entête
entête

En guise de présentation

Henri Comte

La réalisation de mémoires, à l'ENSB, poursuit une double finalité pédagogique et scientifique. D'une part, formation par la recherche, d'autre part contribution à la recherche. Les trois mémoires publiés ci-après témoignent, chacun à leur façon, que ces objectifs peuvent être atteints même dans un domaine encore aussi peu exploré que celui du management des bibliothèques. Mais l'intérêt de ces travaux n'est pas exclusivement d'ordre pédagogique ou scientifique. Ils apportent également un éclairage significatif à des débats importants touchant le devenir de la profession.

Simon Cane et Jacques Delon abordent le problème de l'adéquation de la bibliothèque à ses lecteurs. La nouveauté de leur démarche réside dans l'effort accompli pour introduire une conduite méthodique d'analyse, fondée sur l'observation, dans l'évaluation de certains paramètres essentiels du fonctionnement d'une bibliothèque, tels que la rotation de son stock ou ses « échecs » à satisfaire les demandes des lecteurs. L'intérêt des méthodes testées est de tendre à substituer une information sûre et objective à des appréciations jusque là négligées ou fondées sur des impressions incertaines et subjectives. Il réside également dans les possibilités qu'elles offrent de mettre au jour certains dysfonctionnements de la bibliothèque et, sur cette base, de conduire des actions correctrices appropriées. Ces contributions débouchent ainsi sur un thème actuel et important : celui de l'enrichissement et du perfectionnement des outils de pilotage des institutions documentaires.

Catherine Pouyet, quand à elle, explore les possibilités nouvelles offertes par l'informatique pour améliorer, au-delà de leur fonctionnement technique, la gestion des établissements. Il est clair que l'irruption de l'informatique dans les bibliothèques est en train de considérablement modifier leurs conditions de fonctionnement provoquant notamment d'importantes transformations dans la nature des tâches exercées par le personnel et, par voie de conséquence, les profils de qualification requis pour les exercer. Mais au-delà de ces effets quasi mécaniques, des interrogations beaucoup plus ouvertes subsistent. Notamment celle-ci :

l'informatisation des bibliothèques sera-t-elle reçue par les bibliothécaires comme une contrainte extérieure subie, provoquant de leur part une sorte de repli sur le pré-carré de leurs savoirs et pratiques professionnels traditionnels, ou bien sera-t-elle saisie comme une opportunité positive permettant d'envisager tout à la fois l'amélioration de l'intérêt du travail en bibliothèque,

l'actualisation des formes d'organisation des établissements et un accroissement notable de leur efficacité. Les éléments développés dans cette étude suggèrent, sur ce terrain, des ouvertures très positives et des orientations stimulantes.