entête
entête

Les professeurs documentalistes

préface de Jean-Louis Durpaire.
Orléans : Scéren-CRDP de l’académie d’Orléans -Tours, 2006. – 264 p. ; 26 cm. – (Collection Livre bleu).
ISBN 2-86630-189-7 : 27 €

par Odile Riondet

Le certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement secondaire (Capes) de documentation existe depuis 1989 et recrute les responsables des centres de documentation et d’information (CDI) des établissements scolaires. Or, la profession évolue. La loi du 23 avril 2005 intègre la culture de l’information dans le socle commun des compétences. Le projet d’établissement doit expliciter la politique documentaire. Le Capes de documentation se transforme, les compétences en sciences de l’information s’imposant progressivement dans les épreuves écrites. Enfin, une nouvelle circulaire de mission est attendue depuis quelque temps déjà. Voilà beaucoup de raisons qui rendaient nécessaire la refonte du texte précédent *.

Un manuel pratique et théorique

Ce « livre bleu » est destiné à ceux qui souhaitent préparer le Capes de documentation et connaître aussi bien les modalités de recrutement que les savoirs à acquérir, avoir une idée des tâches à remplir que connaître les débats de la profession. Il remplira certainement cette fonction. Il est, en effet, à l’image du Capes lui-même, à la fois théorique et pratique.

Il est pratique lorsqu’il présente le statut, la formation initiale et continue, les missions, les concours. Il est plus théorique lorsqu’il s’agit d’expliquer la mise en place du système d’information, la formation à la maîtrise de l’information, la mission éducative et d’ouverture sur le monde ou les politiques documentaires. Mais même dans ce cas, les explications sont relayées chaque fois par une série de fiches pratiques situées en annexe du chapitre. On y trouve des modules de formation, des séquences pédagogiques, la présentation d’une méthode de travail pour participer au projet d’établissement…

Ainsi, le texte est efficace, parlant et va à l’essentiel pour les candidats au Capes. Il est très documenté, aborde la question de l’enseignement de la documentation comme discipline scolaire, propose une intéressante présentation critique de la notion même de référentiel. Il prend en compte l’évolution de la réflexion en matière de politique d’acquisition, intègre des problématiques de veille, présente de manière simple les notions d’informatique documentaire nécessaires (normes, métadonnées, HTML…).

Au plus près du programme du Capes

S’il faut nuancer notre propos, nous regretterons une certaine clôture sur la documentation scolaire, oubliant les questions posées par la documentation en général ou par la bibliothéconomie. Par exemple, la dimension de l’économie et de la gestion est à peu près absente. Les coopérations nationales ne sont pas vraiment abordées, pas plus que l’ouverture internationale. La notion de bibliothèque numérique ou l’évolution des pratiques de lecture ne semblent pas faire partie des préoccupations. La modernité se joue dans ce texte dans des bornes comprises entre les évolutions techniques et les nouveaux dispositifs pédagogiques. Globalement, les auteurs maîtrisent certainement mieux les sciences de l’éducation que celles de l’information.

Mais ces reproches sont seulement la constatation des défauts allant avec les qualités du texte. Car nous sommes dans l’ensemble au plus près du programme du Capes et de l’esprit des épreuves aujourd’hui. Il semble donc difficile de s’inscrire à l’épreuve sans lire ce « livre bleu ».

  1.  (retour)↑  Le livre bleu des enseignants-documentalistes, 2003.