entête
entête

Christine Leteinturier

Communications et médias

guide des sources documentaires françaises et internationales

Paris : Eyrolles, 1991. - XIII-158 p. : couv. ill. ; 24 cm. - (Communication)
ISBN 2-212-03827-5 : 230 F

par Jean-Pierre Brèthes

La communication et les médias sont devenus des secteurs très diversifiés, pour lesquels la recherche des sources documentaires est rendue difficile par les évolutions très rapides et la complexification croissante qui en sont leurs caractéristiques principales. C'est pourquoi un guide devenait nécessaire : Christine Leteinturier, déjà auteur d'un remarqué Dictionnaire multimédia (Eyrolles, 1990), présente ici un répertoire des sources documentaires françaises et internationales qui couvrent ces secteurs. Elle a constaté en effet que l'internationalisation des activités de communication s'est accélérée dans les années 80 et que, s'il n'est plus possible d'ignorer les principales sources françaises et francophones, il faut aussi, en ces domaines, s'ouvrir à l'Europe et au monde entier.

Des informations multiples

Trois grandes catégories de sources sont recensées :
- les lieux : bibliothèques, archives et centres de documentation, organisaitons publiques et parapubliques, associations, organisations socioprofessionnelles, centres de formation, salons et festivals, etc. ;
- les documents secondaires : bibliographies, catalogues, répertoires, annuaires, dictionnaires, lexiques, etc. ;
- les périodiques spécialisés et banques de données.

Pour chacun des domaines traités, on pourra donc, soit trouver une information précise (adresse et n° de téléphone, par exemple), soit connaître les outils documentaires qui le concernent. L'ensemble a été subdivisé en 13 chapitres, et si l'on excepte le premier, consacré aux généralités sur la communication, et le dernier, qui donne les sources internationales, les domaines couverts sont les suivants :
- journalisme et journalistes,
- publicité et marketing,
- communication institutionnelle et relations publiques,
- arts et industries graphiques,
- presse,
- livre,
- audiovisuel et télécommunications (généralités)
- radio,
- télévision ; vidéo ; câble,
- télématique ; télécommunications,
- photo-cinéma.

Les notices des lieux et organismes comprennent le nom, le sigle s'il y a lieu, l'adresse et le numéro de téléphone, les heures d'ouverture, ce que l'organisme apporte au point de vue documentaire, ses publications ou productions éventuelles.

Les notices des produits documentaires sont suffisamment développées pour qu'on puisse les identifier : titre, collectivité-éditrice, adresse et date ; périodicité, noms des serveurs ou accès vidéotex, etc.

Quel type de renseignements trouve-t-on ici ? un peu de tout, et ce répertoire sera très utile. Ainsi, on aura l'adresse de la Sept (chaîne de télévision culturelle), on trouvera le Conseil supérieur de l'audiovisuel, la SACEM, de nombreux organismes dont on a parfois du mal à trouver le développement du sigle, une liste impressionnante de périodiques spécialisés dans les domaines considérés...

Omissions, approximations, inexactitudes

Mais il semble que bien des données n'aient pas été vérifiées avec suffisamment de soin, ce qui entraîne un légitime agacement de la partdu bibliothécaire, attaché à trouver dans ce genre de répertoire l'exactitude la plus absolue. En particulier, dans les renseignements qui touchent de près les bibliothèques, nous avons relevé un certain nombre d'omissions, d'approximations ou d'inexactitudes parfois choquantes :
- l'Ulrich's international periodical directory est signalé trois fois, dont deux fois en tant que bibliographie (notices nos 470 et 998) avec des éléments différents : ni l'année de départ, ni la périodicité, ni le nombre de documents qu'il répertorie ne sont semblables !
- la Bibliographie de la France (notice n° 441) est signalée comme étant « publiée dans Livre hebdo (sic) et Livres de France » ;
- Revues et magazines d'aujourd'hui (notice n° 450) serait un « répertoire de périodiques reçus (1) dans les bibliothèques publiques » ;
- on donne 1860 comme limite à la Bibliographie historique et critique de la presse périodique française de Hatin (notice n° 444), au lieu de 1865 ;
- un seul organisme de formation est signalé pour ce qui concerne le livre ! Dans le même domaine, aucun salon ou festival n'est signalé. Le chapitre sur le livre, avec 25 notices seulement, est d'ailleurs de loin le moins bien représenté ;
- Books in print (notice n° 1004) recenserait « les livres mis en vente à travers le monde » !
- le Festival international du film de Cannes (notices nos 880 et 1097) a deux adresses différentes et comme point de départ 1950 (au lieu de 1946) ;
- le MIP COM (Marché international des films et des programmes pour la télévision, la vidéo, le câble et le satellite, notices nos 753 et 1106) a comme point de départ 1980 dans un cas, 1985 dans l'autre ;
- la date de naissance des Cahiers du cinéma est erronée (1961 au lieu de 1951) ;
- Droit de regard, groupe de photographes professionnels (notice n° 829), n'a pas d'adresse ;
- l'adresse du Bulletin critique du livre français (notice n° 538) n'est plus la bonne.

On trouverait sans doute d'autres erreurs ou approximations. Or, un répertoire de ce genre doit être irréprochable, chaque renseignement apporté se doit d'être vérifié. Dommage. Il reste un guide somme toute utilisable et qui balise assez bien le domaine, avec les réserves indiquées concernant certaines notices. La recherche est en tout cas rapide grâce à ses index, celui des organismes (noms développés) et supports d'une part, et celui des sigles d'autre part.