entête
entête

LIBER à Barcelone

Marie-Françoise Bisbrouck

Le séminaire LIBER sur la construction des bâtiments de bibliothèques universitaires et de recherche s'est tenu à Barcelone du 30 mars au 2 avril 1993.

Organisé par la Bibliothèque nationale de Catalogne, et notamment par Panyella Vinyet, adjointe du directeur Manuel Jorba, et par le professeur Elmar Mittler, directeur de la Niedersâchsische Staats-und Universitätsbibliothek de Göttingen et président du groupe de réflexion LIBER sur l'architecture des bibliothèques, ce séminaire a accueilli une centaine de participants dont une vingtaine d'architectes et ingénieurs.

De très nombreux bibliothécaires espagnols l'ont suivi, signe indéniable de leur intérêt pour le développement des bibliothèques, qui passe bien souvent par la construction de bâtiments nouveaux ou par l'extension importante et la restructuration des bâtiments existants.

Projets de constructions

Trois thèmes majeurs ont été abordés :
- le processus de programmation et de réalisation d'un bâtiment de bibliothèque,
- le transfert des collections,
- l'équipement des bâtiments de bibliothèques.

Le premier thème, axé autour du processus de programmation, a permis de présenter tour à tour différents projets.
- L'extension et le remodelage de la Bibliothèque nationale de Catalogne, en cours de réalisation, présentés par Manuel Jorba et l'architecte Joan Rondon. Avec une surface utile totale de 12 700 m2, cette opération doit permettre de porter à 60 km linéaires de rayonnages compacts les magasins de la bibliothèque, de disposer de 350 places de consultation très confortables et de 2 000 mètres linéaires de documents en libre accès, de mettre en valeur les collections spéciales, rares et précieuses de la bibliothèque, de développer les activités telles que conférences et expositions, et de réaliser un musée d'histoire du livre. Il faut y ajouter une réflexion d'ensemble sur la réorganisation des circuits de traitement des différents documents, en parallèle avec l'informatisation de la bibliothèque, tout cela réalisé dans un souci constant d'allier la restauration soignée d'un bâtiment ancien de qualité à la création de bâtiments modernes nécessaires, notamment, au stockage des collections.
- La reconstruction de la bibliothèque de l'université de Leipzig. Ce dossier fut abordé de manière particulièrement brillante par l'architecte-ingénieur René Herwig (Hanovre) et l'ingénieur Michael Jaenisch (Leipzig), l'un venu de l'Ouest, l'autre de l'Est, associés dès la réunification de l'Allemagne à la réalisation de cette opération de grande ampleur. Un travail très important de programmation fut notamment entrepris durant les années 1990 et 1991, intégrant des données comparatives provenant de 40 autres bibliothèques de la partie ouest de l'Allemagne. Cette recherche, exemplaire s'il en est, a donné lieu à la rédaction d'un document de 1 300 pages, évaluant à la fois les solutions architecturales et techniques retenues pour ces différentes bibliothèques et offrant des choix pour la reconstruction et l'extension de la bibliothèque de Leipzig, qui devrait disposer ainsi de 100 000 volumes en libre accès, de 500 places de consultation et d'une capacité de stockage de 4,5 millions de volumes. Les travaux s'exécuteront par phases, à partir de juin 1993 et jusqu'à l'an 2000 environ.
- Le nouveau programme de construction des bibliothèques universitaires en France (1991-1995). L'intervention, que j'ai présentée, précisa la situation actuelle des bibliothèques universitaires et les espoirs fondés sur le plan de développement des bâtiments des universités et de leurs bibliothèques pour faire face à la croissance des étudiants, le Plan Universités 2000 1. Cette intervention donna également lieu à une présentation de l'ouvrage de référence Construire une bibliothèque universitaire : de la conception à la réalisation 2, publié quelques jours avant le séminaire, ainsi qu'à celle du plan de formation mis en place par la Sous-direction des bibliothèques à l'intention des chefs de projets responsables d'une construction ou de l'extension de leur bâtiment de bibliothèque.
- La programmation de la nouvelle bibliothèque d'économie de la bibliothèque universitaire de Göteborg (Suède). Agneta Olsson, directrice de cette bibliothèque, fit part des difficultés rencontrées dans ce processus de programmation, le rêve pouvant très rapidement se transformer en cauchemar si l'architecte refuse d'entendre les propos des bibliothécaires sur les aspects fonctionnels d'un bâtiment de bibliothèque. Cette bibliothèque de 3 000 m2, en cours de réalisation, devrait ouvrir ses portes au public en 1995.
- Le projet d'extension et de remodelage de la Bibliothèque nationale d'Espagne, à Madrid, bâtiment de la seconde moitié du XIXe siècle, de 70 000 m2, qui devrait bénéficier de 25 % d'espaces complémentaires. L'extension et la restauration complète du bâtiment, en cours, sont réalisées de manière très soignée.
- Le projet d'installation de la bibliothèque centrale de l'université Pompeu Fabra de Barcelone, créée en 1990, dans un bâtiment-réservoir de type industriel édifié en 1874. Ce bâtiment en brique rouge, d'environ 75 mètres de côté et de 23 mètres de hauteur, dispose d'une architecture majestueuse, mais est grevé de lourdes difficultés d'aménagement : la structure porteuse des réservoirs d'eau à ciel ouvert situés en toiture étant constituée d'épais pilliers à voûtes en arcades d'environ 1 m sur 2,50 m, eux-mêmes disposés tous les 3,50 m dans un sens et 4,50 m dans l'autre, offrant ainsi une trame très contraignante à l'installation fonctionnelle d'une bibliothèque, sans parler du danger permanent d'infiltrations d'eau. La grande hauteur sous plafond (15 m) autorise un double entresolage partiel sur la périphérie du bâtiment, permettant un accroissement sensible des surfaces d'une part, et un excellent éclairage naturel des places de consultation d'autre part. Ce projet devrait bénéficier aux 8 000 étudiants de sciences sociales en mettant à leur disposition 470 000 documents et 600 places de lecture.

Trois autres contributions permirent encore de mesurer l'ampleur et l'intérêt des projets et réalisations espagnoles :
- Projet de la bibliothèque de l'université polytechnique de Catalogne sur le campus nord de Barcelone. Ce projet de création d'une bibliothèque centrale pour 10 000 usagers (sur les 34 000 de l'université très éclatée dans la ville) permettrait de passer d'un ratio de 0,21 m2 par usager de l'université à celui de 0,75 m2 (objectif du plan quadriennal de développement de l'université) en offrant, sur 6 350 m2, 700 places de consultation, 40 000 ouvrages en libre accès dans un premier temps (100 000 ensuite) et 700 périodiques (puis 1 500).
- Projet de réhabilitation de la Sala de Contractations de la Llotja del Mar (Barcelone) en bibliothèque et salle polyvalente.
- Adaptation d'un bâtiment du milieu du XVIe siècle pour la bibliothèque d'Andalousie, à Grenade, terminé en 1992.

Fut également présenté le cahier des charges du concours d'architecture, lancé en 1993, pour l'extension de la Bibliothèque royale de Copenhague. Ce projet devrait entraîner un doublement de la surface de la bibliothèque, soit 12 500 m2 supplémentaires dont 9 000 m2 pour l'extension de la bibliothèque proprement dite (salles publiques, magasins, administration et bureaux techniques), environ 2 400 m2 pour l'accueil d'institutions externes à la bibliothèque, 1 000 m2 de salles à usages multiples et 130 m2 pour un appartement de gardien. Ce concours, ouvert aux architectes de la Communauté économique européenne, ainsi qu'aux architectes norvégiens, suédois et finlandais, devrait être jugé d'ici la fin de 1993.

Transfert des collections et équipement

Le second thème permit d'aborder le délicat problème du transfert des collections à travers trois exposés très documentés et très concrets :
- Elmar Mittler organisa, en 1992-1993, de main de maître, le transfert des collections de la Niedersächsische Staats- und Universitätsbibliothek de Gôttingen (Allemagne), soit 2 millions de volumes.
- Jacqueline Sanson présenta la stratégie de la Bibliothèque nationale pour le transfert des 10 millions de documents devant intégrer la Bibliothèque de France : quatre années de préparation et environ deux ans de transfert à partir de 1995, à raison de 500 mètres linéaires par jour (transfert et réinstallation) 3.
- Elvira Permanyer décrivit d'une part l'organisation du transfert vers un dépôt provisoire de 1 million de documents de la Bibliothèque nationale de Catalogne durant les travaux d'extension et de restructuration de celle-ci, et, d'autre part, l'organisation de la communication des collections transférées entre le dépôt et la bibliothèque. Ce dépôt, d'une surface totale de 1 500 m2 répartis sur deux niveaux, a renvoyé, en 1992, vers la bibliothèque, pour consultation, environ 170 documents par jour, soit plus de 44 000 dans l'année, et prévoit celui de 190 documents par jour, en 1993, soit 56 000 documents dans l'année.

Le troisième thème, relatif à l'équipement des bâtiments de bibliothèques, fut traité de manière très brève. Il donna lieu à un exposé remarquable, par un ingénieur-économiste M. Llado et par Mme Panyella, sur le plan de sécurité mis en place, et à développer au fur et à mesure de la réalisation des travaux, dans le bâtiment de la Bibliothèque nationale de Catalogne.

Une table ronde, présidée par Elmar Mittler, permit de mettre en parallèle les différentes normes ou prescriptions recommandées dans quatre pays pour la programmation et la construction des bibliothèques universitaires et de recherche : Allemagne (E. Mittler), Suède (A. Olsson), France (M.- F. Bisbrouck) et Danemark (Steen Bille Larsen). Ont ainsi été décrites et commentées les prescriptions retenues dans chacun des pays pour la présentation des différents types de collections (ouvrages et périodiques, en libre accès et en magasins fermés ou ouverts au public), les places de travail (individuelles, à deux ou quatre, avec postes audiovisuels et informatiques, les salles de travail de groupe, les salles de réunion), les fichiers, ainsi que les postes de travail du personnel (travail technique et administratif). Peu de différences, en vérité, entre les prescriptions des quatre pays, mais leur application souffre souvent hélas quelques exceptions !

Harry Faulkner-Brown, architecte britannique qui a construit de nombreuses bibliothèques en Grande-Bretagne, rappela in fine les « Dix commandements » de base concernant la construction des bibliothèques (flexibilité, adaptabilité, compacité des bâtiments, accessibilité aisée, organisation des collections et des lecteurs, confort des usagers, conservation des collections, sécurité pour le public et les documents, qualité de réalisation des bâtiments) et commenta de manière très percutante, à l'aide de diapositives, plusieurs réalisations de bibliothèques importantes comme celle de Nottingham (Grande-Bretagne) ainsi que le projet-lauréat du concours d'architecture de la bibliothèque d'Alexandrie remporté en 1989 par le cabinet de jeunes architectes norvégiens, Snohetta (Oslo), mais dont la réalisation n'est toujours pas entreprise.

Plusieurs visites permirent de prolonger les exposés : visite des transformations en cours de la Bibliothèque nationale de Catalogne, dont chacun a pu noter la qualité de réalisation, et visite du bâtiment servant de dépôt provisoire ; visite du bâtiment-réservoir (Edifici de les Aigües) devant abriter la bibliothèque de l'université Pompeu Fabra ; visite du site, en cours de réalisation, de la bibliothèque de l'université de Gérone (100 km au nord de Barcelone).

Parmi ces visites, la plus stupéfiante reste certainement celle du bâtiment-réservoir, dont l'indéniable beauté ne peut cependant faire oublier les réelles difficultés d'aménagement.

Outre les très nombreux échanges de vues entre bibliothécaires d'une part, bibliothécaires, architectes et ingénieurs d'autre part, qu'occasionne ce type de rencontre, il faut souligner la parfaite organisation du séminaire et la qualité exceptionnelle de l'accueil de nos collègues catalans 4. Nous ne pouvons que leur souhaiter de grandes réussites dans la construction et l'aménagement de leurs bibliothèques, compte tenu des idées qu'ils défendent avec vigueur et de leur volonté d'aboutir.

  1.  (retour)↑  Cf. Marie-Françoise BISBROUCK, « Bibliothèques universitaires : vaste programme ! », Bulletin d'informations de l'Association des bibliothécaires français, n° 154, 1992, p.7-11.
  2.  (retour)↑  Construire une bibliothèque universitaire. De la conception à la réalisation, ss la dir. de Marie-Françoise BISBROUCK et Daniel RENOULT, Paris, Cercle de la librairie, 1993, 304 p.
  3.  (retour)↑  Cf. Jacqueline SANSON, « De la Bibliothèque nationale à la Bibliothèque de France : le transfert de dix millions de volumes », Bulletin des bibliothèques de France, t. 38, n° 3, 1993, p. 64-70.
  4.  (retour)↑  Ceux-ci nous ont même promis la parution intégrale des contributions de ce séminaire pour la fin de 1993.