entête
entête

Linda Wallace

« The Image-and what you can do about it in the year of the librarian »

American libraries, 1989, 20, 1, p. 22-25.

par François Lapèlerie

« Comment reconnaît-on un bibliothécaire ? Par ses chaussures : il porte des chaussures pour pieds sensibles et n'est pas très élégant ». Cette plaisanterie, exprimée lors d'un récent congrès de l'ALA, débute ainsi cet article qu'illustrent 20 dessins humoristiques parus dans différentes publications. Ces dessins révèlent sinon les fantasmes, du moins les stéréotypes des Américains sur les bibtiothécaires : majoritairement femme, vieille fille plutôt (1 seul mâle est présent dans le tableau de chasse, mais ne relève pas le standing ambiant), tantôt énorme, tantôt squelettique, petit chignon sur le sommet du crâne et petites lunettes rondes, perchées sur un nez pointu, toujours dans une situation grotesque de garde-chiourme ou de dragon.

L'Image, avec un grand i, est une chose essentielle, selon l'auteur, journaliste et antérieurement chargée des relations publiques d'un important consortium de bibliothèques. Au point que l'image d'eux-même est une des cinq principales préoccupations des bibliothécaires américains, si l'on en croit une enquête de l'ALA, au même titre que le financement des bibliothèques, l'accès à l'information, la liberté d'expression et les ressources humaines. L'auteur dresse la liste des qualificatifs qu'elle a pu retenir d'une enquête personnelle : vieillot, besicleux, asocial, réservé, bouché, mal vêtu, introverti, mal payé, pas attractif, socialement idiot, terne. Qualificatifs compensés par des côtés positifs, moins nombreux cependant : compétent, amical, intelligent.

C'est pour changer cette image que l'ALA a décidé de lancer une campagne de relations publiques à l'occasion de l'année du bibliothécaire que sera l'an 1989. L'effort portera sur la reconnaissance d'une compétence professionnelle que sont sensés offrir les bibliothécaires. Le slogan sera « Ask a professional. Ask your librarian » *. Il faudrait créer un réflexe dans le public : associer d'emblée information et bibliothèque de la même manière qu'il pense maladie et médecin. Une agence de publicité a été choisie pour mener à bien cette campagne. Des messages seront produits dans les médias nationaux et régionaux, presse, radio et télévision. NBC Television organisera même un concours national. Affiches, posters, prospectus seront distribués.

Et, last but not least, on compte sur les bibliothécaires pour modifier par leur comportement cette fâcheuse image. Des conseils sont donnés, qui vont jusqu'à prévoir comment s'habiller d'une façon digne d'un bibliothécaire : si vous voulez être respectés en tant que professionnel, laissez à la maison jeans et chemises avachies. Des vêtements négligés feront de vous des personnes négligeables. Les directeurs devront donner le ton et faire respecter certaines normes par tout le personnel... des conseils qui sont utiles dans tous pays.

  1.  (retour)↑  « Questionnez un professionnel: votre bibliothécaire ».