entête
entête

Lesen fördern in der Welt von morgen

Modelle für die Partnerschaft von Bibliothek und Schule

bearb. von Andreas Mittrowann, Ute Palmer-Horn. - Gütersloh : Bertelsmann Stiftung, 2000. – 196 p. ; 30 cm. - ISBN 3-89204-524-0

par Susanne Peters

Depuis sa création en 1977, la Fondation Bertelsmann accompagne le travail des bibliothèques publiques allemandes. Ses activités portent sur la création de modèles pratiques de bibliothèques, sur le développement de concepts modernes de gestion et d’organisation, sur la formation continue et permanente des cadres supérieurs en bibliothèque, ainsi que sur le développement de la lecture.

Le partenariat bibliothèque-école

Cet ouvrage rend compte du projet « Bibliothèque publique et école : nouvelles formes de partenariat », soutenu par la Fondation et mené en collaboration avec 6 bibliothèques municipales et 42 écoles (tous niveaux confondus) de 1995 à 2000. Ce projet avait comme objectif d’explorer les moyens qui permettraient d’augmenter le nombre de jeunes lecteurs, de faire de la lecture une habitude tout au long de la vie et d’assurer une coopération méthodique et efficace entre la bibliothèque et l’école 1. Il va de soi que, dans le contexte de cette étude, la notion de « lecture » comprend la faculté de localiser, de choisir et d’assimiler des informations sous n’importe quel support.

L’ouvrage est composé de trois parties de longueurs inégales dont la première donne les grandes lignes du projet tout en soulignant la nécessité d’une stratégie de marketing commune. Celle-ci, organisée sur quatre niveaux 2, propose une répartition des différentes tâches entre école et bibliothèque. Ensuite, les lignes directrices du projet sont développées, comme la prise en compte des besoins des élèves, le lien entre les différentes offres et l’évaluation des actions entreprises.

Avec ses 133 pages, la deuxième partie est la plus substantielle. Partant d’une idée essentielle – à savoir le développement de la lecture au cours des dix premières années de la scolarité – les participants ont préparé un catalogue de propositions, une variété de programmes à proposer en bibliothèque et à l’école : non pas des séances ou des événements isolés, mais des programmes de travail « en spirale » (Spiralcurriculum). Autrement dit, chaque proposition doit être interprétée comme une pierre apportée à la construction (Baustein) d’un système modulaire analogue à un jeu de construction. Les expériences menées au long de ce projet ont permis de différencier quatre types d’actions interdépendantes : des visites guidées dans la bibliothèque, par exemple des programmes de « découverte », de « jeux et joie du livre », de la « galaxie bibliothèque » jusqu’au « rallye de la bibliothèque » ; la présentation des médias à l’école par la bibliothèque : ce sont des documents sélectionnés sur des thèmes précis et sous n’importe quel support (Medienkisten) que les bibliothécaires présentent et expliquent, puis laissent à l’école jusqu’à la conclusion du projet scolaire ; l’enseignement dans la bibliothèque, et notamment la recherche bibliographique avec les outils traditionnels, l’OPAC, Internet, etc. Dans ce cas, les ressources ne sont pas sélectionnées par la bibliothèque comme ci-dessus, mais par les élèves eux-mêmes (par exemple, une recherche a consisté à trouver des informations sur l’Holocauste) ; des « nuits de lecture » (Lesenächte) faites d’animations variées autour de la lecture tout au long d’une nuit.

Outre les descriptions détaillées des différentes activités proposées, nous trouvons également les estimations du temps requis pour l’élaboration et l’exécution de chaque produit 3.

Évaluations et principes

Enfin, la troisième partie fournit les évaluations quantitative et qualitative des actions menées au cours des cinq années du projet et un catalogue de dix principes sur la lecture et le développement de la lecture. Ceux-ci n’offrent rien de surprenant ou de nouveau quand ils soulignent l’importance des rôles respectifs des différents acteurs de l’interaction, l’intégration des actions dans le projet scolaire, l’encouragement à l’aspect créatif dans la lecture, l’interconnexion des ressources d’une région, etc. La présentation de ces recommandations sous une forme claire et succincte paraît néanmoins utile et rappelle que la plupart des idées avancées et des outils recommandés sont bien connus, tandis que leur application laisse toujours à désirer – en Allemagne comme ailleurs.

Les participants au projet considèrent le fruit de leur travail de manière positive, et ont, par conséquent, mis en place une gamme d’offres pour les élèves, de telle sorte que chaque classe ait au moins un contact annuel avec la bibliothèque municipale. Mais le rôle des bibliothèques scolaires n’est malheureusement pas suffisamment abordé ; on ne parle d’elles qu’en passant, plutôt comme des partenaires potentiels.

La Fondation désire poursuivre par des manifestations ponctuelles et a programmé un colloque en octobre 2000, afin de présenter les initiatives à succès des dernières années et de discuter le thème « La lecture en 2020 ».

L’examen de l’ouvrage laisse une impression mitigée. Nonobstant sa présentation pédagogiquement achevée et la gamme d’exemples présentés fort intéressants, le livre convainc moins lorsqu’il pose en hypothèse qu’il n’y a aucune différence entre l’attention aux jeunes en tant que « consommateurs » et le profond souci d’offrir des outils essentiels dans un monde de plus en plus saturé d’informations.

  1.  (retour)↑  Pour ce projet, on a également étudié des actions similaires lancées ailleurs – le projet de la New York Public Library, « Connecting Libraries and Schools » par exemple, ou encore, en Allemagne elle-même, les activités de la « Stiftung Lesen » : http://www.stiftunglesen.de
  2.  (retour)↑  - 1. Étude des marchés : rechercher les besoins. 2. Politique des produits : développer l’offre. 3. Politique de la distribution : transmettre l’offre. 4. Politique de la communication : faire connaître l’offre.
  3.  (retour)↑  De plus amples informations se trouvent sur le site de Bertelsmann : http://www.stiftung.bertelsmann.de