entête
entête

La Bibliothèque de l'Académie nationale de médecine

Réouverture

Françoise de Sainte-Marie

Après une période de travaux destinés à offrir aux lecteurs une salle de lecture complètement rénovée, la bibliothèque de l’Académie nationale de médecine 1, installée depuis 1902 dans l’hôtel de la rue Bonaparte, construit par l’architecte J. Robert, a rouvert ses portes en octobre 1998.

Elle conserve, depuis la création de l’Académie en 1820, les fonds hérités des Compagnies de l’Ancien Régime – l’Académie royale de chirurgie et la Société royale de médecine –, et ceux de la Société de l’École de médecine et du Comité central de la vaccine. Ces fonds, auxquels il faut ajouter les Archives de l’Académie conservées depuis le XIXe siècle et les papiers d’académiciens, représentent 1 200 cartons d’archives.

La bibliothèque s’est constituée par le dépôt d’ouvrages et de périodiques lors des séances de l’Académie et, à partir de 1836, grâce à des échanges de publications avec le Bulletin de l’Académie de médecine.

Elle s’est enrichie, par dons, legs et achats, de documents antérieurs à 1820 : manuscrits (800 volumes), ouvrages, documents d’archives.

Le Fonds Daremberg

Le premier bibliothécaire de l’Académie nationale de médecine, fut, en 1846, Charles-Victor Daremberg (1817-1872), médecin, docteur en philosophie, helléniste, historien de la médecine et bibliophile passionné. Sa bibliothèque personnelle a été rachetée par l’Académie de médecine après sa mort.

Le « Fonds Daremberg » rassemble une collection de périodiques médicaux anciens, 113 incunables, 2 000 documents relatifs à l’histoire des sciences médicales et 4 000 ouvrages médicaux publiés entre 1501 et 1870. Il représente la bibliothèque idéale de l’historien de la médecine au XIXe siècle et, quantitativement, la moitié de la collection des ouvrages anciens de l’établissement.

L’édition médicale des XVIIIe et XIXe siècles est particulièrement bien représentée, autant en ce qui concerne les périodiques – 4 000 titres (dont 500 en cours) – que les ouvrages.

Médecine et santé publique

La bibliothèque, chargée de la documentation de l’Académie dans le domaine des sciences biomédicales, est spécialisée en histoire de la médecine et en santé publique. Ses fonds les plus riches concernent aussi la gynécologie, l’obstétrique, ainsi que le thermalisme… Elle possède également 3 000 dossiers biographiques de membres de l’Académie et de médecins.

En 1943, le Handbook of Medical Practice plaçait la bibliothèque de l’Académie nationale de médecine au septième rang des bibliothèques médicales du monde. Depuis, elle a su s’adapter à l’évolution de l’information scientifique, tout en développant les acquisitions et en assurant la conservation, la mise en valeur et la communication de ses collections. Elle possède 400 000 volumes environ.

Par ailleurs, la bibliothèque s’est vu confier la garde des collections artistiques de l’Académie : 85 tableaux, 137 sculptures, et 800 médailles. Grâce à ces collections, auxquelles il faut ajouter un fonds de 8 000 portraits de savants et médecins (estampes et photographies), elle dispose d’une documentation iconographique très importante et très demandée.

  1.  (retour)↑  La bibliothèque de l’Académie nationale de médecine est ouverte du lundi au vendredi de 10 h à 18 h, sauf le mardi (consacré aux séances de l’Académie) à l’adresse suivante : 16 rue Bonaparte 75272 Paris Cedex 06 - Tél. 01 46 34 60 70 / Fax 01 43 25 84 14