entête
entête

Claudine Belayche

Hugues Van Besien

Les bibliothèques de collectivités territoriales

guide de gestion administrative et financière

préf. de Jean-Marc Legrand. Paris : Éd. du Cercle de la librairie, 2004. – 318 p. ; 24 cm. – (Bibliothèques). ISBN 2-7654-0891-2 : 40 €

par Marie-Thérèse Pouillias

D’entrée de jeu, ce guide place les bibliothèques territoriales au cœur de leur environnement et de leur champ d’action.

Les conséquences des politiques de décentralisation et d’intercommunalité

Après un rappel de l’organisation générale des collectivités territoriales, définie par le principe de libre administration, les auteurs dressent le cadre administratif dans lequel évoluent les bibliothèques en marquant de façon explicite leurs interrelations hiérarchiques et fonctionnelles au sein des collectivités.

Ils prennent en compte l’intégration du service culturel de lecture publique dans l’évolution des modes de gestion, désormais soumis aux exigences de proximité et de territorialisation.

Ils explorent le « maquis » des politiques contractuelles et rappellent les incidences sur la vie des établissements des évolutions issues des politiques de décentralisation et d’intercommunalité.

Sous la rubrique « budgets et comptabilité publique et gestion des ressources humaines », les auteurs rassemblent l’arsenal des principes et des procédures qui régit le fonctionnement du service territorial. Les notions de base sont explicitées tout au long du parcours budgétaire. Les auteurs ne manquent pas de passer en revue la panoplie des participations financières des différents échelons qui contribuent au développement de la lecture publique.

Il en est de même pour la partie « ressources humaines », où les règles fondamentales de la gestion publique qui régissent la vie des fonctionnaires et des agents des services publics sont définies avec la mesure de la réalité quotidienne : modalités de recrutement, gestion des carrières, primes et régime indemnitaire, formation.

Ces règles englobent aussi celles qui s’appliquent en matière de temps de travail, de congés, avec les interférences d’organisation du service public et leur corollaire obligé, à savoir la gestion des plannings.

Les auteurs ont pris le soin de rappeler les obligations de l’agent contribuant au service du public : devoir de discrétion, obligation d’information, obligation de réserve, neutralité du service public.

Un parfait vade-mecum

La particularité de ce guide est, aussi, de rappeler le statut de la bibliothèque qui est un service ouvert aux publics, dont les handicapés, et les obligations qui en découlent tant en termes de bâtiment, de sécurité que de conditions d’accès et d’utilisation des locaux.

La gestion d’un chantier de construction est décrite sous l’angle d’une opération de marché public. C’est aussi en tant qu’acte juridique d’organisation que sont présentés le règlement intérieur et ses modalités d’accès aux services.

Politique documentaire et action culturelle, également soumises à l’application des règles relatives à la commande publique et au code de la propriété intellectuelle, n’échappent pas à l’analyse juridique, jalonnée par l’évolution de l’offre culturelle et de ses usages.

Le dernier champ d’investigation porte sur la coopération entre les bibliothèques dans ses formes institutionnelles et associatives, au plan national et international.

Au final, ce guide fournit une somme de connaissances, interprétée et maîtrisée grâce à une riche pratique professionnelle. Parfait vade-mecum, il va, sans aucun doute, contribuer à améliorer les pratiques de gestion au sein des bibliothèques, et prendre sa place dans toute bibliothèque professionnelle au bénéfice de la formation initiale et continue.