entête
entête

L'information stratégique

dossier

sous la dir. de Brigitte Guyot
Toulouse : IUT-Sciences de la société, Les cahiers du LERASS, 1993. - 196 p.
N° de Sciences de la société, Les cahiers du LERASS, ISSN 1168-1446, 1993, n° 29.

par Arlette Boulogne

Le dernier numéro de la revue Sciences de la société, « revue universitaire interdisciplinaire participant à la valorisation de la recherche théorique et appliquée dans le champ des sciences sociales et humaines » est consacré à l'information stratégique. Quinze contributions de chercheurs issus de disciplines différentes ont été rassemblées par Brigitte Guyot (INTD), permettant à travers des approches transversales et interdisciplinaires d'appréhender ce qui se fait en France dans ce domaine au plan de la recherche théorique et pratique.

Le point sur la question

Deux articles font le point : Brigitte Guyot dresse un état de la littérature internationale sur l'information et la stratégie dans le cadre de l'entreprise et conclut sur un programme de recherche sur l'information spécialisée ; Thierry Lafouge nous propose un panorama des différentes écoles qui se rattachent à la bibliométrie et l'infométrie, avec leurs méthodes, en insistant sur le rôle joué par les statistiques. Quant à Robert Boure et Jean-Louis Darréon, ils rappellent les analyses des années 1980 assimilant l'information à « du pétrole gris ».

Parmi les recherches en cours, William A. Turner traite des réseaux hybrides d'intelligence avec l'étude particulière de la circulation des documents sur support électronique ; Xavier Polanco présente une technique fondée sur la méthode des mots associés développés à l'INIST, technique automatique qui analyse les associations entre mots-clés des données bibliographiques. L'utilisation stratégique des systèmes d'information dans les entreprises de distribution est présentée par Jacques-André Bartoli et Michel Marchesnay montre que la comptabilité d'activité peut être un outil d'information pour la stratégie de l'entreprise.

Propositions de recherches

Deux articles présentent des propositions de recherches : un programme de recherche sur l'incorporation et la matérialisation de l'information spécialisée dans les processus d'innovation (Jean-Louis Coujard, Yvette Salaün), un autre sur les liens entre l'émergence d'une nouvelle économie politique de l'intelligence et celle d'une pensée politico-stratégique européenne autonome (Jean-Max Noyer).

Les cinq papiers suivants sont regroupés dans une partie « acteurs et pratiques ». Marie-Christine Monnoyer-Longé décrit un système interactif d'aide à la décision pour la conception du service et d'un système d'appui au travail intellectuel pour le service au client dans une étude notariale. Patrick Chaskiel, Lylette Lacote et Yvette Vanucci-Cruz Lara parlent, à propos de l'élaboration d'une base de données sur les accords d'entreprise, des difficultés de la formalisation liées à la nature des données et des enjeux que représentent une telle base pour les partenaires (patronat, syndicats). Christian Dutheuil présente la mise en place d'un système global de management de l'information stratégique dans une dizaine d'entreprises industrielles. Dominique Carré s'interroge « sur l'information stratégique recherchée par les salariés et leurs représentants lors de changements techniques dans les entreprises » et des pratiques d'information développées par les comités d'entreprise dans le cadre des lois Auroux. Ahmed Silem, faisant une analyse de contenu thématique à partir d'un corpus de 68 journaux internes d'entreprise, analyse le rôle joué dans la modernisation des entreprises par les pratiques de communication véhiculée par ces journaux. Sous le titre « Producteurs et usagers de systèmes d'information : un rendez-vous manqué ? Le cas de la Bibliothèque de France », Fanny Carmagnat traite des rapports entre l'offre des professionnels de l'information et la prise en compte des besoins des utilisateurs.

Cette livraison des Cahiers du LERASS (lieu d'édition, de ressources et d'animation en sciences de la société) devrait permettre aux lecteurs qui prendront la peine de lire ses articles, d'accès difficile pour certains, de mieux saisir la place et les enjeux représentés par la recherche sur l'information stratégique en France.