entête
entête

Les Cédéroms comme outils de mise en valeur des collections patrimoniales

Afin de mettre en valeur leurs collections patrimoniales tout en les protégeant, les bibliothèques municipales produisent aujourd’hui des cédéroms qui permettent l’accès à des documents naguère encore impossibles à consulter.

Trésors médiévaux de la bibliothèque municipale de Grenoble

Fruit d’une coopération originale entre la bibliothèque municipale de Grenoble 1 et les lycées André-Argouges de Grenoble (lycées technique et professionnel), le cédérom Trésors médiévaux de la bibliothèque municipale de Grenoble est désormais disponible.

Il constitue, d’une part, un projet d’établissement, pour les lycées Argouges, et, d’autre part, pour la bibliothèque municipale, un outil multimédia permettant de répondre aux demandes d’un large public et de lui présenter quelques-uns des documents les plus précieux de son fonds, caractéristiques des collections de l’institution. Ce cédérom, dont la réalisation s’est étendue sur deux années scolaires, est l’œuvre conjointe de deux équipes : les conservateurs des fonds patrimoniaux et un photographe pour la bibliothèque municipale ; les enseignants d’arts appliqués, d’industries graphiques et d’infographie, ainsi que deux classes de terminale, pour les lycées Argouges.

Du manuscrit au livre imprimé

Issu d’une sélection rigoureuse des documents, du manuscrit le plus ancien conservé à la bibliothèque (IXe siècle) aux ouvrages imprimés au début du XVIe siècle, le cédérom retrace, à travers plus de 130 vignettes et notices commentées, l’histoire du livre. Il met particulièrement l’accent sur le passage du manuscrit au livre imprimé, en lien continuel avec l’histoire de la bibliothèque municipale de Grenoble et des collectionneurs qui ont contribué au rassemblement de ces trésors.

Les bibles enluminées de la Grande-Chartreuse, rapportées du célèbre monastère, à la suite des confiscations révolutionnaires, par le bibliothécaire Jacques-Joseph Champollion-Figeac, côtoient la collection de livres d’Heures de Mgr de Caulet, évêque de Grenoble à la fin du XVIIIe siècle ; les manuscrits profanes ou à usage monastique révèlent la variété des collections, tandis que les incunables, regroupés selon leur région de provenance, montrent la diversité des textes diffusés grâce à l’imprimerie ; enfin, quelques imprimés du début du XVIe siècle et des reliures d’exception complètent ce florilège des collections abritées par la bibliothèque.

Le parcours s’effectue par chapitre ou groupe d’œuvres, chacun comprenant une présentation générale ; chaque vignette retenue s’accompagne de zooms et d’un commentaire, des liens hypertextes permettant une navigation continue et complète entre œuvres, histoire de la province, de la ville ou de la bibliothèque. Enfin, un lexique des termes techniques, en partie illustré, et des animations sur la calligraphie complètent l’aspect didactique du cédérom, qui comporte également plusieurs écrans d’aide.

Quelques œuvres significatives de ce premier volet – médiéval – sont consultables sur Internet http://www.bm-grenoble.fr et l’entreprise devrait se poursuivre avec un second volet couvrant les collections depuis la Renaissance jusqu’à la période contemporaine.

En Champagne-Ardenne

L’association Interbibly 2, qui regroupe des bibliothécaires de Champagne-Ardenne, et la société Index +, spécialisée dans la conception, la réalisation, la production et l’édition de produits multimédias, viennent de réaliser un cédérom intitulé Trésors des premiers imprimeurs : la naissance de l’imprimerie dans l’Europe du XVe siècle. Ce cédérom permet de découvrir une cinquantaine d’incunables parus entre 1455 et 1500 et conservés à Châlons-en-Champagne, Charleville-Mézières, Chaumont, Épernay, Langres, Reims, Sedan et Troyes.

L’auteur, Dominique Brisson, s’est attachée à présenter le contexte économique et socioculturel du XVe siècle. Quarante-neuf incunables et trois manuscrits sont présentés, dont les célèbres Adages d’Érasme ou la Bible à 42 lignes de Gutenberg. Plusieurs niveaux de découverte sont proposés : la découverte des caractéristiques, de l’histoire et du contenu de ces livres, le feuilletage des plus belles pages, la possibilité de zoomer.

Ce cédérom rend compte des thèmes des ouvrages imprimés, par exemple la médecine, la géographie, la théologie. Il traite des grandes figures qui mirent au point et perfectionnèrent la technique d’impression typographique et de gravure sur bois, et de ceux au service desquels se mettait l’imprimerie : les auteurs. Toutes les techniques employées, et tous les éléments constitutifs sont décrits en détail et explicités. Une chronologie replace les dates d’impression des principaux incunables et les dates des acteurs clés de cette révolution du XVe siècle. Enfin, un index thématique facilite la navigation.

L’utilisateur suit un parcours personnalisé que le système élabore en fonction des centres d’intérêt choisis, figurés par des vignettes et organisés en sept grandes rubriques : imagiers, techniques, savoirs, ouvrages, personnages, contexte et descriptifs 3.

  1.  (retour)↑  Bibliothèque municipale de Grenoble, Marie-Françoise Bois-Delatte, 12 bd Maréchal-Lyautey, BP 1 095 38021 Grenoble Cedex. Tél. 04 76 86 21 00, fax 04 76 86 21 19.
  2.  (retour)↑  Interbibly, Espace catalaunien, 7 rue Thiers 51 000 Châlons-en-Champagne. Tél. 03 26 65 02 08.
  3.  (retour)↑  Signalons également que la bibliothèque municipale de Besançon, l’université de Franche-Comté et la société Kairos Vision viennent d’éditer un cédérom, qui reprend en l’améliorant, le cdi (Compact Disc Interactif) qui portait le même titre : Le Psautier de Bonmont : calligraphie et enluminure au Moyen Âge (XIIIe siècle), document conservé à la bibliothèque municipale de Besançon. Une navigation plus facile, la présence d’un glossaire et la possibilité d’agrandir certains détails améliorent de beaucoup la consultation. Bibliothèque municipale de Besançon, 1 rue de la Bibliothèque, BP 09, 25012 Besançon Cedex. Tél. 03 81 61 98 77, fax 03 81 61 98 77.