entête
entête

Laurent Gervereau

Voir, comprendre, analyser les images

4e éd. rev. et augm. Paris : Éd. La Découverte, 2004. –197 p. – [8] p. de pl. ; 22 cm. – (Guides Repères). ISBN 2-7071-4299-9 : 16 €

par Monique Laroze

« La compréhension des images nécessite-t-elle une éducation ? » (sujet proposé aux étudiants concourant pour l’entrée à l’IEP de Paris en 2003).

Si la réponse (positive) va pratiquement de soi, elle nécessite, pour dépasser les banalités d’usage, de faire appel à un ensemble de notions au croisement de différentes disciplines. C’est précisément le mérite de cet ouvrage que de fournir des clés d’orientation dans le monde toujours plus complexe des images qui nous submergent.

Un guide dans le foisonnement de la recherche contemporaine

Publié dans la collection « Guides Repères », il est conçu comme une initiation pratique à la problématique de la compréhension des images, suivant une démarche en trois parties, clairement présentée en introduction.

La première partie pose des jalons pour guider le lecteur novice dans le foisonnement de la recherche contemporaine. Elle constitue, en une vingtaine de pages, une introduction à l’histoire des méthodes d’analyse de l’image, qui réussit le tour de force de présenter l’apport des grandes disciplines comme l’histoire, l’histoire de l’art, la philosophie, la linguistique et la sémiologie, et de mettre en perspective un certain nombre de théoriciens dont la contribution en la matière a été décisive.

La deuxième partie propose une grille d’analyse de l’image en trois étapes (description, étude du contexte, interprétation), exposée de façon rigoureuse et méthodique, et appuyée sur des exemples concrets, ce qui renouvelle l’intérêt. Pouvant être utilisée aussi bien par les novices que par les chercheurs, cette grille très détaillée n’a pas forcément vocation à être remplie de manière exhaustive, mais l’application de l’intégralité de la procédure évite de passer à côté de pans entiers de la signification.

La troisième et dernière partie, « Sources et cas concrets », répertorie dix-sept catégories d’images, de l’affiche au timbre-poste en passant par le plan, la photographie et les sites Internet, chacune étant illustrée d’un exemple. C’est un chapitre extrêmement agréable à lire, qui, par la variété des images proposées, d’une carte postale de la Grande Guerre à une pochette de disque des Beatles, évite la monotonie de l’énumération en renouvelant les interprétations et en diversifiant les approches.

On regrette toutefois que l’approche du cinéma, abordé ici uniquement par le biais réducteur d’un vidéogramme issu d’un reportage de télévision, soit vraiment trop courte. Il est vrai que ce médium si spécifique mérite un guide à lui seul !

Une mini-encyclopédie thématique

Répartis au long de l’ouvrage, figurent de nombreux et précieux « encadrés » distingués par une typographie différente, qui exposent en une ou deux pages un panorama ou un bref historique de certaines techniques, disciplines, ou supports d’images (par exemple Internet) et composent comme une mini-encyclopédie thématique très bien faite pour une première approche.

La bibliographie de 12 pages, classée par ordre alphabétique, est déjà très riche pour une initiation ; elle associe classiques incontournables et auteurs moins connus, avec de précieuses références au domaine non occidental. Il est dommage tout de même qu’elle n’ait pas été mise à jour, l’ouvrage le plus récent de la liste datant déjà de 1993, et qu’il ne soit pas fait état, par exemple, de l’apport de Marie-José Mondzain à toute la thématique de l’icône.

Le répertoire des sources inventoriant les grandes collections d’images sera particulièrement apprécié des bibliothécaires. Il omet malheureusement de citer le choix de films documentaires diffusés par la Direction du livre et de la lecture dans les bibliothèques publiques 1 qu’il serait judicieux de mentionner dans une prochaine édition (laquelle pourrait également corriger quelques – rares – coquilles).

Complétant les annexes, un index des noms propres et une table récapitulative des fameux « encadrés » se révéleront très utiles pour la référence rapide.

D’une grande lisibilité, tant du point de vue de la typographie, qui relaie parfaitement son plan clair et détaillé, que du point de vue du contenu, jamais « jargonnant », cet ouvrage devrait être utilisé avec profit par les étudiants comme par les enseignants soucieux d’aborder avec leurs élèves l’univers multiple et séduisant de l’image, et de les prémunir contre les éventuelles manipulations dont elle peut faire l’objet.

  1.  (retour)↑  Accessible sur le site http://www.culture.gouv.fr