des indicateurs à ceux qui reposent sur des données aisément disponibles, fiables, vérifiables et pertinentes, tant au regard des objectifs stratégiques de ¬l’établissement que de l’activité des services.

Les différents indicateurs retenus dans le contrat de performance et sur lesquels la BnF s’engage couvrent ainsi les trois grandes dimensions de la performance publique :

efficacité socio-économique : indicateurs mesurant l’évolution de la fréquentation physique et virtuelle des différents services et activités, sur place et à distance, de la bibliothèque ;

qualité de service : indicateurs de satisfaction des usagers ou mesurant l’évolution du délai de catalogage des monographies reçues par dépôt légal ;

efficience : indicateurs mesurant l’optimisation des moyens employés, comme par exemple l’évolution des dépenses de fluides au mètre carré.

La volonté de couvrir l’ensemble des objectifs, des activités et des projets de la BnF au travers d’indicateurs a également été l’occasion d’ouvrir des chantiers qui restent en cours de consolidation.

Par exemple, il est apparu pertinent de coupler les indicateurs mesurant l’enrichissement de l’offre documentaire de la bibliothèque numérique Gallica en terme de nombre de documents selon leur type (monographies, fascicules de périodiques, documents spécialisés, documents audiovisuels et sonores) et leur origine (fonds de la BnF, documents de bibliothèques partenaires et documents sous droits mis à disposition par les éditeurs) et les indicateurs d’audience de la bibliothèque numérique (nombre de visites du site) avec un indicateur d’usage de ces ressources en ligne, dans une perspective d’évaluation de la pertinence de l’offre documentaire proposée.

S’appuyant sur la définition proposée par le rapport technique ISO/TR 28118 pour le calcul du nombre d’unités de contenu consultées en ligne par document numérisé (indicateur A.5.3 : Number of Content Units Downloaded per Document Digitized), le principe d’un indicateur de taux de consultation des ressources en ligne dans Gallica a ainsi été inscrit au contrat de performance de l’établissement. La définition concrète du mode de calcul le plus efficient et fiable de l’indicateur a donné lieu à de nombreux échanges techniques internes, afin d’identifier la source la plus fiable et la plus aisément disponible pour la mesure du nombre de documents en ligne effectivement consultés, entre les statistiques de fréquentation du site, qui supposent une identification exhaustive et homogène de l’ensemble des documents en ligne (tagage des pages), et l’analyse des logs des serveurs informatiques, plus lourde à mettre en œuvre.

  1.  (retour)↑  ISO 2789 : Statistiques internationales des bibliothèques, ISO 11620 : Indicateurs de performance des bibliothèques, ISO/TR 28118 : Performance indicators for national libraries.