entête
entête

Lois Mai Chan

John P. Comaromi

Mohinder P. Satija

Dewey Decimal Classification

a Practical Guide

Albany, N.Y. : Forest press, 1994. - XIV- 211 p. ; 23 cm. ISBN 0-910608-49-0

par Annie Béthery

Il y a quelques années, s'était instauré dans les bibliothèques publiques un débat - dont le Bulletin des bibliothèques de France s'était d'ailleurs fait l'écho * - sur la présentation des collections : le classement par centres d'intérêt était présenté comme une panacée qui, pour certains, devait conduire à l'abandon du système de classification Dewey. En fait, ce débat est bien retombé aujourd'hui et, l'exemple de la bibliothèque du Mans le montrait déjà alors, il peut être tout à fait intéressant de concilier centres d'intérêt et Dewey.

En fait, la classification décimale de Dewey (CDD) est aujourd'hui très largement utilisée dans les bibliothèques françaises et, depuis les recommandations ministérielles publiées en 1988, des bibliothèques universitaires récemment créées l'ont adoptée ; enfin - last but not least - la Bibliothèque nationale de France l'a retenue pour le classement des très importantes collections qui seront offertes en libre accès au public.

Simplicité et clarté

Ce succès tient évidemment à la simplicité et à la clarté des principes de base et de la notation de ce système décimal de classification dont la première édition, parue anonymement, date de 1876. Cette première édition comptait 44 pages ; la vingtième et dernière en compte 3 378 ! Ces chiffres suffisent à montrer combien, suivant en cela le développement des sciences, des techniques, du savoir en général, cette classification s'est enrichie de nouveaux concepts, de nouvelles données : elle contient aujourd'hui 31 000 rubriques. Par ailleurs, système purement énumératif dans ses premières éditions, la CDD s'est résolument orientée vers une structure à facettes ; cette nouvelle orientation, déjà perceptible dans la dix-huitième édition, s'est nettement affirmée dans la vingtième.

De plus, le développement des tables auxiliaires - aujourd'hui au nombre de sept - permet une indexation de plus en plus fine de documents aux sujets parfois très complexes. Il va de soi que ces enrichissements, ces améliorations, pour avantageux qu'ils soient, ont en contrepartie rendu la tâche de l'indexeur beaucoup plus délicate : construire l'indice correct demande une très bonne connaissance de la table intégrale, et, même si ses auteurs ont multiplié les explications et les directives, l'utilisateur novice se trouve parfois bien dérouté, hésitant devant la marche à suivre.

Une vraie optique pédagogique

C'est pourquoi la parution de ce guide pratique, élaboré par trois spécialistes dont John P. Comaromi, editor de la vingtième édition, nous semble particulièrement bienvenue.

Ses douze chapitres sont rédigés dans une optique très pédagogique ; les trois premiers, qui reprennent en partie l'Introduction générale de la table, sont consacrés à l'histoire et la structure de la classification ; ils donnent toutes les informations nécessaires sur sa présentation typographique, facilitant par là sa lecture et sa consultation et précisant le sens des notes et des instructions ; le quatrième s'attache à l'analyse du sujet d'un document, le cinquième à l'index ; enfin les suivants expliquent les principes de la construction des indices et l'utilisation de chacune des tables auxiliaires.

Les auteurs ont pris soin d'aller pas à pas, de décomposer chaque opération, et surtout de compléter leurs propos par des exemples très bien choisis, du plus simple au plus complexe. Autre souci pédagogique : après chaque chapitre sont proposés des exercices, dont on trouvera la solution en fin d'ouvrage, exercices qui permettent à l'utilisateur de vérifier sa bonne application d'un système qui, simple tant qu'on ne l'utilise qu'en vue de la cotation, l'est beaucoup moins si l'on cherche à indexer de façon très fine.

Une traduction française de ce guide, éditée, comme la table intermédiaire, par l'ASTED (Association pour l'avancement des sciences et techniques de la documentation), devrait paraître par la suite. Nul doute que, en français comme en anglais, il sera d'un grand profit pour tous ceux qui ont à enseigner ou à appliquer un système de classification qui a fait ses preuves dans tous les types de bibliothèques des cinq continents. Avec les éditions complètes de langue anglaise (version papier et version CD-Rom), les éditions abrégées (Cercle de la librairie) et intermédiaire (ASTED), ce guide pratique complète très heureusement la panoplie des instruments indispensables au « parfait indexeur en Dewey ».

  1.  (retour)↑  Dossier « Classifications », Bulletin des bibliothèques de France, t. 33, n. 6, 1988, p. 430-489.