entête
entête

Faire vivre une bibliothèque jeunesse

guide de l'animateur

sous la direction de Viviana Quiñones ; illustrations de Zaü. Paris : la Joie par les livres, 2005. – 190 p. ; 25 cm. ISBN 2-9513753-7-9 : 25 €

par Christine Péclard

Hors-série de la revue Takam Tikou, ce guide est conçu comme un support d’autoformation à l’usage des bibliothécaires africains chargés d’animer un secteur jeunesse. Depuis une vingtaine d’années, en effet, les bibliothèques sont en plein développement dans les pays d’Afrique subsaharienne et la demande de formation est forte. C’est pour y répondre que l’équipe de la Joie par les livres a rédigé ce guide, organisé en trois parties : « Les bases » ; « Faire vivre la bibliothèque : l’animation » ; « Animer des formations ».

Dans chaque partie, les textes théoriques, rédigés par les spécialistes des différents domaines, sont suivis de travaux pratiques, dans un souci très pragmatique de mise en application des connaissances nouvellement acquises. Les différentes contributions ont été rédigées, soit par des spécialistes de la littérature de jeunesse et des pratiques de la lecture chez les jeunes, soit par des professionnels impliqués dans la coopération avec l’Afrique.

En 190 pages, cet ouvrage réussit à donner des bases en littérature de jeunesse indispensables à tout professionnel soucieux d’être « un passeur de livres, un éveilleur de curiosités, un montreur de merveilles » comme le revendique Nic Diament dans son introduction.

Les bases

La première partie, consacrée aux bases, est subdivisée en trois thèmes : la lecture, les bibliothèques et les livres.

C’est à Geneviève Patte qu’il revient de mettre en perspective les enjeux de la lecture. Puis la problématique est située dans le cadre de l’Afrique francophone : Aline Présumey s’appuie sur sa grande expérience des bibliothèques africaines pour étudier le thème de l’enfance et de la lecture en Afrique francophone. L’alphabétisme et l’instruction en Afrique sont analysés par Anne-Lise Schmitt, sociologue de la culture.

Une typologie des bibliothèques, établie par Françoise Danset, introduit le deuxième thème. Deux articles consacrés aux bibliothèques publiques et scolaires en Afrique francophone délimitent le sujet, tandis que Geneviève Patte précise les missions des bibliothèques pour la jeunesse.

Le troisième thème, consacré au livre, s’ouvre sur la description de la chaîne du livre en Afrique avant d’être replacé dans le contexte plus large du livre comme objet matériel.

Claude Hubert-Ganiayre brosse un remarquable tableau de l’histoire de la littérature de jeunesse en moins de deux pages, suivi par la déclinaison aussi brillante que dense des différents genres, traités essentiellement par les collaborateurs de la Joie par les livres : l’album par Nathalie Beau ; les premières lectures et la presse par Aline Eisenegger ; le roman, le théâtre et la poésie par Françoise Ballanger ; le conte par Évelyne Cévin ; la bande dessinée par Olivier Piffault.

Les documentaires et les cédéroms pour la jeunesse sont présentés par Georgia Leguem, bibliothécaire à la Médiathèque des enfants de la Cité des sciences, tandis que Véronique Soulé, responsable de Livres au trésor, se consacre à l’étude d’Internet en bibliothèque jeunesse. Tony Di Mascio, alors directeur de l’association Lecture Jeunesse, fait le point sur les ouvrages de référence.

Marie Laurentin et Viviana Quiñones, rédactrices de Takam Tikou, offrent un panorama de la littérature pour enfants d’Afrique francophone et donnent des conseils pour la sélection et l’acquisition des livres.

Faire vivre la bibliothèque

Dans la deuxième partie, « Faire vivre la bibliothèque », introduite par Geneviève Patte et Nic Diament, les mêmes spécialistes proposent des idées d’animation pour les différents genres concernés et Lucile Trunel, responsable de la formation à la Joie par les livres, donne des conseils pour présenter des livres, organiser un événement ou des journées « temps fort ».

De plus, Claire Sentis, formatrice en Afrique et en France, répertorie des « idées-lecture » : jeux éducatifs, concours de lecture, découverte du dictionnaire. Les tout-petits ne sont pas oubliés, et Joëlle Turin puise dans son expérience au sein de l’association Acces (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations) un grand nombre d’idées d’animation.

Christian Poslaniec, directeur de Promolej (Promotion de la lecture et de l’écriture des jeunes), propose des activités et des jeux autour de la lecture, plus réalisables dans le contexte des bibliothèques scolaires, avec un public captif, que dans celui des bibliothèques de lecture publique. Quant à Marie Girod, bibliothécaire, formatrice et responsable de l’association À fond la science, elle se consacre aux animations autour des documentaires et donne des conseils pour monter une exposition.

Enfin, Sylvie Moussaoui et Patrice Hauguel s’interrogent sur les relations entre la bibliothèque et l’école et sur la manière d’animer une bibliothèque scolaire.

La formation

La troisième partie est consacrée à la mise en place de formations. Françoise Hecquard, bibliothécaire spécialisée dans la formation des adultes, donne des principes pédagogiques de base pour animer un stage et Viviana Quiñones propose, en guise de travaux pratiques, la réalisation d’un stage sur l’animation en bibliothèque jeunesse.

Enfin, un carnet d’adresses recense les organismes africains, français ou internationaux auxquels les bibliothécaires en formation peuvent s’adresser.

Comme on le voit, rien n’est laissé au hasard dans la distribution des différentes contributions : le résultat ne peut être qu’excellent !

Une remarque cependant : le propos risque d’être limité par la destination clairement affirmée de ce guide, tant par les articles consacrés aux bibliothèques et aux livres d’Afrique francophone que par les illustrations de Zaü, parfaitement adaptées au sujet, et les photographies de bibliothécaires et d’enfants africains, couleur sépia. Or tout apprenti bibliothécaire pourrait utiliser ce guide avec profit. Il serait regrettable que certains ne se sentent pas concernés.