entête
entête

Léo Malet revient au bercail

Arles, Actes Sud, 2007, 254 p., ill., 21 cm.
ISBN 978-2-7427-7210-0 : 29 €

Né en 1909 à Montpellier, Léo Malet avait quitté la ville de son enfance fin 1925, pour Paris. Après sa mort en 1996, sa famille a fait don à la ville de plus de 4 000 documents et objets, désormais intégrés aux fonds de la médiathèque centrale d’agglomération Émile-Zola. Une exposition en 2006 a permis de présenter cette collection et d’évoquer, dix ans après sa mort, la personnalité de cet écrivain singulier, poète anarchiste devenu un peu malgré lui romancier populaire, oublié puis redécouvert, inclassable, imprévisible, insupportable et attachant. L’ouvrage, à l’iconographie très riche (près de 400 illustrations), et annoncé comme le catalogue de l’exposition, ce qu’il n’est pas tout à fait, peut constituer, par le texte autant que par l’image, une excellente initiation à l’univers de l’écrivain et à son inspiration.