entête
entête

Univers d'écriture

Photographies de Gilbert Nencioli ; préface de Bernard Pivot, évocation de François Nourissier. Paris : Criterion, 1995. - 224 p. ; 25 cm. ISBN 2-7413-0134-4. 239 F

par Martine Poulain

De prime abord, on hésite entre le sentiment de lassitude et celui de répétitivité. Si les premiers ouvrages consacrés aux appartements d'écrivains et aux lieux d'écriture ont comblé un manque et été accueillis avec intérêt, on se lasse de ce qui semble être devenu une mode, dont l'origine semble plus être la satisfaction de visées commerciales n'ayant que peu à voir avec un intérêt pour les conditions de création des oeuvres litttéraires.

Ce nouvel ouvrage limite lui aussi singulièrement l'approche. Il consiste surtout en une succession de photos de « chambres d'écrivains » et en un court propos de l'écrivain concerné, disant pourquoi sa terre d'élection présente un tel visage. Cinquante-neuf écrivains ont ainsi accepté de livrer leur espace privé au regard du photographe. Celui-ci peut être fait de classicisme ou de modernité, de luxe ou d'austérité, d'abondance ou de sécheresse, être un univers livresque ou sans livres, de papier et/ou d'écran. L'oeil du lecteur pourra en tout cas trouver de quoi satisfaire sa curiosité, et rêver à la manière dont lui, futur écrivain devenu suffisamment célèbre pour entrer dans ce type de panthéon, pourra préparer sa chambre pour de futurs photographes et journalistes, qui ne manqueront pas, un jour, de s'intéresser à lui...

Jules Roy, Jorge Semprun, Philippe Sollers, Jean d'Ormesson, Jean Tardieu, Patrick Modiano font partie d'un ensemble agréable à l'oeil. Les photographies sont superbes. Raymond Devos lui-même s'est prêté au jeu : « Le crayon », dit-il, « c'est quand même une mine ».