entête
entête

Annuaire du CD-ROM

Paris : A Jour, 1991. - 3e éd. -160 p. ; 21 cm.
ISBN : 2-903685-34-7
ISSN : 1144-6552 : 170 F.

par François Lapèlerie

Pour la troisième année, la société A Jour vient de publier l'Annuaire du CD-ROM. La couverture de l'édition 1991 indique en sous-titre et en caractères gras : 420 titres. Première surprise : le plus ignorant des bibliothécaires ou des documentalistes sait que le nombre de CD-ROM sur le marché dépasse largement le millier. L'avertissement, en page 3, donne le contenu réel de l'annuaire : « L'édition recense aussi complètement que possible les titres de DOC (Disque optique compact) réalisés ou diffusés en France et disponibles fin mai 1991 ». Cette phrase soulève deux questions : pourquoi parler de DOC et quelle est l'utilité d'un annuaire aussi limitatif ?

C'est une manie typiquement française que de vouloir à tout prix nationaliser des appellations étrangères qui sont pourtant devenues la norme dans la langue, non seulement des professionnels, mais aussi du grand public. Ainsi le CD-ROM de la couverture se transforme-t-il en DOC à l'intérieur du livre, à la surprise du lecteur qui n'aurait pas lu l'avertissement. De plus cette francisation ne traduit pas de façon exacte le concept de CD-ROM. L'éditeur aurait dû aller jusqu'au bout de ses convictions francophones et baptiser son annuaire : Annuaire du DOC, ce qui aurait laissé plus d'une personne perplexe.

Une collection incomplète

Plus grave est la limitation aux titres réalisés ou diffusés en France. En effet toute personne ou tout établissement qui souhaiterait s'équiper en CD-ROM ne peut se limiter aux seuls CD-ROM supposés disponibles sur le marché français, qu'ils soient fabriqués en France ou non n'ayant que très peu d'importance. Le marché du CD-ROM étant mondial, pour être sérieux, le choix doit se faire en fonction de l'offre mondiale. D'autre part, cette limitation initiale ne repose sur aucun argument commercial ou juridique : le commerce en général et le commerce des CD-ROM en particulier ne subit aucune entrave de quelqu'ordre que ce soit. Un CD-ROM, quelle que soit sa « nationalité », et même s'il n'a pas de diffuseur officiel en France, peut être acheté directement auprès de l'éditeur par n'importe quel Français du moment qu'il a de quoi le payer. Le principe même de cet annuaire est donc très contestable et en limite la portée et l'utilité. On ne nous propose donc ni un répertoire international exhaustif à une date donnée, ni un choix raisonné de CD-ROM, ce qui aurait pu être un objectif très respectable : on se trouve en réalité en présence essentiellement d'une compilation sans originalité de catalogues de diffuseurs : 420 titres sont là, dont la présence est due au hasard de leur nationalité française ou de leur choix par un diffuseur. On pourra comparer avec CD-ROMs in print, 1991, an international guide, publié en janvier 1991 par Meckler, qui décrit plus de 1 400 titres, ou avec The CD-ROM directory, 1991, publié en décembre 1990 par TFPL Publishing, qui recense 1 522 titres, ou bien encore à l'un des moins complets parmi les répertoires anglo-saxons : Directory of portable databases qui, dans sa mise à jour d'avril 1991 1, répertorie cependant 958 CD-ROM. Ces principes conduisent donc les auteurs de l'annuaire à répertorier des CD-ROM anecdotiques, comme About cows 2et omettre des CD-ROM très importants.

Ainsi, si on voulait créer une bibliothèque de CD-ROM juridiques en se servant de l'Annuaire, la collection serait plus qu'incomplète. Parce qu'ils n'ont pas de diffuseur en France, les quatre CD-ROM Juris Data Disc consacrés au droit allemand ne figurent pas dans l'Annuaire. L'Europe n'est pas mieux lotie : le CD-ROM Justis, produit par la Commission des communautés européennes et consacré au droit communautaire, ou bien Eurorights, consacré aux décisions de la Cour européenne des droits de l'homme, ou bien European patent searching, édité par l'European Patent Office, sont eux aussi absents et pour la même raison. Cela, pour ne parler que de CD-ROM consacrés au droit des pays de la Communauté ou communautaire...

Quelques incohérences

De plus, même en admettant ces restrictions, on peut relever certaines incohérences dans la compilation. Ainsi l'éditeur américain Alde Publishing, spécialiste d'informatique, publie-t-il, parmi d'autres, quatre CD-ROM sur le langage ADA : Ada Buffet, Ada Journeyman, Ada Student et Ada Whitesands. Innelec, le diffuseur d'Aide en France, ne diffuse pas ces quatre CD-ROM, mais Faxon en diffuse deux. Or, même ceux-là ne figurent pas dans l'Annuaire. Dans le domaine médical, même incohérence avec le Medline Knowledge Finder édité par Aries Systems Corporation : bien qu'il figure au catalogue de Faxon, il est absent de l'Annuaire.

Les notices elles-mêmes de chaque CD-ROM semblent, au mieux, une copie des publicités des éditeurs ou des catalogues des diffuseurs. En conséquence, les renseignements ne sont pas toujours également complets dans toutes les notices. De plus, le producteur de l'information, qui, souvent, ne se confond pas avec l'éditeur du CD-ROM, n'est jamais mentionné.

Quelques index complètent l'Annuaire : index des titres de CD-ROM, des sociétés spécialisées dans le CD-ROM à des titres divers. On peut relever la faiblesse de l'index des diffuseurs. Premier défaut, il mêle importateurs ne revendant pas aux particuliers, comme Innelec, et revendeurs directs aux particuliers, comme Dawson, Faxon... D'autre part, le principe même de l'Annuaire interdisait d'élargir cet index aux diffuseurs qui ne sont pas installés en France : c'est se priver a priori des services de sociétés qui sont susceptibles de fournir à n'importe qui n'importe quel CD-ROM dans les meilleurs délais. C'est très regrettable car ce type d'annuaire est en principe fait pour faciliter les achats. Des diffuseurs comme Bureau of electronic publishing (New-York) ou Updata Publications (Los Angeles) qui peuvent rendre ce service n'y figurent pas. De plus, ces deux diffuseurs offrent un service supplémentaire : le premier, un serveur optique en ligne qui permet de tester soi-même les disques de son choix sans avoir à les demander en prêt, et le second, qui vous envoie tous les disques commandés sans règlement préalable, ce qui est une facilité rare aux Etats-Unis et non négligeable pour une bibliothèque française.

Enfin deux index qui seraient utiles : un index spécifique des producteurs d'information et un index, lorsqu'elles existent, des bases de données en ligne ou des sources d'information imprimées correspondantes.

Bien qu'il soit présenté sous une couverture d'un graphisme très esthétique, cet Annuaire ne rendra malheureusement pas les services qu'on aurait pu espérer. Attendons la 4e édition...

  1.  (retour)↑  Vol. 3, n° 1, April 1991.
  2.  (retour)↑  About cows est un hommage à la vache rendu par Quanta Press, l'éditeur du disque : Quanta Press s'est installé dans les locaux laissés vacants par le Cattle Club de St-Paul (Minnesota), qui était abondamment décoré de tableaux de bovidés et dont l'entrée était surmontée d'une superbe tête de vache monumentale. Par plaisanterie, Quanta Press a sorti un CD-ROM du livre de Sara Rath : About cows, accompagné d'illustrations en couleur de bovidés dans les poses les plus diverses.