entête
entête

Computerized systems in library and information services

proceedings of a conference of the Aslib biological and agricultural sciences group, London, June 9, 1982

ed. by H.L. Williams.
London : Aslib, 1983. - 76 p., 21 cm.
Bibliogr. - ISBN 0-85142-169-5.

par Annick Bernard

Cet ouvrage réunit les cinq communications présentées au congrès de la section des sciences biologiques et agricoles de l'Aslib tenu le 9 juin 1982, mais s'adresse à un public de bibliothécaires et documentalistes de tous domaines. Comme le souligne l'avant-propos, l'apparition des micro-ordinateurs a entraîné la réalisation de nombreux systèmes très accessibles, sur les possibilités desquels les bibliothèques et les centres de documentation de petite taille étaient encore trop peu informés. Cette journée avait pour but de pallier cet état de fait en communiquant l'expérience d'utilisateurs confirmés de gros systèmes ou de petits ordinateurs.

Dans Computerization : a new dimension for library and information services, Tom Norton passe en revue les apports récents de l'informatique au fonctionnement des services « distributeurs » d'information ainsi que ses limites. L'utilisation des bases de données en ligne permet l'accès rapide à plusieurs millions de références au moyen de nombreuses clés de recherche, la réduction du travail interne d'indexation et un contact plus profond avec l'utilisateur de l'information. Le catalogage partagé, dans le cas de systèmes communs à plusieurs bibliothèques, représente une grande économie. Pour les bibliothèques qui, à défaut d'un catalogue en ligne, ont choisi de produire un jeu de microfiches à refontes ou mises à jour périodiques, le lourd travail d'intercalation des fiches disparaît.

Dans Selecting an appropriate system, John H. Ashford dégage les caractéristiques communes à toute informatisation bien conduite : présence d'un bon chef de projet accepté aussi bien par les informaticiens que par les bibliothécaires, réutilisation de systèmes existants. les réalisations ab initio étant limitées aux aspects locaux spécifiques. L'intérêt des progiciels ne saurait trop être souligné : leur coût d'investissement est réparti sur tous les clients. Ils sont généralement bien documentés. Les utilisateurs, souvent réunis en association, sont assez forts pour faire pression sur le fournisseur en vue d'obtenir les améliorations nécessaires. Le fournisseur est lui-même assuré d'un marché de maintenance suffisant pour garantir un service de haute qualité qui aura un impact certain sur les ventes. Un progiciel bien. conçu offre en outre toute une gamme d'utilitaires et de sécurités dont la nécessité peut ne pas apparaître à la bibliothèque novice qui se lance dans une réalisation informatique.

Sous le titre Management of change : the steps to computerized library and information services, Peter J. Russel et R.E. Wiggins présentent les règles qu'appliquera tout responsable d'une opération d'automatisation. En particulier : bien définir le domaine qui sera touché par l'informatisation; réunir les bons arguments qui permettront de justifier le projet et d'en obtenir le financement; prévoir les conséquences que le changement d'outil aura sur le fonctionnement de l'établissement et faire accepter ce changement par le personnel et par les usagers. Micro-automation, de Paul F. Burton est la plus technique des études ici rassemblées. De nombreuses bibliothèques n'ont aucune peine à justifier l'achat d'un microordinateur, mais faute de connaissances précises, se trouvent en danger d'acheter un outil qui ne leur conviendra pas. Capacité de la mémoire nécessaire; évaluation des possibilités et des contraintes du logiciel; adaptation de celui-ci aux besoins; choix du matériel; gestion ou non d'une base de données: produits...; gestion du prêt; utilisation du micro-ordinateur comme terminal intelligent; tels sont les sujets évoqués parfois rapidement dans cette communication, qui se termine par une bibliographie de cinq pages, anglo-saxonne uniquement.

Au total, on trouvera dans ce petit volume, nombre de réflexions de bon sens et de conseils issus de l'expérience qui paraîtront n'apporter guère de neuf aux bibliothécaires se trouvant déjà dans un environnement informatisé, mais qui s'adressent justement à ceux qui ont besoin d'être guidés dans leur choix.