entête
entête

Exploit

Au-delà des anciennes limites, de nouvelles voies pour les bibliothèques européennes

Alix Chevallier

Le 24 mars 1999, s'est déroulé à Leipzig un colloque pan-européen 1 intitulé : « Au-delà des anciennes limites, de nouvelles voies pour les bibliothèques européennes », colloque qui s'inscrit dans le cadre du programme « Télématique pour les bibliothèques », lancé en 1990 par la Commission européenne (DGXIII), et plus précisément d'EXPLOIT (Exploitation of the Results of the Libraries Programme) 2. Organisé en trois temps, il avait pour objectif de faire se pencher décideurs politiques et acteurs responsables sur le rôle des bibliothèques dans la société d'information en réseau.

Trois présentations-clé

Michael Naumann, secrétaire d'État allemand à la Culture et aux Médias, a situé les enjeux politiques du transfert des connaissances en Europe et assigné aux bibliothèques, ainsi qu'aux archives et aux musées, à côté de leur mission de gardiens du savoir et de la culture, celle de centres de diffusion des connaissances et de prestataires de services en réseau, garantes de la libre circulation des données, dans le respect de la propriété intellectuelle, ainsi que de l'égalité d'accès par tous à l'information multimédia grâce à l'utilisation des technologies modernes.

B. Fryer, de l'université de Southampton, a mis l'accent sur la contribution des bibliothèques au développement d'une société d'éducation permanente, par l'accès au savoir et à l'information au bénéfice de la démocratie, du développement individuel et de la cohésion sociale.

F. De Bruyne, de la Commission européenne, DG XIII/E, a présenté le rôle des bibliothèques dans ce qui tend à devenir un « marché global électronique » et rappelé l'approche réaliste de l'Europe avec la publication en 1994 du rapport Bangemann sur « L'Europe et la société globale d'information » et du plan d'action « L'Europe en route vers la société d'information », le tout émaillé de réflexions d'ordre juridique. Depuis 1990, l'Europe s'est employée à stimuler et à catalyser le changement dans le domaine des bibliothèques ; avec le 5e PCRD 1998-2002 (programme cadre de recherche et développement), elle vise à leur intégration dans la « société de réseau » par la création et la conservation de grandes réserves de ressources numériques, la normalisation et l'offre de services novateurs à la communauté, tandis que le secteur privé s'appliquera à développer infrastructures et applications.

Les programmes de l'union européenne

Lorcan Demsey, de l’UKOLN (UK Office for Library and Information Networking), a esquissé de nouvelles orientations en insistant sur l'environnement technologique en plein essor (Internet, Web) au sein duquel les bibliothèques sont appelées à évoluer, c'est-à-dire un espace en réseau partagé où de nouvelles méthodes et pratiques s'imposent aux bibliothèques, tant dans le domaine technologique (approches structurées et normalisées, mesures propres à garantir la sécurité des données et les droits) que dans celui des services à valeur ajoutée et des accès plus conviviaux ouverts à des utilisateurs actifs.

Les résultats du programme « Télématique pour les bibliothèques » de 1990 à 1998 (87 projets, 3 actions concertées, 14 mesures d'accompagnement, 654 participants) ont été présentés par Barbara Lison-Ziessow, de la bibliothèque municipale de Brême, qui a également décrit sept projets illustrant le rôle des bibliothèques comme prestataires de service.

Une table ronde réunissant des hommes politiques, des représentants des télécommunications, des bibliothèques, de l'édition et de la recherche a permis de mettre en évidence :

– la nécessité pour les responsables politiques de gérer les innovations technologiques et l'économie de l'information et de la communication, d'appliquer davantage leur attention au contenu de l'information, à sa lecture et à l'éducation des citoyens et d'organiser une maîtrise coordonnée d'Internet ;

– la nécessité pour les secteurs public et privé d'œuvrer en commun, institutions culturelles, télécommunications, sociétés d'éditions de multimédias et médias, afin de créer les conditions les plus propices à l'accès et à la circulation de l'information ;

– la reconnaissance du rôle irremplaçable des bibliothèques comme centres de ressources dans le domaine de la recherche, et comme centres de conservation et de diffusion du savoir et d'éducation ;

– un avenir pour le livre imprimé, à côté de cette nouvelle bibliothèque sur Internet à utiliser de manière critique et sélective, et de ce nouvel environnement, mélange de graphique, de son et d'image où la langue parlée a perdu beaucoup de sa force.

En conclusion, institutions démocratiques, les bibliothèques sont appelées à tenir un rôle culturel et éducatif majeur dans la société globale d'information en réseau. Le 5e PCRD de la Commission européenne, notamment l'action-clé III « Contenu et outils multimédias » du programme « Société de l'information conviviale », vise à accélérer leur mutation pour la meilleure satisfaction des publics.

  1.  (retour)↑  Ce colloque, dont l’initiative revient à Klaus-Dieter Lehmann, président de la Stiftung Preusssiche Kulturbesitz, était organisé par la Deutsche Bibliothek, le Deutsches Bibliotheksinstitut, le British Council, le UK Office for library and Information Networking (UKOLN) et la foire de Leipzig.
  2.  (retour)↑  Au sein du programme « Télématique pour les bibliothèques », EXPLOIT est une mesure d’accompagnement dont l’objectif est la dissémination de ses résultats et leur utilisation par le marché des systèmes de bibliothèques et d’information.