entête
entête

Thomas Rogé

La presse lycéenne, droits et devoirs

guide juridique et administratif

Grenoble : CRDP, 2006. – 199 p. ; 21 cm. – (Vie scolaire).
ISBN 2-86622-756-5 : 16 €

par Françoise Lagarde

Le titre de cet ouvrage pourrait faire penser à un essai, si la mention « guide juridique et administratif » ne venait rapidement démentir cette première hypothèse. Sa lecture se révélera également moins ardue et austère que cette dénomination ne le laisse supposer.

Son auteur, Thomas Rogé, parle de pratiques vécues intimement et d’expériences pleinement intégrées puisqu’il a présidé l’Association nationale de la presse d’initiative jeune,  J Presse, puis créé le Forum national de la presse lycéenne et l’Observatoire des pratiques de presse lycéenne avant d’être, de 2000 à 2003, délégué national à la vie lycéenne.

Il donne une place centrale à la question du droit, qui lui paraît cristalliser les tensions auxquelles les journaux lycéens se trouvent confrontés. Il constate, en effet, que, de plus en plus fréquemment, le droit est à l’origine des décisions qui régissent la vie de l’école, alors qu’elles étaient traditionnellement le résultat de la seule autorité des adultes de l’établissement. Il conclut : « On n’a, certes, aucune raison de se réjouir de la judiciarisation des rapports entre les individus au sein de l’École, mais tout le monde a à gagner à plus de transparence et d’objectivité dans le règlement des conflits qui peuvent émerger ça et là. »

Se confronter aux règles communes qui organisent la société, afin de les intégrer, constitue pour Thomas Rogé le fondement de la dimension éducative du journal lycéen, qui engage les jeunes à devenir des citoyens actifs et responsables. Il insiste sur le caractère éducatif de cette démarche, qui représente le premier enjeu de l’expression lycéenne et sous-tend chacune des étapes de la vie d’un journal. Elle favoriserait ainsi, selon lui, le dialogue intergénérationnel qui peine souvent à trouver sa place dans l’institution scolaire. Il estime, citant Jacques Gonnet, que « la production d’un média constitue une véritable initiation sociale ».

C’est donc délibérément que l’auteur a choisi de faire de son livre une boîte à outils, pour apporter aux lycéens des aides, tant à la conception d’un projet éditorial qu’à la réalisation proprement dite d’un journal scolaire. Il a volontairement limité le champ de ses investigations à la presse écrite, qui offre aux lycéens une autonomie que ne permettent pas les autres médias ou Internet, pour lesquels le fonctionnement et la réglementation sont encore souvent aléatoires et flous.

Les différents chapitres abordent de façon complète mais synthétique les questions qui jalonnent la production d’un périodique lycéen. Ils centrent le propos sur des analyses accessibles et utiles à la recherche de solutions si des blocages surviennent :

  • l’environnement juridique et réglementaire d’un journal lycéen, les principaux textes officiels, les formalités spécifiques obligatoires ;
  • les différents types de journaux, les structures associatives supports, les rôles et responsabilités des acteurs (directeur de publication, rédacteur en chef, rédacteurs, maquettiste, illustrateurs, etc.), les relations avec les responsables de l’établissement, les conditions possibles de formation ;
  • les modes de financement et de gestion : budget prévisionnel, parrainage, mécénat, publicité, gratuité ou vente ;
  • le contenu du journal : liberté d’expression, censure, outrage, diffamation et injure, respect de la vie privée, droit de réponse, sujets tabous, neutralité et pluralisme, droit à l’image, droit des images, caricature, déontologie ;
  • la suspension ou l’interdiction d’un journal, la presse lycéenne et la justice, la jurisprudence, la médiation.

Bibliographie sélective, glossaire, extraits de textes officiels, adresses utiles complètent ces informations.

Au fil des chapitres, des rendez-vous récurrents scandent la lecture et permettent un repérage aisé lors d’un parcours non linéaire :

  • l’encadré « Pour aller vite… » constitue un mémento pour trouver ou confirmer rapidement une référence ;
  • la mention succincte des principaux textes officiels vient en appui du sujet traité ;
  • des interviews donnent « La parole… à » des spécialistes ou des témoins qui abordent, à des titres divers, ce domaine ;
  • « En savoir plus… ».

La réflexion n’est pas absente de cet ouvrage, mais son auteur n’ayant pas fait le choix d’une approche théorique, les repères historiques et le panorama de la presse lycéenne se dessinent au gré des chapitres, à petites touches, dans un style clair, sans fioritures. Grâce à de nombreux exemples, il met en lumière intérêt, bénéfices et ressources que chaque acteur de la vie scolaire peut tirer d’une telle expérience. Il constitue un ouvrage de référence et de formation pour susciter, accompagner, encadrer la production d’un journal lycéen.