entête
entête

Les Coulisses de la mémoire

Bibliothèque nationale

Photographies d'Olivier Pasquiers.
Talant, 1990.

par Bruno Blasselle

Des magasiniers, un administrateur, des restaurateurs ... Les douze photos en noir et en blanc d'Olivier Pasquiers nous emmènent dans la partie cachée de la Bibliothèque nationale, dans le silence des salles désertées, dans le tourbillon des magasins, dans l'intimité des ateliers de restauration. Ces magasins ressemblent à une immense machinerie où se marient le bois, le fer et le verre, palais de passerelles, de tubes, de rayonnages et d'escaliers sans fin.

Les Monnaies et médailles, les Cartes et plans, la réserve des Imprimés opposent à ce vertige des atmosphères plus feutrées, aux prestiges plus cossus et aux charmes plus discrets. Mais partout il y a place pour la vivacité des mains, ardentes à triompher des ravages du temps : mains précises appliquées à la restauration d'un jeu d'échecs, doigts agiles séduits par la restauration d'un globe, tendre caresse pour les lampes : serait-ce elles qui tiennent le fil de ce palais labyrinthique, rapides serviteurs d'une vérité perdue qu'elles transmettent comme aveuglément, par amour ?